VOMITORY - Carnage Euphoria

Chronique

Pochette de l'album Carnage Euphoria par Vomitory
  1. Tracklist:
  2. The Carnage Rages On
  3. Serpents
  4. A Lesson in Virulence
  5. Ripe Cadavers
  6. Rage of Honour
  7. The Ravenous Dead
  8. Deadlock
  9. Rebirth of the Grotesque
  10. Possessed
  11. Great Deceiver

Site(s) du groupe :

MySpace de Vomitory Site web de Vomitory
Style : voir chronique
Par Arnaud

Publié le 26/06/2009

 

(Death old-Shcool)

Après un « Terrorize Brutalize Sodomize » qui avait divisé les avis lors de sa sortie en 2007, Vomitory sort un nouvel album qui devrait ravir de nombreux fans de death metal old school.
Au fil des vingt dernières années, Vomitory est devenu une véritable institution du death suédois. Ce septième album, « Carnage Euphoria » confirme ce statut.

En effet, le groupe revient dans un style plus classique et plus lourd que son prédecesseur. Vous l’aurez compris, Vomitory c’est du bon death old school qui sent la crasse et la bière !
Après un premier morceau histoire de préchauffer les moteurs, l’usine à blast et aux riffs ravageurs explose réellement avec le deuxième titre : « Serpents ». Dès lors, Vomitory nous emmène au cœur de son voyage death metallique. Voyage dans le temps et dans les styles différents, car leurs références y font légion. Tantôt les morceaux sont teintés de Thrash old school façon Slayer et Kreator, tantôt de grind façon Napalm Death. Une ambiance lourde, oppressante et malsaine s’en dégage, mais uniquement pour un plaisir compulsif des oreilles qui ne font qu’en redemandé.
« Carnage Euphoria » transpire tellement de bonnes volontés et d’amour pour le genre, qu’on se laisse très vite séduire par les riffs et les solos des duellistes Urban Gustafsson et Peter Östlund. Ravenous Dead fait place à un bel échange de riffs et le titre A Lesson In Virulence laisse place à un solo d’anthologie. Niveau basse et chant, Erik Rundqvist s’en donne à cœur joie, notamment sur le titre Ripe Cadavers qui rappelle très vite Breed To Breathe d’un certain groupe nommé…Napalm Death. Le jeu de batterie est certes technique, mais assez convenu baser essentiellement sur une double pédale bien classique.

Si Vomitory ne s’impose pas comme un groupe novateur comme leurs comparses d’Unleashed, ils restent fidèles au genre pour le plus grand bonheur des fans de death.
Cet album s’impose vite comme un des must have de l’été, idéal pour commencer la soirée cannette à la main histoire de se rafraîchir les idées.
Vomitory ça blaste, ça fait headbanger, et c’est déjà pas mal !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports