/// Interview de Pain

Publié le 16/02/2009 par Maud G

Avec Cynic Paradise, Pain revient à des sonorités plus proches de ses débuts et remonte scène pour une tournée en tête d'affiche (après avoir assuré la première partie de Nightwish à l'automne dernier). A cette occasion, nous avons rencontré Peter Tägtgren qui nous en dit plus sur cet album, son évolution musicale et ses projets en cours...

MF: D’abord, peux-tu nous présenter les musiciens qui t’accompagnent sur cette tournée ?
Peter : Michael Bohlin à la guitare, il n’était pas avec nous pour la tournée avec Nightwish. Ensuite
Johan Husgafvel est à la basse et David Wallin à la batterie. Mais malheureusement il n’a pas pu faire cette tournée car il vient d’avoir un enfant donc il est remplacé parThomas.

MF: David ne te manque pas trop? J’ai vu que tu emportes une photo de lui sur la tournée pour penser à lui ! (cf. tour blog de Pain : http://www.mobilblogg.net/pain)
Peter : (Rires) Oui bien sûr !

MF: Ce soir c’est la première date en France pour cette tournée. Est-ce que tu sais que le concert est complet ?
Peter : Vraiment ? Ouaouh !
MF: Donc cela fait 4 concerts complets pour cette tournée félicitation! A quoi t’attends-tu de la part du public français ?
Peter : Je pense que cela va être super, il y a toujours quelque chose de spécial avec le public français. Nous venons de commencer un fan club français, d’ailleurs.
Je garde un très bon souvenir de la dernière fois que nous sommes venus pour la tournée avec Nightwish.

MF: Dans le single “Follow me”, la musique est très entraînante mais les paroles sont très sombres. Dans le clip on peut te voir essayer d’emmener des gens avec toi mais personne ne te suit…. Peux-tu nous parler du message de cette chanson? (et les autres)
Peter : Dans mes paroles j’essaie d’exprimer simplement ce que beaucoup de gens ressentent. Parfois les choses vont mal et l’on se sent découragé. J’essaie surtout de toucher les gens par des choses de la vie quotidienne. Le clip est plus…je ne sais pas…Ce n’est pas moi qui crée le scénario, mais j’ai trouvé l’idée amusante: aller dans la rue à Istanbul avec une pancarte et filmer cela (rires).

MF: Sur cette chanson tu as invité Aneth Olzone, tu as aussi des invités sur l’album précédent. Avec qui aimerais-tu travailler prochainement?
Peter : Elvis Presley mais il n’est pas là! (rires)
Je ne sais pas, en réalité rien n’était vraiment prévu, les choses se sont faites naturellement. J’ai rencontré Aneth sur la tournée avec Nightwish et nous avons sympathisé, puis je lui ai fait écouté une chanson en lui demandant si elle aime et finalement je lui ai proposé de chanter dessus. Cela est simplement arrive comme ça…

MF: Le titre bonus “Behind the Wheel” est une reprise de Depeche Mode. Est-ce un groupe important pour toi? Est-ce une influence pour ta musique?
Peter : Oui, c’est un groupe important pour moi. Pas à leurs débuts, mais surtout ce qu’ils ont fait dans les années 90. C’est devenu plus sombre, j’aime beaucoup cette période.

MF: Et Electric Light Orchestra? (cf . la reprise de Here is the News )
Peter : Oui, j’ai grandi avec, mon grand frère écoutait ça.

MF: Sur Psalms of Exctinction, Dancing with Death et Nothing Remains the Same, tu utilisais des sonorités orchestrales, pop et même parfois hip hop. Dans Cynic Paradise, tu sembles revenir à des sons vraiment plus électroniques, plus proche des premiers albums, notamment de Rebirth.
Peter : Oui, j’ai toujours beaucoup exploré, expérimenté… mais cette fois j’ai souhaité utiliser ce que j’ai appris au cours de ces années et vraiment essayer de m’améliorer.
Cette fois, ma démarche était vraiment d’écrire des chansons, de faire un travail de réflexion alors qu’avant il s’agissait plus d’arriver avec des sons nouveaux et ensuite la chanson naissait. Je pense que cela a évolué car maintenant je connais un peu plus ce que je recherche en faisant un album.

MF: Tu as en quelque sorte trouvé ce que tu cherchais après toutes ces années d’expérimentation?
Peter : Oui, un petit peu, tu sais cela prend beaucoup de temps quand tu essaies toutes sortes de possibilités…

MF: Tu as produit tous les albums d’Hpocrisy et de Pain. Pourrais-tu imaginer créer un album et ensuite le faire produire par quelqu’un d’autre?
Peter : Oh, ça serait les vacances! (rires) Mais d’abord il faut faire confiance à la personne à qui tu le confies. Parce que tu ne peux pas arriver au milieu du travail et dire “non ce n’est pas la bonne direction, on devrait faire ça et ça”…

MF: Tu aurais du mal à faire confiance à un autre artiste?
Peter : Et bien, j’aurais besoin d’entendre un très bon album que cette personne aurait fait, et surtout à quel degré il serait impliqué dans sa création. Pas seulement la production, j’aimerais aussi savoir de quoi il a décidé, comment il travail, etc. avant de pouvoir avoir confiance .

MF: L’an dernier, le chanteur d’Hammerfall a gagné une émission de télé- réalité en Suède. Depuis il est devenu célèbre auprès d’un large public. Penses-tu que ce soit une bonne chose pour l’image du Metal ou non?
Peter : Je crois que tout ce qui peut rendre le Metal plus populaire est une bonne chose. Ils m’avaient proposé avant mais j’ai du refuser car nous devions partir faire la tournée avec Nightwish…
Mais je pense que c’est très bien qu’il l’ait fait et qu’en plus il ait gagné!

MF: En Suède, le Metal est plus populaire qu’en France. On ne voit jamais de Metal à la télé ici…
Peter : Oui, mais heureusement vous avez Youtube. Cela devient difficile de faire des clips car ils ne sont pas diffusés à la télévision. Alors on les mets sur internet pour que tout le monde puisse en profiter.

MF: Quel est la prochaine étape pour toi? Un nouvel album d’Hypocrisy?
Peter : Oui, nous y travaillons en ce moment. Mais je ne sais pas quand il sera prêt car dans 3 semaines je pars encore pour quelques concerts avec Nightwish donc je n’aurai pas tellement de temps pour le finir… Et je sais que si je n’arrive pas à terminer l’album d’Hypocrisy pendant ce break de 3 semaines, il ne pourra pas sortir avant novembre ou décembre. J’aimerais qu’il soit prêt pour juin alors je vais essayer! Mais 3 semaines c’est court (rires).

MF: Dernière question, qu’écoutes-tu en ce moment?
Peter : Je ne sais pas, mes gouts sont très variés alors je peux écouter Johnny Cash, Shania Twain comme Deicide ou Mobid Angels… Alors ça change beaucoup!

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire