SCOTTLAND - long way to hell

Chronique

Pochette de l'album long way to hell par Scottland
  1. it's a long way to the top
  2. live wire
  3. love at first feel
  4. problem child
  5. squealer
  6. ain't no fun
  7. let there be rock
  8. gimme a bullet
  9. what's next to the moon
  10. up to my neck in you
  11. gone shootin
  12. kicked in the teeth
  13. girls got rhytm
  14. touch too much
  15. shot down in flames
  16. highway to hell

Site(s) du groupe :

Site web de Scottland
Par olivier no limit

Publié le 19/05/2009

 

(Style : hard rock) Toute une génération fut marquée par ACDC à l’époque de Bon Scott. A cette époque les australiens dispensaient un hard rock basique bourré de feeling venu tout droit de légendes comme par exemple Chuck Berry, en le survitaminant pour le rendre incandescent. Bon Scott décédé, leur style muta, mais nous sommes restés nombreux, accrochés à cette époque qui marqua notre adolescence au fer rouge.

Scottland est un groupe tribute de ces années là et, ma foi, il est certainement un des meilleurs dans le genre, du moins en France.10 ans d'existence et pour fêter cela dignement, ils viennent de pondre une nouvelle galette,qui comme sa précédente « a tribute to bon Scott », n’a pour but que de restituer fidèlement la musique d’ACDC comme elle fut tout au long de ces années d’or. Autant dire qu'ils y parviennent parfaitement.

Déjà, les titres qu’ils reprennent, possèdent le son, le feeling, le coté rock / boogie qui habitaient les frères Angus ; De plus leur chanteur possède vraiment un timbre de voix et une conviction qui portent leur production vers le haut. Pas évident de faire revivre cette musique avec tant de véracité et d’impact, et pourtant, paris tenu ! C’est un sans faute !

Mais, autre plaisir de ce « long way to the hell », c’est le fait de remettre en avant des titres que ne jouent plus les australiens sur scène : « ain’t no fun », « what’nex to the moon », « kicked in the teeth », « love at first feel » en sont des exemples. Pas mal de standards tirés de l'album très boogie « dirty deeds done dirt cheap » ou de « Powerage » qui comme le bon vin est devenu un incontournable au fil du temps.

Bref, à l’écoute de ce « long way to hell », j’ai retrouvé « le frisson des stadiums hurlant pour communier » !

Tout est dit !

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports