/// Interview de Cradle of Filth

Publié le 16/11/2006 par Lynn & Brice

Interview avec Paul Allender, guitariste de Cradle of Filth, pendant leur tournée "Thornographique"...

MF : Vous avez enregistré votre dernier DVD à Paris. Pourquoi avez-vous choisi de le faire là-bas ?

PA : 2 raisons : le public français est vraiment bon. Et aussi parce que c’était la fin de la tournée, donc c’était plus facile du côté technique. Il y avait 7 caméras, et c’était plus simple pour nous, surtout que nous avons pu le faire sur 2 jours. La salle permettait d’enregistrer d’une manière plus fluide.

MF : Vois-tu des différences entre le public français et les autres ?

PA : Pas vraiment (rires), pas vraiment.

MF : Parlons maintenant de votre dernier album, « Thornography ». Tout d’abord que veux dire « Thornography » ? Est-ce en rapport avec le dieu Thor ? Car j’ai pu voir des runes dans la pochette de l’album.

PA : Non il n’y a pas de rapport avec Thor (rires). Ce n’est pas basé sur un concept, c’est juste d’un jeu de mot.

MF : Est-t-il donc dans la continuité de « Nymphetamine » ?

PA : Mmmh Non (rires). C’est juste une combinaison de deux mots, on trouvait ça cool.

MF : Votre dernier album est plus thrash et heavy. Cette évolution dans vos albums est-elle venue naturellement ou bien était-ce volontaire ?

PA : C’est venu naturellement. Le trash et le heavy sont des styles de musique dans lesquels nous avons toujours baigné. Des groupes comme Iron Maiden, Judas Priest ou encore Destruction, ont permis notre évolution dans ce sens là. Donc c’est venu vraiment naturellement.

MF : Donc il s’agit bien là d’un « retour aux sources » ?

PA : Oui totalement. C’est bien pour ça que l’album sonne différemment.

MF : Pourrais-tu dire qu’il y a une sorte de fossé entre le monde que vous avez crée et la musique que vous jouez actuellement ?

PA : Non je ne dirais pas ça. Bien sûr, le nouvel album sonne plus heavy, mais le monde que nous avions crée existe toujours, et il fusionne très bien avec ces influences.

MF : Pourrais-tu nous décrire l’évolution du groupe ?

PA : Justement j’étais encore en train d’y penser l’autre jour. Pour moi, il y a l’album « The Principle of Evil Made Flesh » et « Thornography ». Et à travers ce passage, nous avons beaucoup évolué c’est sûr. Si tu veux, « Thornography » est une sorte de version moderne de « Principle » dans la manière ou c’est joué. En clair, ce que nous faisons maintenant, c’est comme ce que nous faisions avant, mais en mieux. (Rires)

MF : Cradle of Filth a connu beaucoup de changements dans la line up. Parlons de Charles, le nouveau guitariste. Il y a une grande différence d’âge entre vous. Tu as beaucoup d’expérience par rapport à lui. Y-a-t-il un décalage entre vous deux ?

PA : Oui effectivement, il y a une petite différence. Une petite ! Mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter. C’est un excellent guitariste. Tu sais, on a environ 10 ans de différence d’âge, mais on s’y est habitué maintenant. En plus, il acquiert de plus en plus d’expérience. Il en apprend tout les jours et s’adapte très bien.

MF : Pourquoi avoir choisi Charles et pas un autre ?

PA : Il avait besoin d’un travail (rires). Non, simplement. Nous avions besoin d’un guitariste. Je le connais depuis des années et je lui faisais confiance. A l’époque il prenait des cours de guitare à Londres et il était vraiment brillant. Maintenant tous les membres du groupe le connaissent bien et il fait de bons trucs !

MF : Parlons maintenant de vos fans. Vous n’avez pas peur de perdre vos premiers fans ?

PA : Non pas du tout. Nous n’écrivons pas de musique pour les fans. Nous l’écrivons pour nous-même. Et si nous nous basions sur nos fans, alors nous serions encore entrain de composer des titres comme ceux de « Dusk and her Embrace » ! Nous comprenons que des fans n’aiment pas le nouvel album, mais en même temps nous avons de nouveaux fans à grâce à cet album.

MF : Vous avez eu un énorme succès avec vos albums de l’époque (« Dusk And Her Embrace »,…). Pourquoi avoir renoncé à cette recette ?

PA : C’était il y a des années ! Je ne connais pas beaucoup de groupes qui ont fait exactement la même chose pendant plus de 10 ans. Et je peux te garantir que si on avait continué à faire la même musique, nous n’en serions pas là aujourd’hui.

MF : Vous ne vous considérez donc pas comme un groupe de Black Metal.

PA : Non, pas du tout. Nous ne faisons pas de Black Metal.

MF : Qu’as-tu à dire aux gens qui vous comparent à Dimmu Borgir ?

PA : Ils sont stupides (rires). Nous n’avons rien à voir avec Dimmu Borgir !

MF : Il y a deux semaines, nous avons vu un documentaire à la télé qui parlait de la scène Black Metal et de son influence. Ils ont interviewé une personne qui a dit « Un sataniste est quelqu’un qui écoute du Black Metal, s’habille en noir, a des cheveux noirs, des piercings et des tatouages ». Que penses-tu de ça ?

PA : Et bien ce sont des clichés, et tu retrouves ça partout. Malheureusement, ce qui arrive souvent, c’est que ces gens soient trop influencés par la musique et n’ont aucun recul. Ils s’identifient trop à l’image que le groupe donne. Pourtant, les membres du groupe ne sont pas forcément comme ça dans la vie de tous les jours.

MF : Que dois faire Cradle of Filth pour devenir encore plus grand ?

PA : Travailler dur ! Nous avons évidemment une vie à côté, nous devons payer notre maison (rires). Sérieusement, nous devons travailler dur et nous donner les moyens pour pouvoir atteindre un niveau encore plus haut.

MF : On nous a dit que tu étais un fan de Saxon. Qu’as-tu pensé de leur show au HellFest ?

PA : Oh, c’était excellent ! Je criais pendant tout le concert ! (rires). C’était vraiment bon.

MF : Pour finir, as-tu un mot à faire passer aux gens qui vont lire cette interview ?

PA : Oui bien sûr. Venez voir notre concert, achetez notre nouvel album, vous allez tous l’aimer ! Venez nous voir pendant notre tournée et merci pour votre soutien !

Petite précision : A côté de CoF, Monsieur Paul Allender est un excellent professeur d'arts martiaux. J'ai d'ailleurs eu droit à une leçon de self defense assez intéressante dans les loges ! Merci à lui et à Brice !

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire