/// Interview de Iluminato

Logo

Publié le 23/11/2011 par lucinda

Interview réalisée par mail le 23 novembre 2011

(Scroll down for the English version)

 

Iluminato naît au Brésil en 2010 de la volonté de Pablo Ferreira, compositeur, guitariste et interprète. Le premier album, Reflections of Humanity, sort sur Internet un an après. Les sonorités sont caractéristiques du Metal symphonique actuel, tout comme elles rappellent les vétérans du genre. Sa chanteuse, Liz Demier, apporte fragilité, lyrisme et innocence à ces compositions très mélodiques mais parfois violentes, notamment grâce aux grunts de Pablo. Un groupe typique du phénomène "Beauty and the Beast" qui a pourtant réussi avec brio à apporter une pierre précieuse à l'édifice déjà vaste du genre.

Salut à vous ! Pourriez-vous présenter Iluminato au public français et nous parler de votre rencontre ? Le groupe est-il uniquement composé de vous deux ?

 

Pablo : Salut, Lucinda ! Iluminato est un projet de Metal symphonique que j’avais en tête depuis déjà longtemps, et j’étais à la recherche de musiciens pour le groupe. J’avais déjà achevé quelques morceaux et j’étais en quête d’une voix. Pendant des mois, j’ai auditionné de nombreuses chanteuses, et nous avons même assuré la première partie de Sirenia, ici au Brésil, avec des guests pour musiciens. Cependant, ce n’est que lorsqu’un ami m’a montré une vidéo de cette fille interpréter une chanson dans une comédie musicale que j’ai tout de suite su que j’avais trouvé la bonne personne pour mon projet. Je l’ai contactée, et en quelques semaines on était déjà en train de travailler sur les morceaux existants. C’est à ce moment-là que "Reflections of Humanity" est né. On s’était mis d’accord pour ne chercher d’autres musiciens qu’après la sortie de l’album. On joue donc toujours en compagnie de guests, et il n’y a que nous deux dans le groupe pour le moment. Malgré tout, on auditionne déjà des musiciens et nous pourrons bientôt annoncer officiellement la formation finale et tous ses membres officiels.

 

Pablo, comment as-tu démarré dans la musique ? Quelles ont été tes influences principales ?

 

J’ai commencé la guitare à 14 ans au sein d’un groupe qui reprenait du Metallica. Durant mon adolescence j’ai découvert des classiques comme Iron Maiden et Metallica, qui m’ont influencé dans mon jeu de guitare. Plus tard, j’ai découvert le Metal gothique avec Tristania et ça a été le coup de foudre ! Depuis, j’écoute beaucoup de groupes européens et je me suis décidé à former mon propre groupe de Metal symphonique ; j’aime la liberté de composition que ce style offre et la diversité que l’on peut y trouver. Metallica, Tristania, Theatre of Tragedy et Cradle of Filth sont sans aucun doute les influences principales d’Iluminato. Le groupe présente un ensemble de riffs, d’ambiances et de grunts avec ma propre touche de créativité qui constituent aujourd'hui ma façon de composer.

Pablo Ferreira

Votre premier album est sorti en 2011 sur Internet. Vous avez décidé d'intégrer des extraits du film "Network, Main basse sur la Télévision", sorti en 1976. Pourquoi avez-vous décidé de lui donner tant d'importance au sein de l'album ? Peut-on qualifier "Reflections of Humanity" d'album-concept ?

 

Pablo : L’idée d’incorporer des extraits d’un film dans l'album m’est venu avec la chanson And When He Falleth de Theatre of Tragedy, dont l’interlude comporte des répliques tirées d’un film. J’ai toujours été dingue de cette chanson, et j’avais envie d’ajouter un message qui ne serait interprété par aucun d’entre nous et qui existait déjà. Je n’ai pas mis longtemps pour me rendre compte que le personnage d’Howard Beale du film "Network", porteur de plusieurs vérités, convenait parfaitement au thème abordé dans l'album, à savoir la remise en question de la société et de l’existence de l’humanité. On a ensuite utilisé les dialogues du film comme noyau autour duquel les chansons graviteraient. Ce n’est pas un album-concept car les messages sont subjectifs et, en un sens, ils ne sont pas tous reliés les uns des autres. Ils n’ont pas non plus de lien direct avec le film. Ce sont des questionnements humanitaires. De ce fait, les chansons se distinguent les unes des autres.

 

Dans la biographie officielle, on peut lire que vous avez souhaité "suivre les origines du Metal gothique mais en utilisant une technique musicale moderne basée sur la rapidité". Qu'est ce que cela veut dire exactement ?

 

Pablo : Le Metal gothique des années 1990 est fortement influencé par le Metal Doom, avec ses riffs simples et un rythme lent qui, à mon avis, le fait ressembler au Rock, contrairement a la direction que le Metal prend de nos jours, avec des riffs de plus en plus complexes, des batteurs de plus en plus techniques… Mon objectif était de ramener à la vie le son des groupes des années 1990, tels que Theatre of Tragedy ou Tristania, en y ajoutant toutefois une dimension plus mature, une rythmique plus moderne et technique. D’après moi, du Metal symphonique au rythme lent n’irait pas avec la scène Metal actuelle. Epica par exemple, a évolué album après album vers le Death Metal, prouvant bien que le Metal symphonique peut survivre au sein de la scène actuelle avec des parties instrumentales rapides et élaborées. Dans "Reflections of Humanity", on peut reconnaître les influences classiques d’un album tel que "Aegis" de Theatre of Tragedy, mais avec des riffs de guitare Heavy et des parties de batterie plus rapides qui s’apparentent davantage à la scène Metal actuelle qu’au Rock et au Doom Metal.

 

En écoutant "Reflections of Humanity", j'ai tout de suite pensé à "Enter" de Within Temptation et "Prison of Desire" d'After Forever. Ces albums font-ils partie de vos influences ?

 

Pablo : Ce groupes ne font pas partie de mes influences, mais il est certain qu'ils ont tous les mêmes influences que nous (du moins dans leurs premiers albums), autrement dit, les groupes de Metal gothique et symphonique des années 1990. J'imagine que c'est pour ça qu'il y a des similitudes entre "Reflections of Humanity" et ces groupes. Tristania ou un autre groupe de cette époque est certainement ce que l'on a en commun.

 

Liz, depuis quand pratiques-tu le chant ? As-tu pris des cours dans le passé ?

Liz Demier

Liz : Je chante depuis aussi longtemps que je suis un être humain. Haha happy

J'ai toujours été passionnée par la musique. Mais parlons sérieusement : j'ai rejoint une chorale à 14 ans, et c'est plus ou moins à cette époque qu'une connaissance m'a familiarisée au Metal symphonique, et ça a été le coup de foudre total... J'ai toujours voulu chanter mais je n'arrivais pas à définir ce que je voulais chanter, jusqu'à ce que j'écoute du Metal. Pour moi, ça a été LE moment quand j'ai entendu du After Forever, Nightwish et Epica. Ce sont les premiers groupes que j'ai connus. Après ma participation à la chorale j'ai décidé de prendre des cours privés de chant classique mais je ne connaissais personne d'assez fiable pour être mon professeur. J'ai longtemps pratiqué toute seule en regardant les autres chanter mais lorsqu'on m'a demandé de rejoindre Iluminato en tant que chanteuse principale, quelque chose s'est passé en moi et j'ai pris conscience que c'était du sérieux. Aujourd'hui, j'ai trouvé mon professeur de chant et les cours sont désormais devenus une routine pour moi.

 

Dans la biographie officielle il est écrit que tu es française ; pourtant tu habites au Brésil. Peux-tu nous en dire plus ?

Liz : Bien sûr. Je suis française du côté de ma mère, et ma première langue est également le français, d'ailleurs on prévoit peut-être d'écrire une chanson en français pour notre prochain album ! Mais il est vrai que j'habite au Brésil, et c'est pour ça que nous avons décidé de retirer la partie de la biographie qui disait que j'étais française parce que ça attirait trop l'attention, tout le monde voulait en savoir plus, et pour être honnête nous n'avions pas l'intention de mettre cela en avant. En vérité, je me considère bien plus brésilienne que française aujourd'hui. Mais j'ai effectivement cette double identité culturelle en moi et je suis heureuse d'habiter au Brésil, un magnifique pays où vivre, tout comme je suis heureuse de faire partie d'Iluminato (qui est aussi né ici happy )

 

L’Europe connaît très peu de groupes sud-américains. Pourriez-vous citer vos groupes et artistes d'Amérique du Sud que vous préférez ?

Pablo : Personnellement, je ne suis pas très branché par les groupes sud-américains du genre. Mais je peux nommer ceux dont je me souviens. Les trois groupes assez connus au Brésil et qui font un travail formidable avec leur chanteuse sont Hydria, Holiness et Ecliptyka. Les autres, bien qu'appartenant à un autre style de Metal mais qui ont leur place dans la scène Metal brésilienne sont Angra, Korzus, Krisiun etc... Si tu fais des recherches tu en sauras plus que ce dont je suis moi-même au courant happy

 

Avez-vous prévu de tourner dans votre pays ?

Pablo : Nous sommes ouverts à toutes les possibilités en ce qui concerne les concerts. Nous tournerons certainement au Brésil quand le temps viendra.

 

Si vous aviez le choix, avec quel(s) groupe(s) souhaiteriez-vous tourner ?

Pablo : Là tout de suite, aucun ne me vient à l'esprit. Avant tout, il faudrait que je connaisse les membres du groupe en question pour me sentir prêt à l'idée de tourner avec eux. Le fait de connaître les chansons de certains groupes ne me permet pas d'en choisir un pour partir en tournée, mais je serai probablement plus à même de répondre un peu mieux à cette question très bientôt. (rires)

Reflections of Humanity

 

Y'a t-il quelque chose que vous voudriez ajouter ?

Pablo : "Reflections of Humanity" va sortir en copie physique en décembre prochain au Brésil, et en janvier 2012 aux États-Unis. On vous donnera bientôt de nos nouvelles sur Facebook, n'hésitez pas à consulter nos mises à jour ! Nous donnerons bientôt des concerts et notre planning sera bientôt révélé ! Nous sommes très contents à l'idée que "Reflections of Humanity" sorte en version physique dans le monde. Cela nous donne un sentiment de "travail achevé". Restez branchés, on arrive bientôt avec plus de news !

 

_______________________________________________

English version:

 
Hi guys! Could you introduce Iluminato to the French audience and tell us how you two met? Are you a whole band or is it just the two of you?

Pablo: Hello, Lucinda! Iluminato is a symphonic metal project that I already had in mind since a while ago and I was looking for members for the project, I already had some finished compositions and what I needed was just a voice. For months, I tested several singers and we even got to play in a concert with guest musicians opening for Sirenia, here in Brazil. However, it was only when a friend of mine showed me a video of this girl singing and interpreting the song of a musical that I knew, immediately, that I had found the girl I needed for the project. I contacted her and in a few weeks we were already working in the songs that I had. It was there when Reflections of Humanity was born. We agreed that we would only look for musicians for our project after the album is out and therefore we are still playing with guest musicians, what makes the band be only the two of us by now. Even so, we are already testing some musicians and soon we will be announcing the final formation of the band with all its official members.

 

Pablo, how did you start in music? What were your main influences?

I started playing guitar when I was fourteen years old in a Metallica cover band.  I was directly introduced to Metal throughout my teenage hood through classic bands such as Iron Maiden and Metallica, which were my main influences for the instrument I play. A while later, I met Gothic Metal through Tristania and it was love at first sight! Since then, I listen to a lot of the European metal and I ended up wanting to form my own Symphonic Metal band because it was a style that pleased me because of the freedom it has in its compositions and the variety of sounds you can have. My main influences for Iluminato are, without any doubt, Metallica, Tristania, Theatre of Tragedy and Cradle of Filfth. It’s a blend of riffs, ambiences and grunts along with a personal touch of creativity that became what is now my way of composing.

 

Your first record, "Reflections of Humanity", was released in 2011 on the Internet, and physical copies will soon be available. Within the songs, you chose to incorporate many lines from the movie "Network", released in 1976. How did you discover the movie and why did you choose to give it such an important part in the release? Can we say that "Reflections of Humanity" is a concept album?

Pablo: The idea of including pieces of a movie in the album came as a reference to the song And When He Falleth by Theatre of Tragedy, which has the speech of a movie included in the interlude of the song. I’ve always been crazy in love about this song and I wanted to add in a message that wouldn’t be sung for any of us and that already existed. I didn’t need to think much to realize that the truths spoken by the character of Howard Beale in the movie Network, and also his acting, merged perfectly with the album’s theme which aims to rethink Society and the Human way of existence. We then used the lines of the movie as a gravitational nucleus in which the songs can revolve around. The album is not conceptual because the messages are subjective and, in a certain way, they are disconnected one from another. Also, they don’t have any direct relation to the parts of the movie. They are like human questioning. In this matter the album ends up by having a characteristic for all of the songs.

 

In the official biography, we can read that you wanted to "follow the origins of Gothic Metal but with a fast and modern musical technique". What does it mean exactly?

Pablo: The Gothic Metal from the 1990s is a lot influenced by doom metal, with basic guitar riffs and slow drums that sounds more like Rock (for my ears), that compared with the direction which metal is being led nowadays, which is, every day with riffs that are more complex, more and more with drummers that are more technical, and so on. My goal was to bring back the ambience of these bands from the 1990s, such as Theatre of Tragedy and Tristania but however this time with a more mature sound, with more recent rhythms and technique. I believe that, following the current pattern, a slow symphonic metal doesn’t fit the metal scene. Epica, for instance, have been shaping their sound each time more throughout their albums to something more into Death Metal style, which proves that symphonic metal is able to survive within the current scene with fast and complex instrumentals. You can feel a bit of the classic albums ambiences in "Reflections of Humanity", such as the Aegis by Theatre of Tragedy, however with heavy guitar grooves and faster drums, more into the current Metal scene and less like Rock or Doom Metal. It’s a mean to revive a musical style that used to be a hit back in the 1990s, twenty years ago, with a today’s standards. That’s why people hear that we are not doing anything different and yet people like what we do, cause we do the old stuff with 2011 metal standards for the listeners to enjoy the ambience of old symphonic metal in a way that is not boring or “outmoded”.

 

When I listened to ROH, I immediately thought about Within Temptation's Enter and After Forever's Prison of Desire. Would you name these bands and albums as your influences?
 
Pablo: I don’t have these bands as influences, but they all have the same influences that we have, that’s for sure (at least in their first albums) Which is the bands of Gothic Metal and Symphonic Metal from the 90’s. I believe that for this reason there is a sound relationship between RoH and these bands, the common point without doubts is Tristania or some 90’s metal band as influences.

Liz, since when have you been singing? Have you had singing lessons in the past?

Liz: I’ve been singing since I remember myself as human being. Haha happy

I’ve always been passionate about music. But now, seriously speaking, I took part in a choir when I was 14 years old, and more or less at that time someone introduced me to symphonic metal and it was definitely love at first sight… I’ve always wanted to be a singer but in my mind I couldn’t tell what I would be singing, not until I met metal. For me, that was IT when I heard After Forever, Nightwish and Epica. These were the first ones I got to know. After singing in a choir I decided I wanted private classic singing lessons but I didn’t know any one reliable with whom I’d like to take lessons. I spent a long time practicing on my own, just observing people singing but then when I was asked to take part as Iluminato lead vocal singer, something popped inside of me and I knew that would be a serious thing. So, I already found my teacher and nowadays singing lessons are a weekly routine for me. 

In the biography, it is said that you're French, but yet you live in Brasil. Could you tell us more about it?

Yes, of course. My family by mother is French and my first language is also French, inclusively we have plans for maybe writing a song in French for our next album! But it is also true that I live in Brazil and for this reason we decided to remove from the Bio the part saying I am French because it started to draw too much the attention and people started to ask a lot about it, and honestly it wasn't our intention to convey this message so strongly. The truth is that I consider myself much more Brazlian than French nowadays, but yes I do have a bit of both sides inside me and I'm glad that I live in Brazil, a beautiful country to be living in and for being in Iluminato which was also born in here happy

 

Europe doesn't know Latin-American Metal bands so much. Could you name some of your favorites bands and artists from Latin America?

Pablo: Personally, I’m not very much in tune with the South American bands from the style as well. But I can list some of them that I’m remembering of now. Three bands that are being highlighted here in Brazil and also doing a great job with female vocals are Hydria, Holiness and Ecliptyka. Other Brazilian bands, though from another metal style that are coming to my mind right now and that also have their presence marked in Brazilian metal scene are Angra, Korzus, Krisiun and so on… If you research about them you will find a lot more that I probably don’t know about happy

 
Do you plan to tour in your home country?

Pablo: We are open to all possibilities concerning concerts. Doubtlessly when the right time comes we will be touring in Brazil.

 

If you could choose a band to tour with, which one would it be?

Pablo: Right now, none is coming to my mind. Particularly, I’d need to know the members of the bands so that I could feel comfortable with this idea of touring with any of them, simply by knowing the songs of some of these bands I can’t tell which one I’d pick to go on tour, but without any doubt real soon I’ll be able to give a better answer to this question. (laughs)

 

Is there anything you would like to add?

Pablo: "Reflections of Humanity" is going to be with its physical version being released in Brazil in December of 2011 and in the USA in January, 2012. Many News are on the way, stay tuned on our Facebook for updates! Soon we will be doing concerts and all the schedule will be out! We are very excited with the release of the physical RoH around the world. It is something that gives us that sensation of ''duty complete''. Stay tuned, because we are coming soon with news!

 

Site officiel

Facebook officiel

Partager cet article

Commentaires des internautes

/// Contenu similaire