/// Interview de Arcas

Publié le 20/11/2008 par Gegers

Jeune groupe Lyonnais, Arcas propose un metal instrumental aux influences folk vraiment convaincant! Une perle rare sur une scène française en constante évolution. Entretien avec Sacha, tête pensante du combo.

MF : Avant tout, pourrais-tu faire un bref historique du groupe?

Sacha : Le groupe a débuté en 2006.Kevin et moi jouions tous deux d’un instrument (guitare et basse) et nos goûts musicaux étaient déjà très similaires. Etant amis de longue date il nous a paru naturel de jouer ensemble. Après quelque mois à reprendre des titres de nos groupes favoris, nous avons décidé qu’il était temps de créer nos propres compositions.
Nous avons finalement enregistré notre première démo « The Golden Age » (6titres) durant l’été 2007.
Forts de cette première expérience, nous nous sommes directement remis à la composition et l’enregistrement, pour aboutir à notre nouvelle démo 12 titres « A New Dawn ».
Parallèlement, nous avons recruté 3 autres musiciens pour nous accompagner pour de futures représentations sur scène et faire quelques apparitions sur l'album.

MF : Votre premier album, A New Dawn, est sorti il y a peu. Vous le distribuez gratuitement. Cette gratuité est-elle un choix où résulte-t’elle du fait qu’Arcas n’ait pas été signé par une maison de disque?

C’est bien par choix que nous avons décidé de le mettre en ligne entièrement ! C’est une meilleure façon de faire découvrir notre musique. Je ne pense pas que mettre deux ou trois morceaux sur un profil myspace suffise à se faire une idée sur un groupe… Mais évidemment, nous n’allons pas tarder à faire nos CD. Ainsi les personnes voulant nous soutenir et ayant apprécié l’album pourront l’acheter.

MF : Vous utilisez le téléchargement comme moyen de promotion. Penses-tu justement qu’Internet peut permettre à des groupes en devenir de se faire connaître et de propager au maximum leur musique?

Pour être honnête, je pense que vu l’état de l’industrie du disque (et en particulier dans le metal…), c’est désormais le seul bon moyen de découvrir et faire découvrir de nouveau groupes ! Le téléchargement permet de propager de la musique à travers le monde entier. C’est maintenant un élément essentiel pour élargir ses horizons aux scènes metal des autres continents. Cependant il faut apprendre à ne pas se borner à ça, et soutenir autant qu’on peut les groupes qui en ont vraiment besoin !

MF : Minute VRP : Comment décrirais-tu le premier album d’Arcas et quels arguments avancerais-tu pour convaincre les lecteurs du webzine à l’écouter?

Question difficile…Je dirais que c’est un mélange d’un très grand nombre d’influences allant du heavy metal (au sens large) à la musique irlandaise/médiévale en passant par la musique de film. C’est un album totalement instrumental, qui ne tombe néanmoins pas dans les clichés du Shred et favorise une approche musicale plus éclectique. Je pense que la variété du contenu permet à n’importe quel auditeur d’y trouver des éléments qui lui plaisent…

MF : Le groupe pratique un metal à la fois prog, folk, symphonique…Comment le groupe a-t’il réussi à assimiler toutes ces influences et à produire un album somme toute très homogène?

C’est venu naturellement ! Nous avons seulement décidés de ne pas nous fixer de limites, et de faire une musique que nous aimons vraiment. Nous incluons des sonorités et ambiances que nous aimons, mais nous ne nous sommes à aucun moment dit « Tiens là il nous faut un passage folk, symphonique, etc… » : Nous composons de façon à ce que chaque passage serve la progression générale du morceau. D’où l’homogénéité je pense.

arcas_-_20-11-2008_-_photo.jpg

MF : Comment avez-vous été amenés à intégrer des éléments folk et celtiques dans le musique d’Arcas?

Comme le reste, cela fait parti de notre univers musical, nous écoutons beaucoup de musique traditionnelle, c’était évident pour nous que les éléments folks prennent une part importante dans notre musique.

MF : L’album ne comporte aucune ligne de chant. Alors que le standard « 3’30/Refrain qui tue » semble être une norme, comment le groupe a-t-il décidé qu’Arcas serait un projet instrumental?

En fait, à l’origine Arcas devait être un groupe de metal « chanté », notre première démo comportait une majorité de morceaux avec chant. Mais lors du processus de composition de « A New Dawn » nous avons très vite compris que le chant nous imposait énormément de restrictions, alors que c’est exactement ce que nous cherchons à éviter ! Nous avons donc décidés de laisser tomber le chant, et ainsi faire ce qui nous plait réellement, avec le plus de liberté possible.

MF : Tant au niveau de la maîtrise technique que de la production, A New Dawn n’a strictement rien à envier à certaines grosses productions. Comment le groupe envisage-t’il son avenir?

Euh…Merci beaucoup =) ! Malheureusement c’est encore loin d’être vrai ! Nous comptons continuer de travailler le plus possible nous même, toujours dans un soucis de liberté musicale. Mais nous voulons bien sur améliorer la qualité de notre son, donc nous allons nous concentrer pendant un temps sur notre matériel avant d’enregistrer un prochain album, dont la composition a d’ores et déjà commencée blunk

MF : Le style de musique que vous pratiquez est peu répandu en France et peut sembler un peu élitiste pour les non-initiés. Est-il facile pour vous de caler des dates et de vous produire en concert?

Nous n’avons pas encore pu chercher à nous produire, l’enregistrement de l’album nous ayant pris beaucoup trop de temps ! Cependant ça va bientôt arriver : en attendant de trouver notre batteur (avis aux intéressés) nous avons décidés de réarranger nos morceaux en versions acoustiques pour pouvoir les jouer sur scène. Nous les travaillons depuis quelque mois, et avons déjà quelques propositions de concerts...

MF : Quels sont les projets à venir du groupe?

Nous allons nous consacrer quelque mois aux concerts acoustiques, au pressage et à la promotion de notre album. Parallèlement nous devrions préparer une petite surprise pour la fin de l’année blunk. Puis après un petit repos, nous chercherons un label et attaquerons le second album !

MF : Pour finir, un petit mot pour les lecteurs de Metal France?

Et bien, merci beaucoup de nous avoir consacré cette interview ! J’espère qu’elle vous a intéressé et vous a donné envie d’écouter notre musique ! Tenez vous bien informés des nouveautés sur notre page myspace : http://www.myspace.com/arcasband.
A bientôt !

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire