/// Interview de Poisonblack

Publié le 15/08/2006 par Withinsylvia

Depuis le temps que j'en rêvais, Century Media l'a fait : me proposer une interview avec le charismatique Ville Laihiala, ex-leader de Sentenced et actuel de Poisonblack. Le géant chevelu n'est pas réputé pour être très causant mais qu'importe, Ville est tout de même le fondateur du Rock Mélancolique made in Finlande et ce n'est pas rien!

MF : Salut Ville, comment vas-tu?

Ville : euh... bien... enfin à vrai dire c'est pas la grande forme, je suis crevé...

MF : ok, je vais essayé de faire court... Peux-tu nous expliquer comment et pourquoi tu as décidé de créer Poisonblack?

Ville : D'abord il faut que tu saches que la musique a toujours été ma passion. J'ai commencé par la guitare à l'âge de 12 ans. Puis je me suis lancé dans le chant un peu par hazard et ça a collé. Quand j'ai créer Poisonblack, j'avais avant tout envie de me faire plaisir et de pouvoir exprimer mes sentiments et mon feeling artistique à 100%. J'en avais un peu marre d'être au chant et je voulais aussi revenir à mon premier amour : la guitare. Aussi j'avais envie d'un groupe constitué d'amis car je saturais du climat morose avec Sentenced.

MF : Tu as dis que tu avais mis tout ton coeur et ton âme dans Poisonblack. Est-ce que Poisonblack est un moyen pour toi d'exprimer tes sentiments, ou est-ce que c'est plus que ça?

Ville : La musique est toute ma vie, alors oui c'est beaucoup plus qu'un simple moyen de me défouler ou d'exprimer mes sentiments. Ce n'est pas par hazard que j'ai officié dans 2 groupes à la fois, c'est tout simplement dû à ma passion. Cependant mon état d'esprit dans Sentenced et dans Poisonblack n'était pas du tout le même. Avec Poisonblack tout coulait de source, ce qui m'a fait prendre conscience qu'avec Sentenced nous en étions arrivé à un point de non retour...

MF : Comment pourrais-tu décrire la musique de Poisonblack?

Ville : Ah...c'est toujours difficile de décrire sa propre musique. Eh bien je te dirais simplement que nos majeures influences viennent de la scène gothique, rock et metal. Nous nous attachons à créer une musique émotionnelle où l'harmonie et la mélancolie sont prédomidantes. Comme avec Sentenced, nos paroles parlent plus ou moins de sexe et de ses conséquences. Toute la vie tourne autour du sexe.

MF : Justement de quoi t'inspires tu pour écrire tes paroles?

Ville : Je m'inspire des choses qui m'arrivent, de ma vie. Tout ce qui me passe par la tête peut être une source s'inspiration. Je vais aussi pas mal au ciné et je lis pas mal de bouquins. Trop d'idées me viennent naturellement que pour finir ce n'est pas facile de faire le tri. Je dois aussi me battre contre mes vieux démons...

MF : Justement, est-ce que ces démons ont un rapport avec le long laps de temps qui s'est écoulé entre les 2 albums (ndrl: plus de 3 ans)?

Ville : hum.. oui en effet... En fait nous aurions dû enregistrer l'album au printemps 2004 mais mes vieux démons avec l'alcool sont venus troubler les évènements. J'étais devenu incontrolable et cela a duré plusieurs mois...et je n'étais pas en état de faire quoique ce soit... j'étais un peu trop surmené avec Sentenced et j'ai ,comme on dit, peter les plombs. Mais aujourd'hui je vais mieux principalement parce que je subi aucune pression dans Poisonblack. Je sais aussi que pendant cette période on a beaucoup parlé dans mon dos, notamment sur les forums... Beaucoup de rumeurs ont circulé sur ma gueule et sur le split de Sentenced. On a voulu me faire porter le chapeau... Qu'ils aillent se faire foutre! Aujourd'hui, tout est clair dans ma tête et sur les vraies raisons de notre séparation. J'espère simplement que l'album vous plaira car il a été enfanté dans la douleur.

MF : Peux-tu nous décrire l'évolution musicale de Lust Stained Despair par rapport à Escapextacy?

Ville : En fait les 2 albums réflètent le même état d'esprit. Je dirais juste que Lust Stained Despair est plus aggressif et plus rageur. Bien sur, la principale différence est bien évidemment le chant puisque JP nous a quitté et que j'ai dû reprendre le flambeau...

MF : Justement, quelles sont les raisons de son départ?

Ville : En fait, JP devait juste chanter sur la démo et comme tout se passait à merveille on lui a demandé de rester pour l'album quand on a eu notre deal avec Century Media et il a dit ok. Mais JP a toujours été très occupé par son groupe principal "Charon". Nous n'avons donc pas été surpris lorsqu'il nous a annoncé que Poisonblack lui prenait trop de temps et qu'il préférait se concentrer sur "Charon" exclusivement.

MF : Es-tu un perfectioniste?

Ville : (silence) oui dans certains aspects de ma vie, je le suis. Dans la musique par exemple. Je te disais tout à l'heure que les 3 années qui séparent la sortie des 2 albums étaient dû à certains problèmes, mais je dois aussi t'avouer que je suis un éternel insatisfait (rire). Remanier les chansons encore et encore, ça je sais faire, par contre je crois que je devrais être plus perfectionniste sur d'autres aspects de ma vie (rire). J'ai tendance à vivre au jour le jour.

MF : J'ai entendu dire il y a déjà un long moment que Sentenced s'apprêtait à sortir un dvd?

Ville : oui c'est exact. En fait la sortie du dvd, qui s'appelera "Buried Alive" est prévue pour septembre ou octobre. On pourra y trouver une panoplie de lives, pas mal d'images des backstages et plein d'extras.

MF : A quel poste te sens-tu le plus à l'aise, celui de guitariste ou celui de chanteur?

Ville : J'adore les deux! je joue de la guitare depuis une paye et j'ai chanté dans Sentenced pendant 10 ans et je remet ça aujourd'hui avec Poisonblack. Quand je suis sur scène, je t'avoue préférer être au chant car je suis plus libre de mes mouvements. Mais je suis naturellement à l'aise dans ces deux fonctions.

MF : Il y a deux ans vous tourniez avec Lacuna Coil, Passenger et Moonspell, quels souvenirs en gardes-tu et dans quel état d'esprit es-tu pendant les tournées?

Ville : C'était génial! Les gars des groupes étaient trop cools et cette tournée reste une expérience formidable! Et puis pour le première fois nous pouvions mesurer l'ampleur et la crédibilté de Poisonblack. On a reçu un merveilleux accueil. Pour ce qui est de mon état d'esprit, cela dépend, mais tu dois savoir que lorsque j'étais dans Sentenced, l'ambiance dans le tour bus n'était pas merveilleuse... Quand tu passes 10 ans de ta vie avec les personnes et ce presque 24h/24, au bout d'un moment tu dis stop car tu satures. On se prenait tout le temps la tête pour des broutilles... Avec Poisonblack, tout est différent car les membres de ce groupe sont avant tout mes amis. On s'attache à profiter des concerts et mettre de coté nos vies familliales. Je ne referai plus l'erreur de tout mélanger.

MF : Pour terminer, avez-vous prévu une ptite tournée bientôt?

Ville : oui, il y aura certainement une tournée à la fin de l'année mais rien n'a encore été signé... Si tu veux plus d'infos tu devras aller voir de temps en temps sur notre site www.poisonblack.com.

Merci à Ville et Century Media

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire