/// Interview de Die Ecke Productions

Publié le 27/02/2011 par Synth

Die Ecke Productions (myspace.com/dieeckeproductions) nous proposait il y a peu une tournée française au combien alléchante avec les formations suivantes : Livarkahil (myspace.com/livarkahil) – Svart Crown (myspace.com/svartcrown) et The Order Of Apollyon (myspace.com/templeofapollyon).

Cette semaine je vous propose donc de passer un moment dans les coulisses de cette tournée avec l’aide du sieur Hk Krauss, président de Die Ecke.

S. : Mes respects à toi, dans un premier temps peux-tu nous faire une petite présentation de Die Ecke ?

Die ecke prods est une asso de type "loi 1901" que j'ai créée en 2007. A la base cette asso était uniquement là pour soutenir l'avancée de LIVARKAHIL (subventions etc...). Au fur et à mesure que les choses avançaient j'ai eu d'autres demandes de groupes. Une autre personne, aujourd'hui partie, m'avait rejoint pour prendre en charge le booking des groupes pendant que je m'occupais de la promotion. Pour des divergences sur les méthodes de travail cette personne et moi avons décidé de ne plus collaborer. Depuis quelques mois Die Ecke prods possède un bureau stable et concerné par l'aventure. Nous avons un booker pour la France et l'Europe, un autre pour l'angleterre et une partie de l'Asie. Je m'occupe toujours de la partie promotionnelle avec l'aide d'une quatrième personne. Aujourd'hui Die ecke possède dans son roster : Livarkahil, Como Muertos et The Order Of Apollyon. Nous sommes en cours de négociation avec d'autres groupes. Les choses avancent !

S. : Comment t’es venu l’idée de réaliser cette tournée ?

Je connais BST depuis un moment et au moment de la sortie de l'album de THE ORDER OF APOLLYON "the flesh" (listenable records), nous avions évoqué la possibilité de faire quelques dates en France. Puis la productions du nouveau LIVARKAHIL est arrivée. L'actualité des 2 groupes a donc fini de nous décider de monter cette tournée. BST m'a proposé de rajouter SVART CROWN sur l'affiche et à l'écoute de leur l'album la décision s'est prise rapidement. On peut dire que c'est un projet de potes à la base qui s'est étendu à d'autres potes !

S. : Le relationnel avec les salles de concert doit être assez complexe, actuellement, est-il facile de faire jouer en France ?

Non, pas du tout. Et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord la fréquentation des salles de concert est très nettement en baisse depuis quelques années. Du coup quand tu contactes des assos ou des salles pour leur proposer un plateau composé de 3 groupes "underground" l'accueil est pour le moins "frileux". Déjà qu'avec des "grosses" affiches les organisateurs ne rentrent pas toujours dans leurs frais je peux comprendre qu'avec une affiche moins "commerciale" ça soit difficile.

Ensuite il faut bien comprendre que le métal en France n'est pas une musique populaire dans le sens où cela reste une musique confidentielle. Il y a un public et une très bonne scène, mais force est de constater que les salles ne suivent pas toujours le mouvement. Je comprends tout à fait leurs hésitations, car produire des dates métal pour un lieu subventionné n'est pas toujours bien vu par les collectivités.

Ensuite il y a les assos qui veulent monter des dates mais qui, par manque d'expérience, font vite marche arrière quand elles voient les frais qu'il faut engager pour produire une date. Enfin il y a, malheureusement, les organisateurs qui ne jouent pas tout le jeu, qui programment mais qui ne font pas de promotions, qui n'accueillent pas les groupes dans bonnes conditions etc...

De mon point de vue, il n'y a que l'expérience qui permet à un tourneur de savoir qui est de confiance et qui ne l'est pas.

Outre ce tableau pas forcément très engageant, il y a des assos qui sont pros dans tous les sens du terme et qui sont, et c'est là qu'est la VRAIE solution, passionnées. METAL RIDE (Nancy), METALPHYSIK (Verdun), GARMONBOZIA (Paris/Rennes) sont des exemples parmi tant d'autres ! Donc au final la difficulté de trouver des dates en France est largement compensée par l'engagement de certaines assos !

S. : J’avoue volontiers que je n’y connais pas grand-chose au booking, ceci dit, pourquoi avoir choisi de faire jouer sur la même affiche des formations d’orientation certes très proches mais avec un son si typique quant d’autres se contentent de ne produire qu’un show tourné vers un style musical unique ?

Pour moi un live, de façon générale, est le meilleur moyen de découvrir un groupe, qu'on connaisse ou pas sa musique. Et le fait de proposer un plateau avec 3 groupes qui abordent le métal de façon différente est un "menu" que l'on propose au public. Certains viennent exclusivement pour un groupe et découvrent les deux autres et repartent avec des bons souvenirs, d'autres viennent parce que c'est un concert métal et ils n'ont pas l'impression d'écouter 3 fois le même groupe. Je trouve cela intéressant de monter des dates avec des groupes proches musicalement mais différents. C'est autant enrichissant pour les groupes, l'orga que pour le public. Après on pourra toujours reprocher que ça ne soit pas "exclusivement" black métal ou death métal, mais rester "enfermé" dans un seul style conduit à l'appauvrissement de ce dernier.


S. : Ayant assisté à la date programmée sur Lille, j’ai été surprise de voir que Livarkahil avait conquis la foule de façon beaucoup plus impressionnante que la tête d’affiche –à savoir The Order Of Apollyon- D’un point de vue horriblement égoïste, comment vous sentez-vous après un tel set ?

Étrangement nous n'avons pas du tout eu cette sensation. Nous avons fait notre concert qui a été salué par le public oui, mais à mon sens TOOA a fait un bon show également. LIVARKAHIL produit une musique plus "moderne" et plus "directe" que SVART CROWN ou THE ORDER OF APOLLYON qui eux ont une approche plus black métal. Mais je pense que ce qui fait aussi la différence entre LIVARKAHIL et les autres groupes, de façon générale, c'est notre rigueur et notre indéfectible volonté de proposer un show toujours plus efficace et puissant. Cela passe par la musique en priorité mais aussi, et surtout, par un visuel travaillé et maîtrisé. Nous travaillons énormément pour être le plus convaincant possible sur scène car c'est sur scène que la différence se fait.

S. : La date Parisienne affichait également un changement dans l’ordre de passage, privilégiant Svart Crown en tête d’affiche. Pourquoi ?

SVART CROWN a sorti son album "witnessing the fall" il y a peu de temps sur listenable records et cet album rencontre un très grand succès. Il était donc logique de mettre en avant le groupe qui avait le plus d'actualité. LIVARKAHIL possède un bon suivi de la part du public à Paris de ce fait nous nous sommes tous mis d'accord sur l'ordre de passage des groupes. Il n'y a pas eu d'histoire d'égo dans tout ça (ni sur le reste de la tournée).

S. : Les chevelus français ont la réputation d’être un bon public, info ou intox ?

Ca dépend où !


S. : Concernant le son à proprement parlé, y avait-il un ingé-son attitré pour ces dates, histoire de garder une unité par exemple ?

Oui, c'est Mat (également guitariste dans selfhate) qui est notre ingé son attitré et qui a également suivi tous les groupes de la tournée. Il a fait un très gros travail sur ces 5 dates et pas toujours évident pour lui (sonoriser 3 groupes... les oreilles souffrent !) mais un grand merci à lui pour son efficacité et son professionnalisme !

S. : On a pu remarquer la présence de Chloé de chez BlackFlame Management, (facebook.com/profile.php?id=100001865432142) un partenariat a été mis en place concernant le Merchandising ?

Chloé est une amie ! Encore une fois, cette tournée est une histoire de pote !

S. : De même, l’idée de faire jouer une formation différente pour ouvrir les concerts est une initiative simple mais qui mérite d’être soulignée comme il se doit, nous avons pu constater de bonnes petites découvertes ce qui n’est pas pour me déplaire.

Chaque groupe a débuté, chaque groupe a galéré pendant des années avant d'avoir des concerts "corrects". Il est donc normal de faire jouer des groupes locaux sur les affiches ! Je trouve d'ailleurs dommage que trop de plateaux ne laissent pas la place à des groupes locaux... C'est un des moyens pour se faire connaître ! Pour ma part j'ai bien aimé la prestation de Deviant Messiah (myspace.com/thetruedeviantmessiah) à Rennes et celle de Inayah (myspace.com/inayahband) à Lille ! Merci à eux !

S. : La mise en place d’un projet de cette envergure nécessite, j’imagine, beaucoup d’efforts et de moyens. Aurais-tu un regret à formuler ou alors au contraire est-ce qu’on se prépare à remettre le couvert très prochainement ?

Oui... Mais c'est un choix ! Trouver des concerts, gérer la promo, les partenariats, la logistique etc... tout ça demande énormément de temps et d'énergie ! Mais ça valait le coup ! Nous avons partagé des moments très forts tous ensemble et c'est surtout les rencontres humaines qui nous ont marqué ! Après remonter une telle tournée pourquoi pas, encore faut-il que les groupes soient disponibles tous au même moment !

S. : Enfin, peux-tu nous en dire un peu plus sur l’opus de Livarkahil à venir ? Le titre sur votre myspace envoi déjà pas mal, devons-nous nous attendre à une claque monumentale lors de l’écoute de ce prochain méfais ?

Une claque monumentale je ne sais pas ! Mais le titre du myspace est un peu à part à mon sens. Cet album est une fierté pour nous tant sur sa production (hertz studio) que son thème, visuel etc... Nous avons pris beaucoup de temps pour le faire et nous en sommes très contents ! Il nous tarde de pouvoir le diffuser et avoir plus d'avis ! Mais nous sommes en recherche de label actuellement donc il va falloir être patient !

dieeckeproductions_-_27-02-2011_-_photo.jpg

Crédits photo : Prise de vue réalisée au Nouveau Casino le 28/01/11 par Somnyum J. Delgado (facebook.com/somnyum) Publiée avec son accord.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire