/// Interview de Aborted

Publié le 27/03/2003 par Doll

Ah ! Que de jolies choses à raconter sur cet entretien avec Sven, le très gentil (mais si !) chanteur obsédé d’Aborted. ( Interview réalisée le 27 avril 2003 ). C’est dans les loges de la Loco que Svento m’a consacré près de ¾ d’heures d’interview et de photos. Un entretient comiquement et pornographiquement perturbé par deux membres pas très bien membrés de Gronibard ; Albatard le bassiste et P’tit sexe, le nouveau gratteux. Pour faciliter votre compréhension, Albatard se faisait passer pour un certain « Steeve o », nouveau clavier d’Aborted ... mouais ...

J’en profite pour remercier et saluer Johann de Kaizen, Olivier et Kris de Korum, Steeve de No Return et Reggie de Drowning ( ouf ! ) pour leur sympathie et le temps passé ensemble. Assez discuté, place aux belles paroles !

MF : Le line-up a changé depuis le précédent album, présentes nous les nouveaux membres.

Sven : Alors on a Frederik sur la basse …

MF : Il joue sur sa basse ?

Sven : Oui, avec sa bite en fait ! On a Bart qui essaye de jouer un peu de guitare et le nouveau synthé ; Steeve ( ndlr : Aborted n’a jamais eu de clavier et n’en aura sûrement jamais … ).

Albatard : Hello, i’m Steeve from Aborted !

MF : C’est marrant, tu ressembles bizarrement à un mec de Gronibard …

Albatard : J’vois pas le rapport. J’ai rien à voir avec ces connards !

Sven : Non, non, tu t’imagines ? Se mettre à poils, non, non, quand même !

MF : Comment avez vous rencontré les nouveaux musiciens ?

Sven : Bart joue dans un groupe qu’on connaît …

Albatard ( fier de sa blague ) : Les Simpsons ! ( rires)

Sven : Ouais, dans les Simpsons … et aussi dans Surim. On le connaît depuis des années et il est rentré dans le groupe en juillet dernier pendant la même période que Fre qui jouait de la guitare avec Pedigon, un groupe de Death Metal mélodique. Et puis y’a Steeve encore. ( à Albatard ) Steeve, comment on t’a trouvé ?

Albatard : Ben, dans le caniveau. Je cherchais mes clés, vous êtes passés à côté de moi et vous avez fait : « Toi j’suis sûr que tu ferais du bon clavier dans Aborted ! ». De là est née une grande histoire d’amour anale … surtout anale ! Et donc on va se marier en 2004. ( rires )

MF : Une question sur la scène belge maintenant ; est-ce que les groupes sont branchés « collectifs » comme c’est pas mal le cas en France ? Il y a-t-il une autre forme d’unité ? les scènes se mélangent-elles ?

Sven : On joue au Festival GoodLife en été avec Lenght Of Time, Liar et tout ces groupes-là. Nous on joue avec n’importe qui, ça nous est égal, on joue même avec des cons comme Gronibard …

Albatard : Moi j’ai entendu dire qu’ils étaient cools !

Sven : Ah ouais ? Mais toi tu fais du synthé alors t’as rien à dire !

Albatard : C’est ce que j’ai entendu dire dans le milieu, dans le milieu « underground ».

Sven : Ouais, j’sais pas … nous on aime pas !

MF : ( tant bien que mal ) Et plus précisément, en Belgique ?

Albatard : Beaucoup de frites …

Sven : Y’a beaucoup de groupes mais aussi beaucoup de gens jaloux. Il y a beaucoup de nouveaux groupes et quelques uns ont du talent comme Welkin, Surim … et les PD de grindcore là … euh … Lenché, ils sont un peu homophobes mais c’est pas mal.

Intervenante mignonne n°1 : Qui est homophobe ? Eminem ?

Sven : Non, Lenché.

Elle : Parce que j’aime pas les homophobes, j’suis homophobe-phobe !

Sven : Nous on aime les chattes !

MF : Donc, y’a du mélange en Belgique …

Sven : Ouais, c’est comme dans n’importe quel pays, y’a de la merde et des bons trucs. Tout le monde se connaît, y’a pas vraiment de collectifs, juste des gens qui vont naturellement bien ensemble et d’autres pas.

Albatard et P’tit sexe ( en cœur ) : Je veux un A, je veux un B, je veux un O, je veux un R, je veux un T, je veux un E, je veux un D : ABORTED ! Ouaaaiiiiis ! ( rires )

Sven (désignant P’tit sexe) : Lui c’est notre danseur en fait.

Albatard : je veux un B, je veux un I, je veux T, je veux un E : ABORTED ! ( silence ) Je sorts ?

MF : (avec Sven) Oui ! ( rires )

MF : En réécoutant le précédent album après Goremageddon, j’ai fait : « Oulah ! C’était pas vraiment le même son ! ». Ce son plus gras et plus typé Brutal Death, c’est plutôt dû au travail du producteur ou des nouveaux arrivants ?

Sven : C’est seulement le choix du groupe. Maintenant on fait ce qu’on voulait faire y’a des années. Avec les nouveaux membres on a la chance de faire ça parce que les anciens guitariste et bassiste étaient très « narrow minded » et on ne pouvait plus travailler avec eux.

MF : Pourquoi est-ce Dirk, le batteur de Scarve qui a enregistrée la batterie alors que Frank, votre batteur, est toujours dans le groupe ?

Sven : On a enregistré au Danemark et la fois précédente, le batteur n’a pas pu faire la tournée à cause des congés qu ‘il avait du prendre pour les enregistrements, alors là il a du choisir entre enregistrement et tournée et comme il préfère le sexe en bux …

Albatard : En bux ? En bus !

Sven : En bus. Moi j’parle pas très bien le français ...

Albatard : Ouais, j’ai remarqué, alors que moi le néerlandais, j’maitrise !

MF : Sven, il est clair que tu t’investis plus qu’auparavant dans l’écriture des textes d’Aborted. Ecrire des textes gores comme ceux de Goremageddon, c’est comme une catharsis pour toi ou c’est juste un truc fun ?

Sven : C’est quoi une catharsis ?

Albatard : C’est un vélo, un vélo tout terrains …

MF : Non mais ta gueule ! (rires)

Sven : T’es pas poli contre mon synthé !

MF : … euh, ta gueule s’il te plait … (rires)

Sven ( reprenant son sérieux ) : On avait un ancien guitariste très sympa qui disait que mon anglais n’était pas assez bon pour faire des paroles sur ses morceaux. Il a dit que j’avais un anglais de macaque ! J’suis sérieux ! Sinon, les textes c’est assez importants pour moi. C’est du gore mais il y a des trucs sur la société, il y a quelques morceaux qui parlent des tueurs en série et de comment la société influence et créer ces personnalités là et y’a aussi des trucs anti-racistes.

aborted_-_27-03-2003_-_photo.jpg

MF : Vous êtes clairement influencés par le cinéma gore et j’imagine que vous devez avoir des films et des réalisateurs cultes.

Sven : Le truc le plus gore que j’ai jamais vu c’est "What women want", c’est horrible, c’est vraiment horrible !

Albatard : C’est hideux !

MF : Le film avec Mel Gibson ?

Sven : Ouais, c’est monstrueux ça, on comprend toujours pas ce qu’elles veulent.

Albatard : En plus, si le film était vraiment réaliste, si le gars entendait ce que pensent les femmes, ça serait toujours : « J’veux une bite ! J’veux une bite ! » non !?

Sven : Non ! sinon j’aime Clive Barker, Fulci, Roméro, les « Evil dead »…

MF : Jean Luc Godard ?

Sven : J’connais pas.

Albatard : It’s a french sprinter …

MF : A part ça, tu écoutes quoi en ce moment ?

Sven : Tu veux vraiment savoir ? Le nouveau Nasum qu’est pas terrible d’ailleurs, Mastodon, Spiritual Beggars, Gronibard …

Albatard ( le coupant en prenant une petite voix ) : D’ailleurs j’aime beaucoup … euh … c’est bien !

Sven (reprenant) : Scarve, le nouveau Cradle Of Filth aussi et j’écoute des trucs Néo Metal aussi comme Chimaira, System of a Down même s’ils sont super mauvais sur scène … on est « open minded » !

MF : J’imagine qu’Aborted ne paye pas toutes vos factures, alors vous faites quoi à côté ?

Sven : Ben on bosse ! Moi j’travaille à l’Université Vétérinaire comme webmaster, Frank, le batteur, est imprimeur, Tijs, le guitariste il est encore étudiant dans l’animation, Bart, l’autre guitariste est au chomage et Fre il travaille dans une usine.

MF : Vous arrivez à vous démerder entre le groupe et le boulot ?

P’tit sexe : Ben le bouleau c’est vachement bon avec du beurre … (rires)

Sven : Ca va, y’a des difficultés pour faire les tournées mais on s’arrange à chaque fois, en plus j’suis dans 3 groupes alors … ( il réagit au bordel que fout P’tit sexe derrière son dos ) Non mais là ta gueule ! Sinon tu pourras pas danser ! (rires)

Intervenante mignonne n°2 : Si vous avez faim, y’a ce qu’il faut sur la table, vous-vous servez.

Albatard : Merci, c’est gentil !

Sven : Ah bon !? Y’a de la chatte aussi ?

MF : Vous faites partie de ces groupes que j’ai personnellement découverts en live comme Scarve ou Dew Scented, et dont j’ai immédiatement adoré la performance. Je voudrais savoir comment vous envisagez de monter sur scène. Est-ce que vous respectez certaines règles, certains rituels ou est-ce que vous-vous en foutez et tout se fait naturellement ?

Sven : Nous on s’en fout mais on va pas être bourrés sur scène. On va boire mais faut rester un peu normal sur scène.

Albatard : Jamais de saucisses ! No sausages !

MF : Drowning aurait dû jouer ce soir, ils sont remplacés par Kaizen, vous n'êtes pas trop déçus de leur absence ?

Sven : On est un peu dégoûté qu‘ils donnent pas de bises en fait. On aime donner des bises et ils nous donnent pas de bises. Reggie (ndlr : guitariste de Drowning ) il fait du sexe anal mais il fait pas de bises c’est bizarre … (rires)

MF : Je te fais la « SuperMégaQuéstion » ?

Sven : Ouais, vas-y ! ( aux autres ) Hé, c’est la « SuperMégaQuéstion » !

MF : En tant que belges, êtes vous fiers que le nom de J.C Van Damme soit directement lié à la Belgique dans l’esprit des gens en France et ailleurs ? Je demande ça parce que tout à l’heure tu m’as parlé anglais avec un accent belge alors …

Sven : « Narrow minded » ?

MF : ouais.

Sven ( à Albatard ) : Il dit que je parle anglais avec un accent belge, tu t’imagines le culot là !?

Albatard : J’crois que tu peux lui latter sa gueule !

MF : …. euh … mais avec un tout petit accent belge ….

Sven : … euh, non, J.C Van Damme en fait j’m’en fous moi !

Albatard : J.C Van Damme j’te WREUH ! J’te croise, j’te WREUH !

MF : Est-ce que vous aimez les chiens ? C’est le « Michel Drucker Style » ….

( un mec passe par là et se marre entendant la question, il remarque : « j’aime beaucoup ! » )

Sven : Les chiens ? oui.

MF : Est-ce que ça vous dérange si j’intègre le groupe en tant que « boite à meuh » un jour ?

Sven : Si t’as une grosse bite. Faut montrer ! ( un ange passe ) Est-ce que t’as assez de conneries ou il t’en faut encore plus ?

Voilà pour ce formidable récit dont j’ai tout de même réussi à me sortir vivant et sans problèmes anaux … je remercie Sven, rebaptisé « Sgen » pour l’occasion par ces petits camarades et je vous fais grâce des divers délires sur le le prénom « Reggie », du discours de Albatard à propos des homos dans le metal ( que des mecs torse nu en sueur qui se collent les uns aux autres ), de la passion de Sven pour « Chicken Run », du fait qu’il fallait montrer son zob pour entrer en backstage et de Albatard reprenant Sinatra et la musique de "Irréversible" avec mon pauvre magnéto ...

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire