XIANOSYS - Chronicles...

Chronique

Pochette de l'album Chronicles... par Xianosys
  1. The Seventh Gate
  2. Divisions of Hatred
  3. The Nine Lives
  4. Dead Plains
  5. Behind The Mirror
  6. For The Words
  7. Schizophrenia
  8. New Order
  9. Heart of Persia
  10. Sternght & Honor (Bonus Track)

Site(s) du groupe :

MySpace de Xianosys Site web de Xianosys
Par Mindkiller

Publié le 02/10/2012

Télécharger légalement

Il y a de ces albums dont nous n'attendons pas grand chose. Non pas que l'on soit blasé ou quoi, mais pour presque citer Forrest Gump, les nouveaux groupes, c'est comme une boite de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Du coup, on s'imagine ce à quoi peut ressembler leur musique de par leur artwork, la caligraphie utilisée et les titres de l'album. Ici force est de constater que mis à part un metal power / prog / atmo rien de plus ne pouvait transparaître. Et de mon point de vue, ce n'était pas gagné. N'aimant pas ce genre de musique, le recul pour chroniquer l'album était à faire. Surtout que ce premier effort studio est tout de même bien travaillé. Il faut dire que le groupe, malgré son jeune âge a déjà une expérience de studio puisque pas moins de deux démo sont déjà là ainsi qu'un DVD (?) contenant quelques pistes de ce nouvel album.

Qu'en est-il alors de cet album. Difficile à comparer à d'autres groupes puisque pour ma part, je n'ai pas forcément la connaissance adéquate. Pour situer le groupe, je le placerais à la croisée d'un Paradise Lost des années 90, d'un Angra et d'un Iced Earth par certains abords. Au final, ça ne démarre pas si mal. Malgré une intro entendue autant de fois que ce genre d'albums existe, le groupe démarre bien. Les riffs assez lourd même si laissant beaucoup de place aux claviers sont efficaces et donnent tout de suite un premier aperçu plaisant à cet album. Malgré tout une chose titille : le chant. Il donne l'impression d'être forcé et du coup fait un peu pâle figure en comparaison aux riffs de guitare et aux constructions presque progressives de l'album. Le clavier remplit bien son rôle avec des nappes pas forcément originales, mais pas déplaisantes du tout. Cependant, la surprise n'est pas là que sur The Seventh Gate qui remplit bien son office d'accroche à l'album. En effet, le chanteur, tout en donnant toujours l'impression de forcer beaucoup sur sa voix (notamment sur For These Words) donnera du growl par moment qui donneront moins l'impression de souffrir pour lui. Cependant, au fur et à mesure de l'album, ce côté plus faible musicalement parlant se fait de moins en moins jour pour jouir totalement d'une orchestration très bien faite. Il est clair que ce n'est pas le groupe le plus technique qui puisse exister, cependant, il possède un vrai talent d'orchestration et le clavier est vraiment l'atout majeur de ce groupe rendant plus riches des parties pouvant paraître plus plates. Aussi, les guitares emprunteront par moment un côté "groove metal" pas déplaisant, surtout sur des breaks avec de belles montées en puissance. En fait, il est même dommage que le chant ne reste pas growlé tout le long de l'album. Car cette voix tirée finit par gêner quelque peu l'écoute sur des mélodies travaillées, cherchées et surtout sur des titres avec de vraies constructions sortant des basiques intro / couplet / refrain / break / pont et on recommence. Les parties ne donnent pas l'impression d'être redondantes et c'est vraiment la force de ce groupe. 

Par ailleurs, sans être exceptionnelle, la production sert plutôt bien l'album. Malgré un manque de relief certain et des aigus quelques peu saturés, l'album n'est pas trop mal fait. Et surtout les niveaux de sons sont très bien équilibrés. Même si la part belle est faite à la guitare et aux claviers, on distingue bien tous les instruments sans que la production donne cette impression de soupe. C'est encore plus vrai sur des titres comme The Nine Lives ou le solo d'intro, bien qu'un peu trop "lointain" à mon goût en comparaison au reste du titre, rend très bien. La superposition des claviers et des guitares, est par contre par moment un peu bancale. Sur ce même titre, lorsque la partie lourde arrive, on a presque l'impression d'entendre deux morceaux différents entre les guitares et le clavier. Cependant, ces passages restent rares et il faut vraiment tendre l'oreille pour s'en rendre compte.

Nous avons donc ici pour cet album un premier essai transformé avec brio. Un talent d'orchestration se faisant jour tout au long de ces 10 pistes avec une richesse musicale de la part des musiciens faisant plaisir à entendre. Certes la production peut paraître un peu fade (notamment sur les parties plus lourdes) mais elle n'a pas à pâlir devant certaines sorties de groupes plus médiatiques. Un album qui devrait plaire aux amateurs du genre et réconcilier certains metalheads fâchés avec le metal sympho / atmo / power et ou prog. Une bonne surprise.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

Télécharger légalement

/// Contenu similaire

/// Live reports