/// Interview de Imperium Dekadenz

Publié le 31/03/2013 par Requin Volant

Cette interview a été réalisée par mail avec Horaz du groupe allemand Imperium Dekadenz. Un grand merci à lui.

Vous trouverez la version originale en-dessous de la version française.

You can find the original version under the translated one, enjoy !

 

Premièrement, peux-tu me faire une courte présentation de ce qu’est actuellement pour toi Imperium Dekadenz ?

ID est une forteresse mentale dans laquelle nous pouvons nous retirer quand notre vie quotidienne fout le camp. C’est devenu un monstre consommateur de temps au fil des années mais nous pensons qu’ID est notre destin et nous connaissons l’inestimable valeur émotionnelle du produit final que nous tenons entre nos mains, celui pour lequel nous sommes passés au travers d’énormément de travail et de privations.

 

Quel concept aviez-vous en tête quand vous avez créé le groupe ?

Nous n’avions aucun concept. Nous étions contents d’avoir trouvé quelqu’un qui avait le même goût pour la musique et l’art, et la volonté de commencer un nouveau projet black metal. Tout a débuté avec l’intention de faire du bruit et de passer du bon temps ensemble. Nous sommes férus d’histoire ancienne, plus particulièrement d’histoire romaine, donc les premières paroles et le nom du groupe furent dédié à l’empire Romain et cette passion était/est toujours une partie de notre art.

 

Comment trouvez-vous votre inspiration ? Avez-vous une méthode particulière pour travailler ?

Non, il n’y a pas de méthode réelle. Des fois nous commençons avec quelques mélodies, des fois avec une idée pour un arrangement. Je pense que la chose importante est de commencer à écrire une chanson uniquement si tu es dans un état d’esprit particulier. Tu ne peux pas entendre une quelconque passion dans une chanson si elle a été écrite par une âme heureuse. Musiques, films, peintures, livres, histoire… sont notre inspiration, nos âmes insatisfaites sont le pouvoir.

 

Travaillez-vous ensemble lorsque vous composez ?

Certaines chansons sont créées par seulement l’un de nous, d’autres ont évoluées pendant un jam. Finalement, chaque chanson sera améliorée par l’autre avec de nouvelles idées, des mélodies additionnelles ou un instrument supplémentaire, etc.

 

Meadows Of Nostalgia est sorti il y a quelques jours. Quels sont les thèmes de ce nouvel album ? Et ceux que vous utilisez plus généralement ?

Nous avons souvent parlé de comment et pourquoi nous nous sommes mis au metal ou plus particulièrement au black metal, comment étaient nos expériences quand nous étions enfants à jouer dans les forêts profondes, quand nous voyions les sorcières danser autour du feu pour le Fasnacht ou quand nous marchions entre les ruines romaines et médiévales de même qu’entre des charrettes celtes ou germaniques. Nous avons rassemblé nos expériences les plus importantes et leur avons à chacune attribué une chanson. Nous appelons cela notre « Album nostalgique de la terre natale ». Quand nos esprits et nos âmes sont épuisés de la vie quotidienne, nous voyageons jusqu’à nos « prairies de nostalgie » (N.B : Traduction très imparfaite du titre de l’album Meadows of Nostalgia).

La nostalgie est un sentiment très important car c’est une possibilité de se voir soi-même et d’apprendre quelque chose sur soi. La nostalgie se manifeste souvent avec une sorte de mélancolie et les pensées sont construites à partir de réalités et de rêves. De tels moments sont très émouvants et te consument de la même manière que le black metal pour nous. Je pense que la nostalgie est une sorte de vieil ami qui est présent quand tu écoutes du black metal. Ecouter du black metal atmosphérique revient à effectuer un voyage et les bons souvenirs sont un des « endroits » dans lesquels je veux aller.

Vu que la nostalgie est et a toujours été quelque chose d’important pour nous quand nous écoutions de la musique, cet album était un « have-to-be-done » dès l’instant où nous avons éveillé notre empire. Nous l’avons finalement fait et nous sommes très contents du résultat.

 

Quand j’ai écouté l’album, j’ai eu la sensation que la batterie avait un rôle moins important que dans les autres. Est-ce un choix ?

Absolument pas, je m’interroge vraiment au sujet de cette question, Hahaha. Je dirais exactement le contraire. Une batterie puissante et percutante mais aussi créative et dynamique a toujours été une partie très importante d’un son typique d’Imperium Dekadenz.

 

Quels sont, selon toi, les principales évolutions par rapport à Procella Vadens ?

C’est plus puissant, plus sombre et plus progressif que Procella Vadens. Nous avons appris d’importantes leçons pendant l’enregistrement de PV, nous avons donc évité les erreurs que nous avions faites à l’époque et utilisé les recours restant pour faire des pas en avant plus importants. De ce fait nous avons eu plus d’énergie et de temps pour négocier l’écriture des chansons et la musique. Cet album est sans aucun doute un grand pas en avant pour nous mais c’est en fait aussi un pas arrière si l’on considère sa dureté et sa puissance qui sont plus facilement comparables avec l’album Dämmerung der Szenarien.

 

A million moons est la « piste emblématique » de Procella Vadens, laquelle pourrait avoir le même rôle sur Meadows Of Nostalgia selon toi ?

Et bien, « Aue der Nostalgie » (Meadow of Nostalgie) est la chanson éponyme à l’album et elle en transfère parfaitement le concept à travers ses paroles et ses mélodies épiques mais comme je l’ai dit, chaque chanson sur cet album est unique et raconte sa propre histoire via les paroles et la musique.

 

Qui s’est chargé de l’artwork ? Pourquoi ce choix en termes de personnes et d’esthétique ?

La photo du vieil homme a été prise au début du XXème siècle. La pochette et le design de l’artwork ont été créés par Simon Bossert (https://www.facebook.com/MetalArtworks1). Il est vraiment qualifié et talentueux, et nous a donné la possibilité de remplir nos souhaits personnels sur tous les points, cela convient parfaitement au concept et à la musique en elle-même.

 

Comment sont les retours de la presse au sujet de l’album ?

Il n’y a qu’un mot à dire : écrasants !

 

Quels sont vos projets futurs ? Tournée, DVD, CD live… ?

Nous espérons tourner pendant l’automne 2013 ou l’hiver/le printemps 2014.

 

Est-ce que votre tournée vous mènera en France ? Peut-être dans certains festivals ?

Je pense qu’une tournée passera sans aucun doute en France pour quelques concerts.

 

Quel genre de musique écoutez-vous ? Si vous deviez me donner cinq groupes ?

Dead Can Dance, Wardruna, Burzum, Daemonia Nymphe, Lunaraurora, les vieux Darkthrone…

 

Un point de vue sur la scène metal allemande ?

Des fois vraiment épuisante. Il y a trop de discussions sur ce qui est bien ou non plutôt que des esprits ouverts pour l’art.

 

Est-ce que tu peux me donner un groupe allemand qui selon toi mériterait d’être plus connu qu’il ne l’est actuellement ?

Vargsheim, qui est le groupe de nos membres live.

 

 

This interview has been done by email with Horaz from Imperium Dekadenz, many thanks to him.

 

 

 

Can you give me a short presentation of what is currently for you, Imperium Dekadenz ?

ID is a mental fortress for us where we can retreat when our daily life fucks up. It became a very time consuming monster during the years, but we feel that ID is our fate and we know the inestimable emotional value when we can hold the final product in our hands, for what we went thru a hell of work and deprivation.

 

What wasthe concept in your mind, when you first created the band ?

We had no concept. We were happy to have found someone which has the same taste of music and art and the purpose to start a new Black Metal project. All of this started with the intention to create some noise and to have a good time together. We are addicted to ancient history, especially the Roman one, so the first lyrics and the band name were dedicated to the Roman Empire and that passion was/is always a part of our art.

 

How do you find your inspiration ? Do you have a particular method to work?

No there is not a real method. Sometimes it starts with some melodies, sometimes with an idea for an arrangement. I think the most important fact is to start the songwriting only if you are in a special mood. You cannot hear any passion in a song if it was written by a pleased soul. Music, films, paintings, books, history… is our inspiration, our unsatisfied souls are the power.

 

Do you work together when you compose ?

Some songs are created by only one of us, some were evolved by a jamming session. Finally each song will be improved by the other one with new ideas, additional melodies, instrument etc.

 

Meadows of Nostalgia was just released few days ago. What are the themes of this new album ? And those you like to use more generally ?

We often discussed how and why we came into metal or especially black metal.  How were our experiences when we were children playing in the deep forests, when we saw the witches dancing around the fire for the Fasnacht rites or when we walked between Roman and medieval ruins as well as barrows of the Celts and Germanic peoples. We gathered our most important experiences and addicted a song for each of them. We call it our nostalgic homeland album. When our spirits and souls are exhausted by daily live we are traveling to our meadows of nostalgia. Nostalgia is an important feeling because it is a possibility to reflect yourself and to learn something about yourself. Nostalgia often occurs with a kind of melancholy and the thoughts are built out of reality and dreams. Such moments are high emotional and consuming as Black Metal can be experienced by us, too. I think nostalgia is a kind of a good old friend when listening to Black Metal. Listen to atmospheric Black Metal is like to make a journey and great memories are one of the 'places' I want to travel to. As nostalgia is and was always a very important part for us when listening to music or expire art at all, that album was a 'have-to-be-done' since we awake our empire. We finally did it and we are very pleased with the result.

 

When I listened to the album, I felt like the drum had a less important role than in you’re the other ones. Is this a choice ?

Definitely not, I am really wondering about that question, Hahaha. I would say the exactly the opposite. Mighty and powerful but also creative and dynamic drums were always a very important part of a typical Imperium Dekadenz sound.

 

What are,according to you, the principal evolutions compared to Procella Vadens ?

It is more powerful, darker and more progressing than ‘Procella Vadens’. We learned some important lessons during the production of PV, so we avoid the mistakes we did and used the saved recourses for more important steps. As a result we had more energy and time to hammer out the song writing and sound. The album is definitely a big step forward for us but in fact it is also a step backward regarding the harshness and mightiness which is better comparable with the album ‘Dämmerung der Szenarien’.

 

A million moons is the “emblematic song” for Procella Vadens, which one could become emblematic for Meadows of Nostalgia according to you ?

Well, “Aue der Nostalgie” (Meadow of Nostalgia) is the title song of that album and it transfers the concept perfectly with its lyrics and epic melodies, but as I said every song on that album is unique, tells a own story by the lyrics and the music.

 

Who has done the artwork ? Why this choice in terms of person and esthetic ?

The Foto of the old man was shot in the early 20th century. The cover and artwork design was created by Simon Bossert (https://www.facebook.com/MetalArtworks1). He is very skilled and talented and he gave us the possibility to realize our personal wishes in all points and it fits perfectly to the concept and the music at all.

 

How’s the feedback from the press ?

There is only one word to say: Overwhelming !

 

What are your future projects ? Tour, dvd, live CD… ?

Hopefully a tour in autumn 2013 or winter/spring 2014.

 

Will your prospective tour bring you to France ? Possibly at some festivals ?

I think a tour will definitely pass France for some concerts.

 

What kind of music do you like to listen to ? If you had to give me five bands ?

Dead can Dance, Wardruna, Burzum, Daemonia Nymphe, Lunar Aurora, old Darkthrone…

 

An opinion about the German metal scene ?

Sometimes very exhausting. There are too many discussions about what is right and wrong, instead of having an open mind for art at all.

 

Can you give me one German band who, according to you, deserves to be more known than it is today ?

Vargsheim, which is the band of our live members.

 

 

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire