WILD DAWN - Bloody jane’s shore

Chronique

Pochette de l'album Bloody jane’s shore  par Wild Dawn
  1. Decay
  2. Smite
  3. Bloody Jane's Shore
  4. The End Of Everything
  5. King Of An Empty Castle
  6. War
  7. S.A.D
  8. Stone Cold Motherfucker
  9. Better Days

Site(s) du groupe :

MySpace de Wild Dawn
Style : voir chronique
Par olivier no limit , Mindkiller

Publié le 20/04/2015

 

MINDKILLER :
Que de chemin parcouru depuis Double Sided. Si les gars ont réussi à se remettre sur les rails c'est grâce à une volonté très marquée. Ainsi l'atteste l'album Pay Your Dues (que Romain sous-titre "To Rock'n'Roll"), deuxième album du combo orléanais. Un album qui leur a permis de tourner avec Girlschool, Nashville Pussy, Electric Mary (même si la sortie de l'album est postérieure à cette tournée), d'être présent sur les plateaux du Fernando Rock Show, d'Une Dose de Metal, de fouler les planches du RaismesFest ainsi que du warm up du jeudi lors du HellFest 2013. Et tout le monde s'accorde sur une chose, avant d'être un groupe de studio, les orléanais sont avant tout des monstres de scène. Mais, à moins de s'appeler Twisted Sister et de tourner pendant 30 ans avec seulement cinq albums au compteur et un vide depuis 1987 en matière de nouveautés (en dehors d'un album de Noël), il faut proposer à son public de nouveaux titres. Chose faite avec cet EP sorti il y a quelques jours (le 13 avril) qui contient 6 titres inédits et trois autres revisités à la sauce acoustique. Focus sur ces 9 titres.

La première chose que l'on constate c'est que le groupe a gagné en maturité. Non pas que leur jeu soit différent, ils continuent de faire un rock qui leur plait. Mais ils n'oscillent plus entre leurs influences. Ce qui était flagrant sur Double Sided et toujours un peu présent pour Pay Your Dues n'est plus qu'un souvenir. Exit les morceaux tantôt hard rock, tantôt sludge à la sauce Zakk Wylde. Ici nous écoutons peut être le tout premier album des Wild Dawn. Non pas que les précédents soient mauvais, loin de là, mais les influences sont digérées, encaissées, et les gars jouent leurs musiques avec encore plus de tripes qu'auparavant. Ils existent maintenant en tant qu'entité et non plus groupe qui joue de la musique issue de leurs idoles respectives. Le groupe qui était un espoir de la scène orléanaise peut dorénavant fièrement la représenter en tant que groupe à part entière. Et cet EP en est le digne représentant. Les titres donnent dans l'homogénéïté, encore plus que Pay Your Dues. Comme si le groupe s'était enfin réveillé et révélé à eux même. Greg a encore progressé dans son chant. On le sent clairement plus à l'aise et du coup tout découle naturellement. Quand aux autre musiciens, si Romain (lead guitar) est une des fines fleurs de la 6-cordes nationale dans sa catégorie, ses prestations live son là pour le prouver, la rythmique tient vraiment le tout. Morgan reste un cogneur percutant s'émancipant de plus en plus des ses idoles tandis qu'Alex assure le groove des gars. Comment alors retenir un titre plus que les autres. La partie inédite est bonne de bout en bout. Peut être le morceau titre aura ma préférence pour ce riff qui est fait pour avaler le bitume. Les gars ont cette faculté, plus encore avec cet EP qu'avec les précédents albums, de nous embarquer avec eux. Un morceau qui fait taper du pied, un riff qui fera pogoter pas mal de monde. S'il ne devait rester qu'un titre au groupe pour vraiment les définir, celui-ci leur irait à merveille. Le morceau est vraiment à la croisée un mélange de hard rock des 70's à 90's. D'ailleurs ce côté 90's se ressent sur Decay ou le groupe fera penser, sans plagier, le temps d'un break à du Ugly Kid Joe, mais en ayant leur son propre et leur jeu. Car c'est vraiment ce qui se dégage de cet album : la maturité. Les Wild Dawn ont vraiment trouvé leur voie et il reste à espérer que le prochain EP à venir sera dans la même veine. Je vous parlais aussi de touches stoner pour cet album. King of an Empty Castle en est le digne représentant surtout pour ce son ultra saturé qui est présent sur l'intro. La façon dont le morceau est écrit aussi fait penser à du stoner (surtout celui de Red Fang, mais en plus pêchu et plus "festif"). Du coup, le desert rock de ce titre prend tout de suite. Expérimentation quant à leur jeu ? A n'en point douter. L'harmonisation présente sur les ponts est, dans ce type de jeu, inédit pour le groupe, et il faut les encourager à poursuivre dans cette voie. Car ce qui pouvait leur être reprocher, notamment sur Double Sided a été intelligemment étudié. Plutôt que de faire des morceaux hard rock et des morceaux entre sludge à la Zakk Wylde et stoner, ils ont mixé le tout pour en faire un morceau à la... Wild Dawn. 

Et que dire de la production. Nicolas Sarda qui signe là son premier album aux manettes et au mix. Un travail, pour un premier album qui est très bon tout en restant perfectible. Autant la qualité sur les cordes et sur la voix est très bon, autant la batterie parait parfois un peu en retrait. Ce qui n'est pas très gênant en soi mais pour l'oreille la plus avisée cela pourrait donner un côté un peu bancal au tout. Si les cymbales sont très bien captées, les tomes manquent un peu de relief. Mais la partie corde est tellement maîtrisée que l'on oublie très vite ce défaut. Le mix rend aussi bien hommage à la basse qui, même si parfois un peu en retrait, mais dû à l'écriture de l'album, sera vraiment marquante quand elle aura l'espace nécessaire pour s'exprimer. Un mix perfectible mais qui est très prometteur pour la suite. Car la même équipe travaille déjà sur le prochain EP.
Enfin je me dois de rendre hommage à Pierre qui a réalisé une pochette qui colle totalement à l'esprit de l'album qui est à la croisée du hard rock et du desert rock. Elle ne sera pas forcément au goût de tous (ma préférence va pour le précédent opus), mais elle a le mérite de refléter la musique contenu sur cet EP. 

Bref, si vous ne l'aviez pas compris, cette galette reflète parfaitement ce que j'ai vu des Wild Dawn lors de leurs différents show pendant près de trois ans. Un groupe énergique et de scène. Et cet album met enfin vraiment en avant ce côté énergique. Pour ceux qui n'auraient jamais vu le combo sur scène, allez les voir dès que vous le pouvez, mais pour avoir un aperçu fidèle de ce que vous allez avoir droit en tant que prestation, cet EP est parfait, bien plus encore que les deux albums précédents. Bravo à eux !

9/10
--------------------------------------------------------------------------------------------------------
OLIVIER :
« Bloody jane’s shore » dernier album du groupe Orleanais WILD DAWN.

Au programme 6 titres inédits et trois autres, tirés de leur album précèdent “Pay Your Dues », qu’ils ont passé à la sauce acoustique.

 Le résultat, un EP qui comme à son habitude, représente un hard rock, rock, qui se déclinent aussi bien dans les années 70’ que 80’.

 Du coup on a le droit à une bonne pointe de stoner sur un « decay »plein de groove quant à « smite »,il dégage une flagrance assez BLACK SABBATH sur les bords.

 Puissance et feeling heavy.

« Bloody jane’s shure » oscille entre hard rock vintage et desert rock.

« The end of everything » est plus typé rock et tout aussi porteur. Mais avec « king of an empty castle » on se retrouve de nouveau via les 70’.

Quant à « war » on grimpera dans quelque chose de plus moderne..

Et pour terminer cette galette, trois titres : « S.AD », « stone cold motherfucker », « better days », qui ayant revêtit une couleur acoustique, se présentent comme dépouillés d’artifices et gagnent une certaine couleur de note. Le genre de morceau que l’on joue sous un soleil de plomb, entre cactus, alcool, et serpent à sonnette.

Je trouve effectivement que cet album sonne en général sous l’étendard stoner. Après, chacun ira de sa critique et de ses influences. Il faut dire que WILD DAWN aime à mélanger les couleurs du rock via différentes époques.

Un EP rafraichissant, assez éclectique, bourrée d’une énergie salvatrice.

 Si c’était une voiture, je dirai : bonne tenue de route pour ce véhicule tout terrain !

Cela sort mi-avril.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports