/// Interview de MASS HYSTERIA

Publié le 21/10/2012 par olivier no limit

Suite à leur dernier album "L'Armée des Ombres", Moustapha "Mouss" Kelai , le pousseur de voix de MASS HYSTERIA a bien voulu répondre à mes petites questions.

 

1. Entre « Mass Hysteria » qui ne fut pas très apprécié par vos fans et vos derniers méfaits, vous avez musclé votre propos. Quel fut, au travers de vos albums, le cheminement qui allait vous amener à sortir un album aussi métal et sombre que ce « L’armée des ombres » ?

Nous avons dès le début de Mass décidé de faire une musique "fusion" avec grosse guitare métal, machines et chant scandé. Nous voulions faire de LA musique et non UNE musique sclérosée dans un style. Chaque album est une expérience musicale et humaine liées à nos humeurs changeantes. Quand notre 2e album "Contraddiction" a cartonné avec 60 000 ventes nous aurions pu faire un "Contraddiction 2" sans se prendre la tête. Et bien nous avons été à l’ opposé. Plus spacial au niveau des machines et posé niveau guitares. Dix ans plus tard nous revoilà avec "L'armée des ombres". Plus mûres et plus concernés nous avons enregistré cet album avec l'envie et la rage de nos début. Sans concession, des riffs bruts et taillés pour le live, des ambiances machines très présentes (sur "Failles" les machines étaient plus discrètes) et des textes engagés donc plus sombres. L'actualité en France et dans le monde ne manque pas de folie, d'injustice etc... Pour ne pas y être sensible pour ne pas dire révolté! Mes textes sont directs et parfois un peu crus car je trouve qu'il manque cruellement de groupes ou artistes engagés. Léo ferré, Trust ou Noir désir ont cette force de lucidité quant au mal qui ronge notre monde. Éveiller, réveiller les consciences comme Gojira ou Lofofora! Et puis la chanson française actuelle est d'une pauvreté indicible et d'un ennui mortel!

 

2. Je dis dans ma critique, je cite : « La force d’impact est assez proche de celle d’un bon Rammstein. Et même parfois ils ne sont pas si loin du muscle d’un heavy thrash martial et direct comme sur «Tout Doit Disparaître», du moins pour l’énergie dégagée. Quant aux riffs, ils décalaminent la tête. » Les influences que je cite sont-elles judicieuses ?

Dans le mille ! Et je vais t'avouer une chose. Nous avons un morceau que nous avons enlevé de l'album car trop proche de Rammstein. Il était lourd et puissant mais trop connoté. Yann le guitariste est comme Raff, le batteur, très à l'écoute des groupes extrêmes dans le style métal, thrash, hard-core et autres. Ils consomment une quantité de disques chaque semaine c'est hallucinant ! C'est cela aussi qui fait que le dernier album est sombre.

 

3. Vos textes sont plus sombres et directs, est-ce un signe du temps, vu la tournure que prend notre belle société ou simplement un virage dans le quotidien de vos ressentis ?

Comme je dis ci-dessus, nous avons grandi et ce que nous exprimions il y a dix ans sont est sensiblement la même chose. A une différence près, c'est que nous faisons moins de détour et musicalement et textuellement. Nous sommes tous papa (3 sur 5) dans le groupe. Conscients du monde qui nous entoure et de la direction infernale qu'il prend. Quel futur pour nos enfants? Notre insouciance de nos débuts a du plomb dans l'aile. On rêve un peu moins car il est plus que temps de réagir. Faire de la musique aussi pour élever les conscience et donner un sens critique à qui en a besoin. Indignez-vous!

 

 4. La voix de votre chanteur, du moins sa diction, sa manière de balancer ses mots a changé? Une hallucination de ma part?

Et bien bizarrement je n'ai pas pensé beaucoup à ça pendant l'écriture et même avant d'entrer en studio. Un peu quand même mais moins que d'habitude. C'est peut-être ça qui fait que ça change un peu. Pour les deux précédent album je travaillé en binôme avec un pote pour le placement de voix. Sur cet album j'ai travaillé seul mais appuyé par Fred duquene celui qui nous enregistre. J'ai préféré le fond à la forme. Pour le morceau "sérum barbare" je n'avais pas la moindre idée de comment j'allais chanter. Yann le guitariste m'a dit " comment Bernie de Trust aurait chanté ce morceau?" Avec une pointe d'humour mais sérieux en fait. Avec Fred on a travaillé ce morceau façon Trust. Écoutez le 3e couplet "sourire en coin autour de la table ronde..." Pour nous c'est flagrant c'est du Trust!

 

5. Comment a été accueilli votre CD ?

On ne va pas se mentir comme dirait l'autre! C'est le meilleur accueil que l'on ait eu! Sans rire! Tu es l'exemple type du mec qui n'aime pas trop Mass mais qui prend une claque avec cet album. Des magazines qui ne nous chroniqué jamais ont fait des éloges comme Rolling stone ou le nouvel obs!!! Il y en a plein d'autres...Puis surtout des gens qui avaient décroché de notre musique et qui reviennent grâce à cet album. Et on l'entend à chaque fin de concert quand nous allons voir le public. C'est la première chose qu'on nous dit:" Putain votre dernier album c'est une bombe!" L'enthousiasme sur cet album est plus fou que contradiction", tout est dit!

 

6. Vous qui êtes des « vétérans » de la scène metal française, quel regard portez-vous sur elle ? Je dois vous avouer que depuis toutes ces années où je reçois des CDs à chroniquer, je suis toujours surpris par la qualité et le nombre de groupes en activité, malgré le silence de pas mal de médias.

Tu as complètement raison! C'est aussi la force de cette musique. Elle n'a jamais attendu la gloire pour exister, ni hier ni aujourd'hui ni demain! Le public métal est le public le plus fidèle de tous les courants musicaux je pense. Sinon je suis aussi triste que toi quant au silence des médias. Nous avons des groupes français qui peuvent donner des leçons à certains groupes américains. Quand on voit le projet des frères Cavalera et le niveau musical on pleure!

 

7. Arrivez-vous à vivre de votre musique ?

À moitié je dirais. Il y a quelques années c'est à dire avant le piratage illégal sur internet, oui on vivait de la musique. Aujourd'hui on bosse à côté pour bien vivre. Je ne me plains pas. C’est toujours un putain de privilège de faire ce dont on a toujours rêve! Mais je voudrais dire à ceux qui aiment la musique et qui piratent qu'ils peuvent acheter 1 ou 2 morceaux sur un album. Moi je fais a. Rarement un album entier me plait surtout dans le rap! C’est le prix d'un croissant une chanson et tu l'as pour la vie! On peut écouter tous les albums sur deezer avant d'acheter un album pour savoir s'il nous plaît. C'est un achat militant d'acheter la musique et un acte de résistance de ne pas télécharger illégalement!

 

8. Question bête, mais que je ne peux pas m’empêcher de poser quand je fais une interview. Qu’est-ce qui pousse un musicien à faire du métal ? La rage ?

Mais non c'est l'amour!!! La rage est un moyen pas une fin! L'amour de la musique, l'amour des autres et l'amour de soi. C'est mon point de vue!

 

9. Votre souvenir le plus mauvais ? Le meilleur ?

Le plus mauvais est une qui s'est passé à nos début quand les Lofofora nous ont pris avec eux en tournée. À Montpellier, la salle est blindée de chez blindée. On entre sur scène et là les machines ne marchent pas! On essaie de tout débrancher rebrancher bref ça ne marche pas. Nous n'avons pas pu jouer, les gens hurlaient car déçus et frustrés. Nous, nous étions effondrés. C’est la seule fois en 18 ans que c'est arrivé.

Le meilleur? Il y en a tellement! Le Sonisphere l'année dernière, c'était fou! On nous en parle encore! On est descendu au milieu du public faire un morceau (P4) et j'ai eu peur pour la première fois d'être écrasé par la foule! C'est sur internet...Comme dit mon manager "Crazyness, huge!!!"

 

10. Vos projets ?

Un nouveau clip début 2013 et un dvd live en avril pour la date parisienne à l'Olympia"... Et des concerts, des concerts et encore des concerts!!!

 

11. Quelque chose à rajouter ?

POSITIF A BLOC!!!!!

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire