WINTER'S VERGE - Eternal damnation

Chronique

Pochette de l'album Eternal damnation par Winter's verge
  1. Eternal damnation
  2. My winter sun
  3. Get me out
  4. Hold my hand
  5. A secret once forgotten
  6. Goodbye
  7. Spring of life
  8. Can you hear me
  9. For I have sinned
  10. To you I sail tonight
  11. Suicide note

Site(s) du groupe :

Site web de Winter's verge
Style : voir chronique
Par Darkgrinder

Publié le 28/05/2008

 

(Heavy power metal)

Il n’est pas toujours évident de trouver du heavy metal qui ne nous replonge pas dans le vieux metal à papy. Mais c’est encore plus difficile de ne pas tomber sur du kitch qui ravive la jeunesse des cinquantenaires. Alors arrêtez-vous quelques minutes le temps de lire cette chronique, car là, nous avons à faire à du heavy certes, mais du heavy qui va de l’avant.
Divinement inspiré et résolument endiablé, « Eternal damnation » est un concentré de bonheur en quelques titres. Winter’s verge, essentiellement par son modernisme (ne parlons pas des paroles qui elles sont bien nunuches) aux structures de ses riffs, denses et rapides, c’est un vrai plaisir de se laisser emporter par les judicieux crescendo de cet album. La pression monte rapidement et on se retrouve au beau milieu des morceaux avec des exclamations plein la tête « Ouaw ». Pour tout vous dire le niveau technique des musiciens est élevé et remarquablement mis en valeur par leur synergie. Ainsi, par exemple, il faudra compter sur un claviériste génial, non pas dans des démonstrations pour se faire mousser mais dans un jeu où rien n’est gratuit mais purement jouissif, entre atmosphère frissonnante et excellents solos. Tout n’est quand même pas parfait, en effet « Winter’s verge » perds de sa verve en fin d’album. Le groupe n’excelle pas dans les morceaux calmes et les 2 derniers dans ces tons ne sont pas à la hauteur des autres.
Mais c’est un moindre mal, car le reste vaut son pesant d’or et est soutenu par une production parfaite, puissante et claire à la fois. D’un coté le chanteur nous envoûte littéralement sous son chant clair heavy d’une rare beauté et un sens du rythme qui laisse pantois. De l’autre, on jouit d’envolées vertigineuses qui ne donnent qu’envie de pousser le bouton replay. Ouaw

"C'est maintenant, quelques mois après avoir rédigé cette chronique, que je viens y ajouter quelques lignes. En effet, durant cet intervalle, il s'est avéré très difficile de décrocher d'Eternal damnation. L'album est trop accrocheur, trop captivant et tellement fluide qu'il s'avère être un disque auquel on retourne irresistiblement."

http://www.myspace.com/wintersverge

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports