UPHEAVAL - Demo 11/09

Chronique

Pochette de l'album Demo 11/09 par Upheaval
  1. Nargis
  2. The Third Cycle

Site(s) du groupe :

MySpace de Upheaval
Style : voir chronique
Par Lynn

Publié le 29/11/2009

 

Note : 19/20

Vous voulez écouter quelquechose de brutal ? Oubliez toutes les sonorités violentes que vous avez pu faire subir à vos typans et découvrez une nouvelle forme de son !
Voilà une vague d'extrême brutalité dans ce monde de brutes, condensée dans une demo de deux titres seulement. Upheaval est un groupe français de brutal death metal... mais quand je dis brutal, c'est très brutal, et en plus de ça, très technique.

Pour la petite histoire, le groupe est né en 2008, crée par Luigi à la guitare et par Brendan à la basse. Un an plus tard, le groupe accueille de nouveaux membres : Guillermo à la batterie, Benjamin (Decades Of Despair) comme chanteur, et Andrea (Decades Of Despair) comme guitariste.
Comme décrit sur leur page officielle, le groupe combine une brutalité extrême et des mélodies intenses, tout en atteignant une propreté dans leur son.

N'étant pas vraiment fan de ce style de musique, je me suis laissée embarquer par Upheaval et j'ai essayé de comprendre leur musique. Il s'agit là de structures de compositions très intelligentes, comme si l'on suivait une trame qui évoluait tout au long du morceau. Non, ce n'est pas uniquement un vent de violence sans cervelle. La sensation ressentie lors de l'écoute des morceaux est particulière, et difficilement descriptible. Je dirais une sorte de "voyage", à travers une dimension assez profonde (quelle poésie...!). Cela vous donnera sans doute l'envie de vous y intéresser !

Pour parler techniquement, Upheaval est composé de musiciens montrueusement doués, qui savent gérer leur instrument d'une manière très poussée et qui cherchent une technique très complexe et très rapide dans leurs morceaux. Guitaristes et bassiste ont vraiment beaucoup de cordes à leurs instruments, une dexterité, et une précision très prononcées. On peut dire que ça sent les années de travail. Ca sent surtout le talent. Concernant la batterie, sachant que notre machine peut aller jusqu'à 260 bpm sur les morceaux (oui, c'est rapide si vous ne parlez pas le langage technique !), on ne peut que confirmer la prouesse technique. Les enchainement de changements de rythmes inattendus ne font qu'accentuer la complexité des structures. Le chanteur pose ses lignes de chant très proprement avec une grande force vocale.

Comparé à des groupes tels que Beneath the Massacre, The Faceless, ou Necrophagist, il n'en est pas moins qu'Upheaval détient une identité à part. Il est d'ailleurs connu que dans le milieu du brutal death technique, nombreux sont les groupes qui pullent actuellement et il n'est pas forcément évident pour eux de sortir du lot. C'est là qu'Upheaval détient beaucoup d'éléments pour se démarquer. Que dire d'autre, à part que c'est un groupe inspiré, aux influences très diverses (tiens, on y trouve même quelques sonorités classiques dans certains riffs!), avec du talent, du travail à la clé et surtout de la passion.

Bon, je crois avoir suffisamment utilisé le mot "brutal" dans ma chronique, mais faites moi confiance : préparez vos oreilles à cette musique et surtout, surveillez la sortie de l'EP de l'album courant 2010 ... un groupe qui fera sans aucun doute parler de lui très prochainement.

Partager cet article

Notes des internautes (cliquez pour noter) :

  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 0/5 (0 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Identifiez vous ou enregistrez vous pour noter cette page.

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Live reports