SMSCREW - c&c

Chronique

Pochette de l'album c&c par Smscrew
  1. Colère et chaos
  2. Lava lacryma
  3. Lettre à son frère
  4. Chyropteria
  5. "J"
  6. Dead matches
  7. Consécration
  8. Dynamo
  9. Nous sommes nos propres désastres
  10. Plus fort(s)
  11. Triste mais vrai
  12. City motion

Site(s) du groupe :

Site web de Smscrew
Par olivier no limit

Publié le 18/03/2007

 

(Style : cross over) En toute franchise, il m’a été difficile de chroniquer cet album, non pas que je trouve « C&C » mauvais, loin s’en faut, mais Smscrew, groupe Essonnien, se présente comme jouant du hardcore n’roll, mélangeant la puissance du hardcore avec la « rock n’roll attitude », et là, ce n’est pas comme cela que je ressens leur musique, qui pourtant dégage des influences qui me vont droit au cœur.

Fondé en 1998, Smscrew chante en français, et leurs mots sont portés par pas mal d’influences musicales diverses.

Leur style est pour moi du cross over, dans le sens d’un mélange de styles : Rock, avant toute chose, du rock bien survitaminé, que ce soit pour le son des guitares ou les passages voix claire.

Hardcore ensuite, le chant hurlé, voire noisy, soulevé par des riffs du même accabit. Cependant, le côté hardcore n’est qu’une facette de leur musique, et j’insiste la dessus, car à l’écoute de « C&c », les fans purs et durs de HxC peuvent être déçus.
En fait, chaque morceau contient plusieurs touches différentes ; outre ceux précités plus haut, on y trouve aussi des moments punk (Triste mais vrai) ou métal (Lettre à son frère), voire même une ambiance néo quand le chant se fait parlé.

Bref, ce sont les descendants, les dépositaires actuels d’une longue tradition d’un rock sauvage, à la française…Et je repense à d’autres groupes, en d’autres temps, dont les riffs et influences étaient différentes , mais dont la griffe « cocorico » hurlait la même rage ( Les shérifs, Le cri de la mouche). Je leur ai donné 3 étoiles sur 5, mais sur 20, ils valent 13. Ah.n’oublions pas leurs paroles, poésie de la rue, immédiate et pulsionnelle : «...la corde s’effile, l’équilibre est si fragile… », «.. J’en ai entraîné d’autre dans mon sillage, lorsque 1000 mots ne valent pas une image… ».

« C&C » vaut la peine que l’on s’y arrête .Encore un peu de maturité et le tour sera joué. Avant de refermer cette chronique, juste un mot : allez voir leur site, il est particulièrement original.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports