/// Interview de Enthroned

Publié le 01/05/2010 par Carole

Enthroned, nos black metalleux belges, ont sorti un nouvel album intitulé "Pentagrammaton", signé chez Regain Records. Et le moins qu'on puisse dire c'est que l'attente en valait vraiment la peine !

Tout d'abord merci de passer un peu de temps pour notre Webzine MetalFrance. Je pense qu'il est inutile de repasser sur votre biographie qui est suffisamment détaillée sur votre site Web. Mais allons plutôt de l'avant et parlons de votre nouvel opus, "Pentagrammaton" !

MF : Votre nouvel album est sorti lundi 22 mars exactement. Pouvez-vous le présenter brièvement à nos lecteurs ? D' où vient son titre et quel est son concept ?

"Pentagrammaton" représente les 5 lettres divines qui par ses valeurs permettent à l'homme d'accéder à sa propre divinité ou se définir comme propre dieu. C'est un concept que l'on retrouve dans plusieurs cultures ou doctrines anciennes à travers le monde. Ce mot a beaucoup été exploité par Kabbalah, à une période où l'homme étudiait la science parallèlement à l'occultisme. Le concept remonte aussi loin que la civilisation Sumérienne, mais la vrai origine du mot vient de la Grèce antique.
L'album en lui même étant basé sur des expériences individuelles liées à ce concept, il était donc évident que le titre "Pentagrammaton" représentait au mieux son contenu.

MF : Au niveau de l'écriture, autant au niveau des textes que de la musique, comment cela se passe chez Enthroned ? Travaillez-vous tous ensemble ?

Nous voulons que notre musique soit très personnelle, nous ne recherchons pas en priorité l'originalité et ne cherchons pas non plus à nous comparer avec ce qui se fait déjà. Pour la composition; Nornagest, Nerath et moi même avions composé la base des morceaux chacun de notre côté. En tant que producteur de l'album, j'ai mis en place une structure des morceaux et les arrangements se sont fait ensemble lors des répétitions ou lors de l'enregistrement. Les textes ont intégralement été écris par Nornagest.
Le fait de produire l'album dans notre propre studio (blackout multimedia), nous a permis de travailler d'une manière beaucoup plus concrète et professionnelle que par le passé.

MF : Comment ça se passe de bosser avec Regain Records ? J'imagine que ça doit être plutôt soulageant de travailler avec eux.

Regain est un super label! Ils font leur travail comme il faut, avec un grand respect pour leurs groupes et un grand professionnalisme. On sent qu'ils font ça par passion, et qu'ils misent tout sur la qualité de leurs sorties.

MF : L'artwork est magnifique, particulièrement soigné. Qui est-ce qui s'en est chargé ? Quelles étaient vos attentes quant à celui-ci ? Aviez-vous déjà une idée bien précise (par rapports aux textes par exemple) ?

"Pentagrammaton" a intégralement été imaginé et réalisé par Enthroned. Nerath travail comme graphiste dans notre studio et cette cover n'est que l'une des ses surprenantes réalisations. Nornagest a également une grande part du mérite pour ce qui est de l'artwork.
Nous avions attendu que le processus de mixage soit bien avancé pour commencer à travailler sur le visuel et nous savions donc bien quelle imagerie l'album se devait d'avoir. Les textes et la musique ont créer l'œuvre, et nous avons ensuite essayer de lui donner le reflex le plus juste visuellement, sans trop en dévoiler non plus.

MF : Comment avez-vous choisi les guests qui allaient apparaître sur "Pentagrammaton" ? Est-ce simplement des amis ou y'a-t-il une envie de rapprocher de nouveaux auditeurs avec cette "valeur ajoutée"?

Nous avons eu un seul guest sur l'album: Onielar, vocaliste de l'excellent groupe Allemand: Darkened Nocturn Slaughtercult. C'est un honneur pour nous d'avoir une artiste de cette qualité sur notre album. Quand nous avions composé le titre "vitalized shell", nous savions que ce passage était fait pour elle! Sa voix est si envoutante... C'est aussi une amie de longue date et je pense qu'elle est contente d'avoir participé à l'élaboration de ce morceau.

MF : Les chants / chœurs de cet album m'ont beaucoup marqués, sans doute parce qu'ils trouvent vraiment leur place. Déjà présents sur le brillant "Tetra Karcist", est-ce que cela devient une marque de fabrique d'Enthroned ?

C'est vrai que ça fonctionne plutôt bien! J'imagine qu'on continuera d'utiliser des voix de ce type dans le future... On verra bien...

MF : Pour revenir à la sortie de l'album, j'aurai aimé savoir comment s'est passée votre "Release Party", le 5 mars. Beaucoup de fans étaient au rendez-vous ?

Nous avions décidé d'organiser l'évènement à Bruxelles, au centre de notre pays. De nombreux fans venant de toute la Belgique mais également de partout en Europe étaient présents ce soir la. Nous présentions un nouveau show, un line up et bien sur les nouveaux titres à nos vrais fans, et je suis certain qu'on a été convaincant! Il y avait une ambiance incroyable, ce qui n'est plus fréquent de nos jours dans les concerts de black. Me revois encore, un peu trop "torché" sur la fin! Merde, quelle soirée...

MF : J'imagine que tout ce qui touche aux réseaux sociaux sait vous aider pour propager ce genre de nouvelles. Inutile de se voiler la face, toutes ces nouvelles technologies permettent une certaine mise en avant des groupes. Que pensez-vous de ces nouveaux outils ?

Nous utilisons entre autre ces réseaux pour maintenir un certain lien avec nos fans et leur diffuser les informations qui nous semble importantes. Internet est sans doute indispensable à notre époque pour les groupes mais je ne trouve pas ça très excitant. Je reconnais l'aspect pratique de l'accès à l'information et la facilitée de contact mais je préférais le bon vieux temps des zines papier, des vrais groupes underground. Fallait des fois en chier pour avoir des infos sur certains groupes. J'ai la sensation qu'aujourd'hui, tout est noyé dans la masse. Trop de groupes, trop d'infos, trop de blabla. La musique s'écoute sur des petites enceintes de pc en surfant sur des pages myspace ou en téléchargeant des MP3 mal compressé. Pour moi, c'est une perte des valeurs essentielles, une régression.

MF : Toujours par rapport à "Pentagrammaton", quels sont les premiers retours de la presse ? La qualité de cet album étant excellente, j'imagine que les critiques sont plutôt positives n'est-ce-pas ?

J'ai su que nous avions d'excellents retours de la presse spécialisée, mais maintenant j'avoue ne pas avoir trop suivi tout ce qui se dit sur l'album. Que ce soit positif ou négatif, je me sens toujours déstabilisé. J'ai peur d'être inconsciemment influencé par ce qui se dit alors que dans le fond ça ne m'intéresse pas trop. Je veux suivre mon instinct et n'être influencé que par mes proches.

MF : Passons un peu du côté live d'Enthroned. Quels sont vos projets à ce niveau là ? J'ai lu sur votre myspace que vous parliez d'une tournée aux États Unis. Le public vous attend-t-il là bas ?

Le retour de l'album est tel que nous tournons dans le monde entier jusque fin 2010. On commence par les États unis et le Canada en headliner avec comme support Destroyer666. Enthroned n'y st pas retourné depuis maintenant 9ans, et j'ai l'impression qu'on est fort attendu. Ensuite c'est le Brésil avec Gorgoroth, l'Europe avec Shining. Décembre, ce sera l'Amérique centrale avec des pays comme le Salvador, Honduras ou Mexico.

MF : Et concernant l'Europe, vous aviez rejoint l'affiche du Kings Of Black Metal qui tenait sa place en Allemagne. Qu'avez-vous pensé de cette affiche justement ? Comment s'est passé le show ?

C'était une super affiche, il y avait beaucoup de monde, mais malheureusement c'était mal organisé. En plus l'acoustique de la salle n'était pas du tout adaptée à des groupes "rapide". Bref une grosse soupe pour le public. Sinon Immortal sont des rock stars, et je pense qu'ils ont maintenant bien compris qu'on ne les respectait pas.

MF : Tzelmoth s'ajoute au line-up d'Enthroned pour la partie live. Pourquoi ajouter un membre uniquement pour la partie live du groupe ?

Nornagest ne pouvait plus forcer sur sa guitare dû à un problème musculaire. Il a senti que c'était le moment de se concentrer sur sa voix et Tzelmoth était le meilleur choix que l'on pouvait faire pour le remplacer à la guitare. Il continuera tout de fois à composer et enregistrer ses lignes.

MF : Personnellement, je connais plus de bières que de groupe Belges. Nous avons peu d'échos ici en France (certainement parce que nous ne savons pas bien chercher, comme c'est le cas pour beaucoup de pays). Sauriez-vous nous citer quelques chouettes groupes à écouter ?

Je peux te conseiller "la chouffe" pour ce qui est des bières belges. Pour les groupes: Sardonis, Dehuman, Gae Bolga, Psalm me font bien triper en ce moment! Jetez un œil sur mon autre groupe Emptiness, c'est un projet Death/black/noise que je fais depuis plus de 10 ans avec Nerath (guit. enthroned).

MF : Voilà, nous avons fini ce rapide tour d'horizon du futur proche d'Enthroned, si vous avez quelque chose à y rajouter, libre à vous !

Merci pour ton intérêt!

PHORGATH

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire