UNSANE - Sterilize

Chronique

Pochette de l'album Sterilize par UNSANE
  1. Factory
  2. The Grind
  3. Aberration
  4. No Reprieve
  5. Lung
  6. Inclusion
  7. Distance
  8. A Slow Reaction
  9. Parasitic
  10. Avail

Site(s) du groupe :

Site web de UNSANE
Par olivier no limit

Publié le 25/09/2017

Télécharger légalement

« Sterilize « par UNSANE. Que vous dire ? Juste que je suis fin dingue de ce groupe qui est à la juste frontière entre le rock et le noise, posant sur ses riffs et ses lignes mélodiques un côté malsain, flippant, à la frontière d’une certaine folie, du moins d’un gros malaise, tout en réussissant à pondre des airs accrocheurs. Nouvel album au compteur rappelant l’époque de « Scattered, Smothered & Covered » ou de « occupation Hazard ». Du moins c’est ce qu’ils disent dans la bio accompagnant ce cd.

 

En ce qui me concerne, juste un album de plus mais marqué du sceau de l’excellence, tant l’atmosphère qui s’en dégage est vraiment à nulle autre pareille. Je ne peux être objectif car d’emblée dès que retentissent une poignée de notes je plonge dedans la tête la première, l’esprit encore ouvert sur le concert auquel j’ai assisté en 2016 et qui m’a véritablement scotché. Cinq années qu’ils n’avaient plus enregistré d’album, depuis « Wreck » et cette nouvelle offrande s’avère musclée et inspirée. Produite par le groupe, enregistrée par Dave Curran en Californie, mixée par Andrew Schneider à New York et masterisée par Carl Saff à Chicago , cette galette en aura vue du pays avant d’être terminée mais le résultat est à l’avenant. Cette voix hardcore étouffée, ce batteur hors norme (en live il est saisissant), cette basse qui gronde énorme, et ces riffs répétitifs, précis qui vous cisaillent l’occiput, tout est bien en place.

 

J'ai particulièrement aimé des titres comme « lung » ou « distance » qui, je trouve, dégagent un quelque chose d’angoissant, mais sous une forme particulière, comme seul pouvait en distiller...SOUNDGARDEN ! Mais il y a aussi ce « Avail » qui se fait alterner couplet sinueux « prêt à bondir » et refrain vraiment heavy et prenant. Et puis l’oppressant » The Grind », le flippant « Aberration » aux sonorités à la frontière du discordant, l’inquiétant « inclusion »sans oublier… en fait en ce qui me concerne aucun titre à jeter, c’est le genre d’album qui du début à la fin te plonge dans une extase auditive car happé dans une ambiance maladive et pourtant jouissive, jouant avec ce qui se cache d’angoissé en toi. Le genre de galette que je suis capable de me mettre en boucle sous les oreilles sans me lasser. Pourtant rien de nouveau sous le soleil ,ce "Sterilize n’a rien d’inattendu, d’exceptionnel ; on y retrouve ce qui a construit la renommée de ce groupe aux contours distordus. UNSANE fait de l’UNSANE ! Et c’est tant mieux. Un trip particulier.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports