/// Interview de Enthroned

Publié le 10/10/2012 par Dzo , Carole

Quelques mois après la sortie de l'énigmatique 'Obsidium', entretien avec Nornagest afin de décrypter ce nouvel arrivant au sein de la discographie des belges d'Enthroned.

Bonjour Nornagest, merci à toi de consacrer un peu de ton temps à notre interview et notre webzine.

'Obsidium’ est sorti depuis quelques mois maintenant. Quels ont été les retours de cet opus? Cet album vous a-t-il ouvert de nouvelles perspectives?

Nornagest: Les retours ont étés plus que positifs, »Obsidium » a remis d’accord les anciens et nouveaux fans et la presse à été plus que « généreuse » , l’album à été élus 8ème meilleure sortie métal de 2012 par Popmatters. De nouvelles perspectives, oui bien entendu: chaque album apporte une nouvelle pierre à l’édifice et ouvre de nouvelles portes que ce soit au niveau de notre vision, de ce que nous voulons faire passer ou catalyser et de choses plus physiques tels que des concerts dans des endroits que nous n’avons jamais exploré.

Vous avez quitté le label Regain Records pour rejoindre Agonia. Pourquoi ce choix? Y a-t-il une meilleure compréhension entre vous et votre nouveau label? Êtes-vous d’avantage satisfait de leur travail que Regain?

Nornagest: Regain faisait un très bon travail mais le label a souffert de problèmes financiers dû à certains événements personnels relatifs à la vie du boss, nous n’avons jamais eus de problèmes avec Regain, mais ils ne pouvaient plus continuer leurs activités en tant que label donc, nous avons cherché ailleurs, nous avons assez bien de propositions de gros et moins gros labels mais Agonia nous a offert ce que nous recherchions aussi bien pratique que personnel.

Penchons-nous à présent sur la thématique du dernier album. Peux-tu-nous en parler? Que signifie le titre de l’opus?

Nornagest: Les trois derniers albums font partie d’un seul et unique concept qui deal avec l’occulte tel qu’il est, sans aucun cliché ni fantaisie. Chaque album en est un chapitre et est écrit de la même manière qu’un grimoire l’est, donc d’une manière plus ou moins codée que seul les initiés peuvent comprendre et cela pour des raisons évidentes, donc il est évident que je ne vais pas non plus rentrer dans les détails et expliquer d’une manière clair le contenu détaillé de tel ou tel morceau sinon ca serait contradictoire à l’idée de base. Ce que je peux te dire c’est que l’idée générale d’Obsidium tourne autour de l’achèvement, de que nous avons surmonté et appris de nos expériences liée au Satanisme et ce que cela nous à apporté que ce soit par un fait établis ou par une critique d’une situation ou d’un évènement précis.

Est-ce Neraath qui a réalisé la pochette, comme l’album précédent?

Nornagest: Effectivement, Neraath à réalisé l'artwork en tâchant de garder un fil conducteur avec les deux précédents albums.

Si tu devais choisir une seule chanson du dernier opus, laquelle prendrais-tu? Personnellement, j’ai une nette préférence pour ‘Oblivious Shades’.

Nornagest: C’est une question impossible; chaque chanson à son identité propre et je n’ai pas vraiment de préférence, certains morceaux me touchent plus que d’autre car ils reflètent un moment marquant, mais quoi qu'il en soit, je prends l’album dans sa totalité.

La musique d’Enthroned a connu plusieurs évolutions; le black martial des premiers albums, le côté plus travaillé sur ‘Xes Haereticum’ et les ambiances plus ésotériques à partir de ‘Tetra Karcist’. Pourquoi êtes-vous passés d’un BM plus linéaire (ce qui n’est pas péjoratif) à ce côté plus énigmatique de votre musique?

Nornagest: Pourquoi es-tu passé de l’état de nourrisson à celui d’ado et ensuite à celui d‘adulte? Chaque album représente un moment, une période de notre vie, de la vie du groupe et reflète ce que les membres du groupe faisaient ou vivaient à ce moment précis. C’est une chaine d’évolution. Le côté « plus ésotérique » comme tu dis, s’est renforcé car il n’y avait plus aucun restreinte au niveau de la compréhension de certaines choses par tel ou tel membre ou label ou quoi que ce soit. Ce côté à toujours été présent mais beaucoup moins appuyé, car le moment n’était pas encore venu, chaque chose en son temps comme ont dit… On ne passe pas du chapitre 1 au chapitre 7 sans avoir lu ce qui y amène.

Avez-vous déjà songé à réaliser un clip pour le nouvel album?

Nornagest: Oui et non, je ne suis pas fan de vidéo-clips, mais tout est possible…

En Août, vous avez effectué quelques dates au Brésil. Quel ressenti avez-vous eu avec le public de là-bas? Préférez-vous jouer devant un public européen ou américain? Lequel est le plus chaleureux?

Nornagest: Il n’y à pas photo, le publique Brésilien est à mille lieux de ce que nous avons en Europe! C’est autre chose… Beaucoup plus intense et dévoué. Certains endroits en Europe sont vraiment biens comme Londres, Paris, Berlin, Dublin etc… mais il y à ce gros plus là bas que je n’ai pas retrouvé en Europe depuis le début des années 90.

Tu souffrais d’une tendinite au poignée, ce qui t’empêcher de tenir le rôle de guitariste en concert. Est-ce également le cas pour l’enregistrement des albums?

Nornagest: Je souffre d’une tendinite chronique aux poignets, ce qui survenu avec avoir joué de la guitare pendant des heures et des heures sans m’échauffer convenablement. C’est malheureusement irréversible mais je peux toujours composer et enregistrer les album, même jouer un concert ou deux sans problèmes, mais ca ferait un petit peu bête de jouer un concert et pas l’autre… j’ai donc mis mon ego de côté et ai laissé ma place live à un guitariste session, ce qui est mieux que de gâcher un concert ou l’autre dû à ma tendinite…

Si vous deviez partir en tournée avec le groupe de votre choix, lequel choisiriez-vous?

Nornagest: Je n’ai pas vraiment de préférence mais c’est toujours plus agréable de tourner avec des groupes que nous connaissons et de qualité évidemment.

Que penses-tu des éternels ‘puristes’ de Black qui ne jurent que par les premières démos des groupes, proclamant systématiquement que dès qu’il y a une quelconque évolution musicale, c’est de la merde. Considères-tu par exemple que des groupes comme Satyricon soient des ‘vendus’ car ils ont su évoluer au travers de leur carrière?

Nornagest: A chacun ses goûts, et tant mieux pour eux si ils ne se contentent que de ça, mais honnêtement je pense que beaucoup de ces soi-disant 'puristes' passent à côté de très bons albums sans même leur donner une chance. Aussi, certains ne se catégorisent de la sorte que pour se donner une image qui n'est finalement pas la leur, un bel effet de groupe. Un groupe doit évoluer ou même stagner à sa manière, tant qu'il sait composer des lignes intéressantes et rester honnête dans sa démarche artistique.

Y a-t-il des groupes de Black de la scène actuelle qui vous ont marqués plus que d’autres?

Nornagest: Il y a encore des bons groupes qui continuent à tourner et sortir de bons albums, je pense notamment à quelques uns de la scène polonaise, américaine ou même française.

Pensez-vous incorporer des chants féminins dans vos morceaux, comme c’était le cas sur ‘Seven Plagues, Seven Wrath (Xes Revelations)’?

Nornagest: Il n'y a pas de chant féminin sur ce titre cité, la seule vocaliste que nous avons invité sur un titre chante dans le groupe BM allemand "Darkened Nocturn Slaughtercult". Nous n'avons pas encore totalement commencé la composition du prochain album, donc je ne pourrais pas m'avancer là dessus, ceci-dit ça m'étonnerais beaucoup que nous fassions ça.

Quelle vision as-tu du satanisme? Est-ce un mode de vie pour toi et les autres membres d’Enthroned?

Nornagest: Je n'étalerai pas ma vision en détail, ni même pour celle des autres membres, mais il est indéniable que nos croyances et expériences avec toute cette dimension influence une partie de notre quotidien. J'invite toutefois ceux qui veulent en savoir plus à cette question de se pencher sur les paroles des trois derniers albums d'Enthroned.

Vous allez participer au Eindhoven Metal Meeting et donc partager l'affiche avec divers groupes. Etes-vous enthousiastes de retrouver des groupes comme Taake ou The Devil's Blood? Quel est votre opinion sur ces festivals éclectiques et de leur ambiance? Jouer dans un gros festival de renommée comme le Hellfest vous intéresserait-il? Ou êtes-vous plus friands des fests plus petits et intimistes?

Nornagest: Nous préférons amplement les concerts dans des salles plus intimistes, mais ces grands festivals sont une bonne opportunité de voir des groupes de renommée.

De quoi sera fait 2013 pour Enthroned? Plus clairement, sur quoi allez-vous vous concentrer? Avez-vous prévu quelque chose pour fêter les vingt ans d’existence du groupe?

Nornagest: Oui nous allons travailler sur un prochain album et marquer cette célébration. Je ne peux en dire plus aujourd'hui, mais ceux qui nous suivent en seront informés en temps voulu.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire