/// Interview de Megadeth

Publié le 24/06/2007 par Lynn & Brice

Voir Megadeth parmis les têtes d'affiche du Hellfest 2007 à Clisson fut un bonheur partagé pour beaucoup d'entre nous.
Un nouvel album chez Roadrunner "United Abomination", une nouvelle line up, et c'est parti comme en 40.
Le nouveau bassiste qui n'est autre que le talentueux James Lomenzo et ex-Black Label Society, fait le point sur le groupe ainsi que sa carrière. Moment fort avec un homme d'une très grande gentillesse !

MF : Première question, comment vas-tu ?

James : Je vais bien, merci. Cela fait maintenant un peu plus d’un an que je suis avec Megadeth, nous venons de terminer le nouvel album « United Abomination » et le groupe travaille vraiment très bien. Je vais même mieux que bien !

MF : En tant que nouveau membre du groupe, est ce que tu peux te présenter, nous dire ce que tu as fait avant de rejoindre le groupe et comment tu es devenu le nouveau bassiste de la formation ?

James : Dans les années 80, j’étais dans un groupe qui s’appelait White Lion, puis j’ai joué avec Zakk Wylde sur l’album « Pride and Glory » avant d’aller enregistrer « Ozzmosis » avec Ozzy Osbourne. Ensuite, j’ai rejoint Slash pour jouer avec Slash’s Snakepit, puis David Lee Roth avant de rejouer avec Zakk au sein de Black Label Society. Depuis quelques temps, je ne jouais plus dans aucun groupe et un pote m’a appelé, me demandant si je voulais rejoindre un groupe. Je lui ai alors demandé si c’était un nouveau groupe, mais il m’a simplement dit que c’était un grand groupe des années 80 et qu’il n’avait pas le droit de me dire qui c’était ! Je lui ai dit : « C’est Megadeth ? » et il m’a dit, « Je ne peux pas te dire qui c’est, mais si tu veux, je fais parvenir un CD au leader du groupe ! » - « Dave Mustaine ? » - « Je ne peux pas te le dire ! » Quelques jours plus tard, Dave m’a appelé me disant qu’il avait écouté ce que j’avais fait par le passé et qu’il aimerait me rencontrer. J’ai également rencontré les autres musiciens.
Le groupe devait faire un concert à Dubaï un mois après. J’avais donc quelques semaines pour m’entraîner, et une semaine après nous sommes partis pour Dubaï. Ca m’a demandé beaucoup de travail !

MF : Avant de rejoindre Megadeth, qu’est ce que tu pensais de sa musique et groupe ?

James : J’ai toujours été impressionné par Megadeth, mais je n’ai jamais été un grand fan car j’avais une carrière au même moment. C’est un grand groupe dont j’ai toujours apprécié la musique. En 1995, j’étais en tournée au Japon avec Slash’s Snakepit et j’ai eu l’occasion d’assister à un concert du groupe et j’ai vraiment été impressionné par leur performance. Donc ça m’intéressait vraiment de jouer avec eux.

MF : A travers la presse, Dave à vraiment une sale réputation ; quel était ton sentiment lorsque tu l’as rencontré pour la première fois ? Nerveux ?

James : Non pas vraiment, car il faut savoir que je suis un professionnel et que je suis là pour jouer de la musique. J’ai également fait partie de nombreux groupes auparavant !

MF : Je ne parlais pas en tant que musicien, mais en tant que personne !

James : Tout comme toi lors de ta première rencontre avec Dave, j’ai été surpris par le personnage, car c’est quelqu’un de franchement cool. Et lors de notre première rencontre, il m’a dit « tu sais, tu as dû entendre pas mal de mauvaises choses à mon sujet, mais je te prouverai que ce n’est pas vrai ! »

megadeth_-_24-06-2007_-_photo.jpg

MF : Tu as joué avec des grands noms du Rock ! Ce n’est pas dur de jouer avec de telles personnes ?

James : Tu sais, j’ai commencé à jouer de la basse très tôt, j’ai toujours travaillé dur et au bout d’un moment c’est devenu naturel. Jouer avec de telles personnes peut être impressionnant, mais aujourd’hui je vois ça comme une sorte de challenge. Megadeth est peut-être un des plus gros défis car j’ai dû apprendre à jouer beaucoup de lignes de basse et les retenir en peu de temps. Cela fait longtemps que je n’avais pas joué de la sorte. Ce fut dur, mais tout s’est bien passé !

MF : Parlons du nouvel album de Megadeth, est ce que tu peux me dire ce que tu en penses ?

James : J’en suis vraiment très content. J’étais en studio en tant que nouveau bassiste du groupe et je n’avais que trois concerts avec eux ; alors que le groupe avait déjà enregistré ensemble. Et comme je ne connaissais pas très bien Dave, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais une fois de plus, j’ai été agréablement surpris. Dave et Shawn (Drover – guitariste) sont vraiment des gens très ouverts et à l’écoute, ce qui a rendu mon travail beaucoup plus facile. Nous avons essayé différentes choses et j’ai eu pas mal de liberté concernant mes lignes de basse. Il me donnait simplement les directions dans lesquelles je devais aller, ce que j’apprécie énormément. Ensuite avec le recul, nous avons réfléchi ensemble sur l’album et nous avons travaillé en fonction des idées de chacun. Au final, je suis vraiment content et satisfait de ce que nous avons accompli !

MF : Et sur ce nouvel album, quel est ton titre préféré ?

James : J’aime bien « Play for Blood », je trouve que c’est un très bon morceau. « Washington is Next » est vraiment bon aussi et nous aimons le jouer en live. Mais c’est dur de dire quel est mon titre préféré, je les aime tous !

MF : Nous vous avons vus en Allemagne il y a quelques jours, et nous avons constaté que, sur scène, vous avez joué pas mal de morceaux de « Rust in Peace » et à l’écoute du nouvel album, on peut se demander si Megadeth va poursuivre dans une voie plus thrash !

James : Il y a de grande chance que ce soit le cas, je pense que c’est un des objectifs du groupe.

MF : C’est votre première date en France sur cette tournée, qu’est ce que tu penses de la France en général et du Hellfest en particulier ?

James : Nous avons enregistré il y a quelques temps le DVD de Black Label Society à Paris et ça a été spectaculaire ; et j’apprécie toujours venir en France. C’est marrant mais le public français me rappelle celui de New-York. Je sens qu’on est vraiment apprécié et c’est cool. Ici, le public est excellent chaque soir, et j’espère que ça se passera bien aujourd’hui !

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire