WHYZDOM - From the Brink of Infinity

Chronique

Pochette de l'album From the Brink of Infinity par Whyzdom
  1. Daughter Of The Night Prelude - A Glimpse Of Eternity
  2. Daughter of the Night
  3. The Witness
  4. The Train
  5. On The Wings of Time
  6. The Power and the Glory
  7. Everlasting Child
  8. Escaping the Ghosts of Reality
  9. Atlantis
  10. The Seeds of Chaos
  11. The Old Man in the Park
  12. Freedom

Site(s) du groupe :

Site web de Whyzdom
Par olivier no limit

Publié le 03/11/2009

 

NOTE:3.5 / 5

(style : metal symphonique) Plutôt difficile au départ de rentrer d’un bout à l’autre dans ce « from the brink of infinity » premier vrai album du groupe Français Whyzdom. Non pas qu’il soit mauvais, bien au contraire, mais parce qu’il faut plusieurs écoutes pour l’appréhender tant les compositions sont chargées de richesses. Et puis il dure plus d’une heure.

D’emblée ce qui frappe c’est la place et la qualité de la partie symphonique. Alors que pas mal de groupes utilisent cette dernière comme un petit plus, là les musiciens lui ont accordé une place de choix tant pour les harmoniques employées, ses chœurs, sa musicalité. Cor d’harmonie, instruments à vent et à cordes, tout y passe ! De " daughter of the night prelude", imposante dans son orchestration à "escaping the ghosts of reality" et son piano, « l’orchestre » se fond et s’intrique au coté metal de la chose avec art. Au contraire d’être grandiloquent et ampoulé cela apporte une profondeur au tout. Un sacré boulot !

Et la moelle épinière de la bête ? Bons riffs électriques (daughter of the night), basse qui caracole, batterie qui s’en sort sans problèmes (Atlantis), solos impeccablement exécutés, parfois un petit parfum progressif dans la charpente des titres bien écrits et la voix …. Vu la qualité des compositions et le coté accrocheur de refrains comme "everlasting child", Telya a intérêt à s’en sortir puisque c’est elle qui officie aux vocaux. Une similitude, un ton au dessous, de la texture de voix de la chanteuse de whitin temptation, quelques growls pas transcendants, mais au lieu de tirer sur le pianiste, je voulais dire la chanteuse, elle ne s’en sort tout de même pas mal, pour peu que l’on aime son style.

Voilà un album qui fait preuve de professionnalisme , d’un énorme travail et qui me fait dire aux bourrins qui critiquent le metal en l’affublant de termes peu sympathiques qu’ils resteront …des bourrins ignares de ce qui se passe dans le petit mais vaste monde du metal. Quelques longueurs certes mais un travail créatif que l’on ne peut que respecter même si on n’aime pas le style.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports