PHAZM - Cornerstone of the macabre

Chronique

Pochette de l'album Cornerstone of the macabre par Phazm
  1. love me rotten (love me true)
  2. the worm on the hook
  3. damnation
  4. strange song
  5. welcome to my funeral
  6. the old smell of the meat
  7. mucho mojo!
  8. the end
  9. necrophiliac
  10. damage inc (cover Metallica)
  11. adrift
Style : voir chronique
Par Totaldeath

Publié le 21/09/2008

 

D’une précision digne d’un coucou suisse, Phazm nous a habitué maintenant à une sortie d’album tous les 2 ans, et c’est donc en ces temps pluvieux de septembre 2008 que les Nancéens déboulent avec « Cornerstone of the macabre », nouvelle ode aux accents Black Metal forniquant avec la lourdeur d’un Death/Doom puant les marais infestés de croco en tous genres et mosquito en quête de sang frais.
Pierrick, qui dirige les opérations depuis les débuts du groupe (normal c’est son zombi à lui !) revient non seulement avec son bassiste de Mahx mais une nouvelle recrue derrière les fûts en la personne de Gorgor (Ex-Imperial Sodomy, Aggressor) ainsi que Victorien Vilchez (Yyrkoon, également chez Osmose Prod. !!Tiens tiens !!) à la guitare (mais bizarrement ne figurant pas sur la photo de l’album !). Bref, un line up différent pour chaque album.
Les 11 titres, dont une reprise du « Damage Inc » de Metallica habilement tournée à leur sauce sans trop la dénaturée, tournent toujours sur les mêmes thèmes de prédilections, à savoir les zombis, la mort, ect…et la sauce musicale assez avant-gardiste du groupe par rapport à la scène française prend de façon très sympathique ! En effet, on rentre assez vite dans l’univers glauque, lourd, extrême et malsain de Phazm, le titre « Love me rotten (love me true) » n’étant pas en 1ère piste pour rien ! « Cornerstone… » étant un album plutôt varié sur la forme (le fond étant « la patte Phazm »), une écoute répéter en est pratiquement obligatoire pour en disséquer certains petites astuces vocale et musicale ici et là. Un bon point également pour l’instrumental « Mucho mojo ! » où la slide nous ramène plusieurs années en arrière, au pays de l’oncle Tom à l’ambiance poisseuse d’un bayou infesté ! Une pièce musicale qui colle parfaitement au reste de l’album tant l’ambiance de celui-ci y est austère, lourd, glauque mais avec un emballage musical extrême ! Un peu à la manière de l’album précèdent « Antebellum Death’N’Roll » de 2006, mais en plus réussi et surtout moins éparpillé !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports