WHYZDOM - Blind?

Chronique

Pochette de l'album Blind? par Whyzdom
  1. The Lighthouse
  2. Dancing with Lucifer
  3. Cassandra's Mirror
  4. On the Road to Babylon
  5. Paper Princess
  6. The Spider
  7. The Wolves
  8. Venom and Frustration
  9. Lonely Roads
  10. The Foreseer
  11. Cathedral of the Damned

Site(s) du groupe :

Site web de Whyzdom
Par lucinda

Publié le 08/10/2012

Télécharger légalement

En 2008, Whyzdom faisait une entrée sensationnelle dans la scène du Metal symphonique, avec, tout d'abord, leur EP "Daughter of the Night", suivi en 2009 de leur premier album, "From the Brink of Infinity". Rapidement, le groupe créé par Vynce Leff se distingue des autres jeunes formations du genre, et ce à l'aide de morceaux tous plus grandioses les uns que les autres.

Malgré le départ de Constance Amelane (sous le nom de Telya) en mai 2010, et de sa remplaçante, qui se désistera finalement au bout d'un an de tournée, le groupe s'est montré déterminé à poursuivre l'aventure et à se faire une place de choix au sein de cette scène incontournable.

C'est donc avec le tant attendu "Blind?" que les français de Whyzdom nous reviennent et nous présentent la voix de leur nouvelle chanteuse, Elvyne Lorient.

 

"Blind?" comporte son lot de compositions qui, à l'instar The Train ou Atlantis dans l'opus précédent, parviennent à charmer dès la première écoute : c'est le cas du morceau d'ouverture, The Lighthouse qui, avec sa structure simple, soutient efficacement la voix d'Elvyne, grave et mystérieuse, mais sans fioritures.

Ce titre est suivi de l'excellentissime Dancing with Lucifer : les chœurs inquisiteurs répondent à la voix passionnée de la chanteuse dans un séduisant chaos ; la batterie déchaînée et les subtiles orchestrations soutiennent sans relâche ce pacte avec le diable, dont on se délecte sans modération !

Venom and Frustration explore divers horizons, et ce dès l'intro. Le pont est probablement l'un des passages les plus créatifs de "Blind?" : il passe d'une atmosphère à une autre sans pour autant perdre l'attention de l'auditeur, et met la basse et les guitares sur un piédestal. La voix posée d'Elvyne ferme la marche de cette composition à l'efficacité redoutable.

 

Alors que la fraîcheur de Lonely Roads invite l'auditeur à l'évasion, la chanson qui lui succède, The Foreseer, est probablement l'une des plus sombres de l'opus, avec ses riffs très présents et la noirceur de ses lignes de chant ; les paroles elles-même, qui font directement référence au titre de l'album, opposent l'ignorance à la connaissance, et donc les ténèbres à la lumière.

 

Si "Blind?" se présente comme la suite logique de son prédécesseur, il est clair que le groupe a décidé de frapper encore plus fort, avec des orchestrations infiniment plus recherchées et des structures plus complexes, parfois même déstabilisantes. À commencer par On the Road to Babylon : son intro symphonique de presque trois minutes, sublimée par les chœurs, fait place à un développement tout aussi élaboré. Les couplets et le pont surprennent, de par leur rythme effréné et leurs lignes de chant rapides, tandis que le refrain nous transporte dans un tout autre univers, plus paisible et aérien. Une telle composition s'appréciera donc après de nombreuses écoutes attentives, et on ne manquera pas de noter que la chanteuse s'en sort ici avec brio.

Nous bénéficions d'une longue intro instrumentale sur deux autres titres : The Spider, qui met l'accent sur le classicisme et les chœurs, et The Wolves, qui livre un paysage plus lugubre, avec ses lourdes guitares et son rythme lent. La richesse avec laquelle débute celui-ci contraste pourtant avec la monotonie du reste, dépourvu de transitions claires entre les différentes parties. On mettra à part le pont, encore une fois magnifié par les orchestrations.

 

Là où nous nous attendions à un peu de douceur, l'auditeur se retrouve une fois de plus en déroute, avec Paper Princess, dont les passages pleins de rancœur, surtout causée par le piano enragé, dérangeraient presque. Le premier solo de guitare renforce ce bouleversement, tandis que le second apporte davantage d'optimisme.

 

Certains fans ont eu la chance d'entendre Cassandra's Mirror, que le groupe avait présenté en live l'année dernière. Le point fort de ce titre est sans nul doute son intro et son pont orchestraux, variés et très visuels, avec ses quelques notes aux influences médiévales. Les lignes de chant, elles, sont moins convaincantes, tout comme le rythme lent qui tend à couper l'entrain des deux titres précédents.

 

La première partie de Cathedral of the Damned avait également été jouée, et c'est donc avec beaucoup d'impatience que nous souhaitions entendre ce titre ultime dans son intégralité.

Le morceau s'ouvre sur une atmosphère de suspense, avant de s'emballer dans une explosion de classicisme. Les couplets, minimalistes, nous donnent l'occasion d'apprécier la voix grave et douce d'Elvyne, alors que le refrain nous rappelle la mélodie positive du refrain de Daughter of the Night. L'interlude instrumentale, riche et diversifiée, met autant en avant la beauté des instruments classiques que l'énergie de la batterie et des guitares. Malgré ses dix minutes cinquante, Cathedral of The Damned passe en un rien de temps, tant sa diversité assouvit largement les attentes de l'auditeur ; la fin se fait profondément mélancolique grâce, notamment, aux cloches qui retentissent en arrière-plan et au solo de guitare fougueux. Les violons soutiennent un chant léger, qui s'évanouit dans un murmure.

 

Il est clair que "Blind?" poursuit la quête débutée dans "From the Brink of Infinity" et démontre un approfondissement flagrant des structures et de l'orchestre.

Avec cet album, le groupe gagne en maturité et parvient à surpasser le niveau de l'opus précédent. Whyzdom est désormais fin prêt à atteindre des sommets, accompagné d'une toute nouvelle voix qui leur correspond et à laquelle on est heureux d'adhérer.

 

8.5/10

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports