URGEHAL - Aeons In Sodom

Chronique

Pochette de l'album Aeons In Sodom par URGEHAL
  1. Dødsrite
  2. The Iron Children
  3. Blood Of The Legion
  4. The Sulphur Black Haze
  5. Lord Of Horns
  6. Norvegian Blood And Crystal Lake
  7. Thy Daemon Incarnate
  8. Endetid
  9. Psychedelic Evil
  10. Woe
  11. Funeral Rites (Sepultura Cover)
  12. Twisted Mass of Burnt Decay (Autopsy Cover)

Site(s) du groupe :

MySpace de URGEHAL Site web de URGEHAL
Par Dzo

Publié le 08/02/2016

 

Trois ans se sont déjà écoulés depuis la mort subite de Trondr Nefas, et depuis ce tragique évènement qui a bousculé la scène Black Metal à l'échelle internationale, bon nombre de fans se demandaient quel sort allait être réservé à Urgehal, en stand-by logique depuis la disparition du charismatique frontman.

Urgehal sans Trondr Nefas, c'est un peu comme Motörhead sans Lemmy Kilmister (la dédicace était inévitable), difficile donc d'imaginer ou d’entrevoir une carrière avec un autre chanteur. Malgré ça, à la surprise générale, la nouvelle tombe il y a quelques semaines qu'un nouvel opus d'Urgehal est sur les rails.

Et afin d’honorer la mémoire du défunt, le cahier de charges de cet opus est simple, le groupe restant a décidé de ne rien modifier aux parties guitares ainsi qu’aux paroles bordées de misanthropie écrites par Trondr Nefas avant sa mort, afin de garder l’esprit authentique d’Urgehal tel que le frontman l’imaginait.

La question épineuse est, qui va donc diriger le chant de cet album? Serait-ce Mannevond, bassiste actuel du combo qui officie également en tant que chanteur au sein de Koldbrann? Et bien non, pour terminer la carrière d'Urgehal en apothéose, le groupe a mis les petits plats dans les grands en faisant appel à des personnalités de la scène norvégienne et suédoise. On y retrouvera donc en Guest Nocturno Culto de Darkthrone, Nag de Tsjuder, mais aussi Nattefrost (Carpathian Forest), Hoest (Taake) ou encore Niklas Kvarforth (Shining), autant dire qu'il y a de quoi avoir l’eau à la bouche en voyant un tel line-up réuni sur une seule et même galette.

Après une intro sombre propre au BM qu'on connait bien, 'The Iron Children' débute les hostilités avec sieur Nocturno Culto derrière le micro. Le titre est catchy et mid-tempo sur le début, mais part rapidement dans une frénésie Black'N'Roll dont seul Urgehal a la recette. La voix oblige, au premier abord cela fait penser un peu à Sarke, d'autant que la production générale de l'album est moins crade que ne l'était Ikonoklast, sans pour autant être aussi orgasmique que Goatcraft Torment.

On continue avec 'Blood of The Legion' avec les vociférations du chanteur d'Endezzma (un des projets parallèles de Trondr Nefas). Le titre est un brin plus conventionnel et brut de décoffrage mais toujours orné de ces riffs très identifiables à Urgehal. A noter que les parties batterie du furieux Uruz sont toujours aussi complètes et variées, un vrai plus là-aussi.

L'excellent 'The Sulphur Black Haze' (disponible en pré-écoute)  reprends le flambeau et revient sur des bases Black'N'Roll dès les débuts mêlés au chant vindicatif de notre cher Hoest. Ce morceau est d'ailleurs à mon goût l'un des plus efficaces de ce septième et dernier opus du groupe.

Je ne vais pas éplucher tous les titres dans cette optique pour la suite, mais vous avez d’ores et déjà une idée du contenu richissime qu’arbore cette nouvelle offrande destinée au Mâlin.

A noter tout de même que des titres comme 'Norvegian Blood and Crystal Lakes' avec Kvarforth au chant et son aura complètement darkthronienne période Total Death (tant dans la production avec cette voix bourrée de reverb' que dans l'esprit) nous replonge dans les heures glorieuses de ce qu'a été le Black Metal dans les années 90-2000, une pure réussite là-aussi. Je pourrai parler également de mon second coup de cœur de l'opus qui est 'Endetid' avec le déluré Nattefrost aux commandes, que je trouve diablement efficace pour son côté très Carpathian Forest (forcément, je n’ai pas cherché bien loin mais à l'écoute c'est indéniable). En matière de bestialité, le titre ‘Psychedelic Evil’ avec Nag au poste de hurleur n’est pas en reste et dégage une aura particulièrement primaire et jouissive.

On termine l'album sur 'Woe', poignant morceau instrumental (presque funéraire) dirigé par un membre d'Angst Skvadron (un énième groupe de Trondr Nefas qui arbore un côté psyché non négligeable) qui adoucira un temps les mœurs et plongera les plus fervents fans de l'ancien chanteur dans une petite phase de nostalgie. A noter également que deux reprises seront présentes sur cet album, une d'un des touts premiers albums de Sepultura et une autre reprise d'Autopsy.

Même si Aeons In Sodom peut-être considéré comme un album un peu à part dans la discographie du groupe, cet opus n’en est pas moins une véritable réussite, son lot de Guest et de compositions variées nous donnent l'impression d'écouter à la fois un Best-Of d'Urgehal et de la scène Black Metal norvégienne qui arbore ce son si brut, personnel et particulier. Il n’y a pas un seul mauvais titre, l’auditeur est tenu en haleine durant toute l’écoute, chose rarissime sur un album de BM, il faut bien l’admettre. C'est également un bel hommage à Trondr Nefas, charismatique personnage de la scène parti bien trop tôt, et une manière efficace de conclure près de vingt ans de carrière en beauté, même si c’est un drame qui conduit le groupe au split forcé.

Si Urgehal appartiendra désormais au panthéon de ces groupes mythiques du passé, il restera malgré tout parmi les piliers de la seconde vague “True Norvegian Black Metal” des années 2000 pendant un long moment encore.

Peut-être une de leur meilleure pièce au côté de l’indétrônable Goatcraft Torment, cet opus est à se procurer absolument. L’album est disponible en CD et double LP chez Season Of Mist.

 

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports