/// Interview de Benighted

Publié le 01/03/2004 par Darkgrinder

Interview en compagnie d’Olivier Gabriel (guitare) et Julien Truchan (chant)

MF: Vous venez de sortir votre nouvel album ( Insane Cephalic Production ) qui semble mettre Benighted sous les projecteurs comme jamais il ne l'a été. Quels sont vos impressions ?

Benighted : C'est très agréable et les retombées sont pour l'instant très positives, tant au niveau des chroniques que des propositions de concert. Cet album va nous permettre de faire un grand pas dans la carrière du groupe.

MF : Jusqu'où poussez-vous l'ambition en ce qui concerne Benighted ?

On essaiera d'aller aussi loin que l'on pourra, mais c'est vrai qu'il faut tenir compte de nos vies à côté, et Benighted demande énormément de temps et d'investissement. On prend en compte les propositions qui nous sont faites et on s'organise en fonction.

MF : C'est indiscret de vous demander combien de temps en moyenne vous consacrez au groupe ( hors tournée ) ?

Si on compte la promo, les répet' et le travail de compo, on arrive facilement à deux jours de travail complets par semaine.

MF : Vous avez connu quelques changements au niveau du line up, surtout en ce qui concerne les bassistes, qu'est-ce qui n'allait pas avec le dernier ?

Nous sommes peut-être un peu exigeants mais pour l'instant c'est surtout le niveau technique qui posait problème. Avec Bertrand, notre bassiste actuel, il se trouve que c'est pour des raisons de temps et d'investissement qu'il y a un problème, car il joue également dans un groupe de death mélodique. Nous ne pourrons donc pas le garder à terme et nous sommes à nouveau à la recherche de quelqu'un pour la basse ! Avis aux amateurs !

MF : Pourriez-vous nous parler rapidement de ce groupe ?

Il s'appelle Winds of Torment, les musiciens sont de de St Étienne comme nous, et ils viennent juste de sortir une démo qui est très prometteuse !

MF : Vous vous êtes faits une solide réputation en ce qui concerne les prestations live, quelle reste votre anecdote ou concert le plus marquant ?

La metal convention à Millery l'année dernière est un très bon souvenir, le public était déchaîné, ça slammait dans tous les sens du début à la fin, et les gars ont envahi la scène sur le dernier morceau ! C’était vraiment excellent !!

benighted_-_01-03-2004_-_photo.jpg

MF : J'imagine que vous avez des dates de prévues ...

C'est vrai, donc les voilà :

03/04 : Vallet (30km de Nantes) + Pitbulls in the Nursery + Fatal + Trepalium + Vehemens
10/04 : Triors - salle des fêtes + Crystalium + Sublime Cadaveric Decomposition + Act of Gods
20/05 : Metal Convention 2 - Millery (69) + AQUILON + TENEBRUM INFECTUS + FUNERARIUM + OSIRION
21 ou 22/05 : Hirson - Festival de la Rotonde
25/06 : Le Mans - Fury Fest - 20h20 (Velvet Stage)
03/07 : NUCLEAR FESTIVAL - St-Paul les trois chateaux (26) + Dew Scented + Graveworm + Benighted + Old Legend

MF : Vous ferez ces dates avec Bertrand j'imagine ?

Il les fera si on n'a pas trouvé de nouveau bassiste d'ici là. C'est ce qui est convenu avec lui.

MF : En ce qui concerne vos compositions, quels sont les groupes qui vous influencent le plus ?

Nos principales références sont des groupes comme Dying Fetus ou Cryptopsy, mais nous avons d'autres influences, autres que le brutal death, le batteur notamment écoute beaucoup de styles, ce qui lui permet de développer un jeu de batterie à la fois varié et original.

MF : On sent clairement qu'Insane Cephalic Production pousse encore plus votre jeu vers le death, vous éloignant encore davantage du style black metal. Pourquoi ce choix ?

Nous avons voulu sortir un album direct et instinctif, c'est vrai que le death prend la principale place dans nos morceaux, mais on continuera toujours d'incorporer des éléments différents à notre zique car on n'aime pas se limiter.

MF : Vous pourriez essayer de nous faire une auto critique de votre album ?

C'est difficile car on ne veut pas paraître prétentieux mais le résultat de ICP nous comble du début à la fin. Même avec le recul, on est très satisfait de l'album tant au niveau de l'efficacité des morceaux que la puissance de la prod. De plus on a fait un artwork sobre et malsain qui sort un peu de tous les clichés qu'on voit dans le genre.

MF : En parlant de clichés, là où vous vous démarquez de la manière la plus notable, est je pense au niveau des paroles. Pourriez-vous nous parler de ce qui fait le concept de votre album ?

L'album parle des maladies mentales de l'enfant et des psychoses de la femme enceinte. Notre concept consiste à proposer des textes qui relatent des pathologies existantes et non des vieux films d'horreur pleins de psychopathes qui tuent tout le monde comme le font beaucoup de groupes. On trouve que pour des raisons de crédibilité, c'est important de savoir de quoi on parle.

MF : Une dernière chose à ajouter ?

Merci beaucoup pour cette interview. On invite tout le monde à nous retrouver en concert, vous trouverez toutes les infos sur notre site officiel : http://www.staybrutal.com . En attendant, support the underground and stay brutal !!

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire