WOE - Quietly undramatically

Chronique

Pochette de l'album Quietly undramatically par Woe
  1. No Solitude 2:32
  2. The Road from Recovery 6:02
  3. Quietly, Undramatically 8:05
  4. A Treatise on Control 6:23
  5. Without Logic 2:24
  6. Full Circle 12:59
  7. Hatred is Our Heart 4:51
Style : voir chronique
Par frigid

Publié le 21/11/2010

Télécharger légalement

BLACK PROGRESSIF AMERICAIN

Ében oui! Ils en ont eu marre de jouer aux bruleurs d‘église et de se maquiller façon clown monochrome. Alors ils ont retourné leur cuir, l’assument, et ont bien raison. Ils abandonnent leurs pseudos démoniaques pour finalement « se concentrer sur la musique » et ajouter à leurs influences black d‘autres sonorités. Félicitons ces braves américains du groupe Woe, et donnons leur un su-sucre.

Leur nouvel album est sorti le 1er novembre 2010 chez Candlelight, répond au sobriquet de « QUIETLY UNDRAMATICALLY » et il offre un plaisant ensemble oscillant entre rock progressif et black métal.

Les premières secondes de l’album posent les bases d’un rock bien ficelé qui d’un seul coup d’un seul, sombre au cœur d’un black poisseux et sans espoir.

La voix arrive d’on ne sais où et trimballe dans son timbre toute la haine du monde. Une rage calme et pleine de tristesse qui fou génialement le cafard. Mais ils ne s’arrêtent pas là, les gars de WOE lâchent une transition parfaite sur le 2ème morceau, beaucoup plus speed, et qui parvient à reprendre un peu la même ambiance mais avec une sauce un peu plus trashy.

Leur son est très agréable, il attaque sec et reste incisif tout en gardant des basses rondes à l’arrière. Et même si rien d’extrêmement complexe ne nous ai proposé, ils peuvent se féliciter d’une efficacité directe et sans détour, car il y quelque chose d’intensif et de puissant qui rôde tout le long de l’album, et qui ne me déplait pas..
Aaah mais enfin, c‘est évident!! Il y quelque chose d’Américain là dedans !!

Un album qui s’écoute d’une traite, avec peut être le défaut de pas faire trop de vagues et de pas suffisamment surprendre, mais qui d’autre part, à l’avantage de ne pas faire trop de fautes de gout.

Imaginez vous une symphonie métallique qui s’évertue à vous porter chaque seconde un nouveau coup de grâce…Mais, qui au lieu de se cantonner à la facilité des enchainements pré- établis du genre, prend le risque d’y incorporer des éléments de rock progressif.

La voix sait se faire puissante et éraillée, agressive pour sur, et triste à en crever par moment. C’est lancinant autant que c’est clair.
La batterie, toujours à peine en avant, me donne l’impression d’avoir dans le crane une armée de cavaliers qui galope dans mes tympans, et ce n’est pas pour me déplaire!

Je regrette seulement que le condensé de tension bien haineuse du début de l’album ne perdure pas. Quelque chose s’apaise progressivement et c’est bien dommage. Déjà sur le 3ème titre la voix claire nuit un peu à l’ensemble, et le riff qui ne casse pas la baraque ne parvient pas à remettre le morceau au niveau (je dirai même qu’il est achevé par un mauvais solo et un passage en son clair de quelques seconde qui n‘a selon moi, aucune raison d‘être.)

Un album qui ne renouvelle pas le style, mais qui le perpétue avec une certaine…Classe américaine!

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports