/// Interview de OBTEST

Publié le 22/05/2008 par Totaldeath

Entretien avec Sadlave, le bavard guitariste du groupe Lithuanien de Pagan Black Metal Obtest, qui a sorti un nouvel album en avril dernier, « Gyvybës Medis »

MF : Salut à vous!
Pour commencer l'interview, quelle est l'histoire d'Obtest ?
Le groupe s’est formé fin 1992. la 1ère cassette d’enregistrement en répèt’ date de l’été 1994. C’était du Black Metal vraiment furieux. En 1995, nous avons enregistré 2 cassettes démos, « Oldness comming » et « Pries audra ». Cette dernière fut distribuée dans le petit monde de l’underground à travers la planète. La prochaine étape fût le maxi « Tukstantmetis », qui a été gravé le 23 avril 1997, en version cassette. Ce maxi a été réalisé en Lituanie et distribué localement. The 1er 7``EP « 997 » est sorti chez le label allemand Miriquidi Productions (hello !) en 1998. Après la réalisation de cet EP, Miriquidi nous a suivi pour sortir la version cd de l’album « Tukstantmetis », qui sera distribué mondialement en 1999. En 2000, Obtest se place sur une tournée allemande avec Eminenz. S’ensuit l’EP « Prisiek » enregistré en Allemagne en 2001. A la fin de cette année, Obtest signe avec Ledo Takas et grave le second album « Auka seniems dievams ». Cet album bénéficiera d’une distribution mondiale en cd et vinyle. A l’automne 2002, Obtest tourne en Europe avec Skyforger, Sear Bliss, Grief Of Emerald et en 2003 l’EP « Dvylika Ominous » sort chez Ledo Takas Records, en mémoire de Lord Ominous (Anubi). A la fin 2005, le 3ème album « Is karto i karta » (de génération en génération) est réalisé. La promo commence en plein hiver en jouant en Lituanie, en Biélorussie, en Allemagne, en Russie, Rép. Tchèque, ect.... En janvier 2007, nous faisons nos 2 premiers concerts aux U.S.A., l’un d’entre eux pendant le festival « Heaten crusade ». Le dernier album en date « Gyvybes medis » est enregistré en avril 2007 en Pologne. Après un travail de mixage et de mastering, des négociations entre des labels, il ne sortira qu’en avril 2008 et voilà !

MF : Quel est le style précis de votre musique ? Quels groupes vous a influencé à vos débuts ?
C’est dur de décrire notre propre musique, quand on est juste un musicien ! C’est un boulot pour les critiques média. Je pense que l’on peut la qualifier de Pagan Metal, Nous même l’appelons comme cela, mais surtout en raison de la raison thématique des titres. La musique en elle-même est influencée par divers courants et styles. Mais nous restons au bout du compte qu’un groupe de Heavy Pagan Metal ! Quand nous avons commencé le groupe, nous étions plus influencés et inspirés par des groupes comme Grave, Kreator, Entombed, Bathory. Plus tard, c’étaient les albums d’Immortal, Rotting Christ, Impaled Nazarene, Samael et d’autres.

MF : Le nouvel album sort chez Osmose Production. Comment s’est faite la rencontre ?
Notre label Lituanien Ledo Tarkas était en contact avec Osmose Productions, et ils étaient intérressés par le groupe depuis quelques temps déjà, alors nous avons envoyé une cassette démo avec des nouveaux titres du prochain album. Lorsque celui-ci fut enregistré, les gars d’Osmose nous proposèrent un deal.

MF : Quel concept cache le nouvel album ? Quelle signification peut-on donner à « Tree of life » ?
« Tree of life », l’arbre mondial de la vie, est la base de tout, la création originelle et la connexion entre les mondes en un point. L'album entier est fondé sur des chansons folkloriques anciennes, où le monde Balte est représenté. De jeunes cavaliers viennent à un vieil arbre et on leur demande de s'arrêter pendant quelque temps et d’écouter le Kankles (instrument à ficelle ancien) qui est joué sous les racines de l'arbre. Dans l’ancien temps, le Kankles était utilisé quand un parent décédait. On devait couper dans le bois de sapin, sur un lieu de sépulture, pour créer l’instrument. Le jeu de cet instrument était très personnel
Cela correspondait à entrer en relation le parent mort. Les branches du sapin représentent notre monde de mortels, fait de vie et de mort, de changements éternels. La dernière demande de l'arbre est de considérer les enfants du Faucon. Le nid est sur le haut de l'arbre, le Faucon est un intermédiaire entre les mortels et ceux de l'origine divine : les Dieux !

MF : Les textes sont en Lithuanien, pourquoi ce choix ? Par l'originalité ?
C’est notre langue natale. Nous sommes fiers de composer les chansons dans notre langue, comme chacun le serait ; c'est la meilleure façon d'exprimer nos pensées, dans la façon que nous pensons. Est-ce cela original ou non, ce n'est pas d’une grande importance, mais nous faisons une traduction complète de nos mots à la langue anglaise "internationale".

MF : Les choeurs tiennent une partie importante dans votre musique, d’où cela vient-il ?
Les choeurs doivent enrichir ou se retenir suivant les pics mélodiques de la composition, ils dépendent de l'humeur entière de la chanson et des paroles. Ils sont sous l'influence de sources diverses, pas seulement par le métal, mais la musique
traditionnelle aussi.

MF : Racontez-nous la période d’enregistrement !
« Gyvybes medis » a été enregistré en Pologne, au studio Hertz. Nous y sommes restés 3 semaines en tout. Les meilleurs moments restent les parties de guitares et l’enregistrement des voix. Le mixage s’est fait 6 mois après, en Lettonie, au « Phoenix Studio » par Gints Lundberg.

MF : Obtest a une discographie bien fournie, quelle est pour vous l'évolution du groupe depuis vos débuts ?
Depuis les débuts du groupe, il y a 15 ans déjà, nous expérimentions le son et cela prenait du temps. Les premiers enregistrements ont été faits dans des studios professionnels, mais ont un son de merde, à cause du manque d'expérience que nous avions à ce moment-là ! Nos trois albums ont étés enregistrés dans des studios « familiaux » on va dire, sans équipement professionnel nécessaire pour les enregistrements. En tout cas, nous avons essayé d'enregistrer des chansons de la façon la plus proche de ce qu’ils sont à l’origine.
Musicalement les grands changements ont commencé depuis 1996-1997, quand j'ai commencé à creuser plus dans la musique traditionnelle, le Rock, l’ambiant, l’industriel, la musique électronique. Ce voyage à travers l'expérience musicale est très proche d’une expérience spirituelle, quelque chose qui donne des résultats sous une forme de Metal finalement ! J'espère que nous ne nous arrêterons pas à
cela et que l'album suivant sera quelque chose de tout aussi existant !

MF : En 2006 et 2007 le groupe a fait pas mal de concerts, des plans concerts en perspective pour 2008 ?
En 2006-2007 nous avons fait deux ou trois concerts pour présenter notre album précédent «Is kartos i karta». Nous avons joué en Allemagne, Rép. Tchèque, Irlande, Lettonie, Estonie, Portugal, Biélorussie, Etats-Unis. Pour le moment nous avons des dates confirmées en Bielorussie et en Russie, fin juin. Nous espérons que tout se passera bien pour notre tournée en automne 2008 et que nous arriverons entier sur les terres françaises !

MF : Un dernier mot ?
(En français) Merci à vous ! J’espère voir du monde lors de l’un de nos concerts par chez vous !

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire