ZARDONIC - Anti Hero

Chronique

Pochette de l'album Anti Hero par ZARDONIC
  1. World At War (Prologue)
  2. Against All Odds
  3. For Justice
  4. Crush It
  5. Vigilante
  6. Override
  7. Pure Power
  8. Raise Hell
  9. The Time Is Now
  10. The Heroes Have Failed (Epilogue)
  11. Highway 666 (Bonus Track)

Site(s) du groupe :

Site web de ZARDONIC
Par Baptiste

Publié le 05/01/2016

 

Zardonic est ce qu’on pourrait appeler un OVNI. Bien malin qui pourra trancher et décider avec certitude si le travail de l’artiste vénézuélien a plus sa place au rayon metal ou électro chez votre disquaire.Il est pourtant indéniable que le bonhomme a des affinités avec notre scène adorée. Quand on ouvre pour Dimmu Borgir ou qu’on collabore avec The Unguided on n’y est à priori pas allergique. 
Mais alors à qui s’adresse-t-il ?

A la croisée des genres, le DJ évolue dans un style à mi chemin entre metal industriel et EDM. Un optimiste dira qu’il peut plaire à tout le monde. On peut aussi envisager que, de fait, sa musique ne plaise à personne. Trop électronique pour le metalleux moyen, trop bourrin pour le mordu d’electro, avoir le cul entre deux chaises pourrait lui être préjudiciable.

Et pourtant ! Il serait vraiment con de s’arrêter à un problème de mélange. A l’instar d’un groupe comme Skindred, Zardonic parvient à concilier le meilleur de deux mondes. Au metal, il emprunte la puissance inégalable d’un bon riff de guitare et les vocaux écorchés. De l’electro il tire des rythmiques dévastatrices et la froide intensité des machines.
Le résultat hybride est pourtant étonnant de cohérence. Les sons électroniques viennent rehausser l’impact de la musique metal, pour un rendu certes très agressif mais diablement efficace. On pense à des groupes comme Aesthetic Perfection ou Pendulum qui adoptent une posture similaire, mais rarement a-t-on entendu un travail d’une telle intensité et, répétons le, aussi bourrin.

Peu importe où il se situe, Anti Hero enchaine les tueries. Je placerais en tête le single « Vigilante », le furieux « Highway 666 » ou le très dansant « Pure Power » qui sortirait un cadavre de son lit. J’en cite 3, chaque morceau aurait pu avoir les mêmes honneurs. Rien n’est à jeter sur cet album pour peu qu’on accepte le mélange.

Un mot sur le second disque composé exclusivement de remix. Un passage obligé sur les albums d’electro qui n’est pourtant pas dénué d’intérêt.  S’ils sont inégaux, certains remix valent sortent leur épingle du jeu en changeant drastiquement la couleur des morceaux. C’est le cas en particulier d’Override par Darksiderz devenu un morceau de hardtek à retourner le cerveau. Pour une fois qu’il ne s’agit pas que de remplissage, cela méritait d’être mentionné. 

Drôle de lascar que ce Zardonic. Ouvert d’esprit, l’homme l’est certainement pour proposer une musique ayant sa place aussi bien sa place en rave que dans un festival metal. Vu le style pratiqué j’aurais douté que ce Anti Hero cartonne et pourtant… La longévité et la reconnaissance du sud américain dans le milieu semblent montrer qu’il existe un public pour cet artiste atypique et c’est tant mieux.
Je ne rêve pas, je ne sortirai pas ce skeud à mes potes en soirée mais à titre personnel, je suis conquis !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports