ZELORAGE - So You're a Mess

Chronique

Pochette de l'album So You're a Mess par Zelorage
  1. Socialite
  2. Violet
  3. Dirty Curls
  4. Home
  5. Cavity
  6. Hoodrat
  7. Never Breathe
  8. Circles
  9. She
  10. When the Rain Comes
  11. Nothing Left Inside
  12. Township Error
  13. Ripcord
  14. Rest Your Head (I Love You....)

Site(s) du groupe :

Site web de Zelorage
Par Baptiste

Publié le 01/10/2014

 

Bien que le genre ait à peine 20 ans, et sa popularité mondiale encore plus récente, on assiste déjà depuis quelques années à un revival nu-metal. On peut juger du bien fondé ou non du retour en force d’un genre qui a pourtant été plus méprisé qu’autre chose. Pour les amateurs, il s’agit plutôt d’une bonne nouvelle. Difficile en effet de se plaindre d’une scène qui propose enfin plus que les nouvelles sorties à la qualité discutable des incontournables comme Korn ou Limp Bizkit.

Déjà à la grande époque, la popularité du genre avait poussé une armée de formations sans talent à tenter leur chance. Pour un Disturbed ou un Mudvayne, il fallut donc se coltiner les navrants Flaw, Taproot ou Spineshank. La médiocrité étant parfois héréditaire, aussi il y a fort à parier que de nouvelles formations se réclamant de cette scène soient du niveau des moins glorieux de leurs ainés.

Trêve de tergiversations, les australiens de Zelorage font bel et bien partie de ces rejetons malheureux. Malgré un certain talent dans la composition de riffs jumpy, le groupe affiche trop de limites pour se poser en nouvelle valeur sûre du genre.

Le procès fait au groupe se concentrera surtout sur deux défauts majeurs que sont un manque de professionnalisme et d’originalité.

Manque de professionnalisme car tout sonne amateur. Le groupe semble toujours à la limite techniquement, état de fait rehaussé par une production malheureusement en dessous de tout. Le son manque de profondeur, de rondeur, de pêche… En bref : de tout.  L’impression constante d’écouter une démo est franchement gênante, surtout lorsqu’on sait qu’il s’agit (déjà) du troisième album du groupe…

Le manque d’originalité quant à lui est un grand classique du genre. Le neo au sens large n’a jamais brillé par son côté aventureux, ce qui n’a jamais empêché de nombreuses formations de sortir du lot. Zelorage semble mettre un point d’honneur à ne jamais s’extraire de la masse. Le manque de personnalité est palpable, symbolisé par une voix passe-partout sans aucune variété et pas toujours agréable.

Impossible  dans ces conditions d’être accroché par la musique que propose le groupe. A certains moments, on le regrettera comme sur « Dirty Curls », « She » ou « Hoodrat » qui présentent tous les symptômes des bonnes compos mal exploitées. Puis viennent des titres comme« Home » ou « Circles », et là on crie grâce en espérant que le sang qui nous sort des oreilles n’est pas trop inquiétant.

Quand on n’est pas original, il faut être efficace. Zelorage ne l’est pas.

Quand la production n’est pas la hauteur, il faut compenser par un professionnalisme sans faille. Zelorage ne l’a pas.

Quand on fait parti d’une scène revival, il faut se hisser au niveau de ses modèles pour être digne d’intérêt. Zelorage en est loin.

L’idée n’est pas de massacrer un groupe certainement plein de bonne volonté mais de comprendre pourquoi il passe à côté de son sujet. Les australiens savent composer des riffs de qualité et maitrisent le ton saccadé/sautillant du nu-metal, mais cela est très insuffisant. A charge pour eux de se retrousser les manches et de bosser leur son pour accoucher d’un éventuel 4ème album de qualité.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports