/// Interview de The Great Old Ones

Publié le 08/03/2017 par Élodie Beaussart

C'est dans les loges du Théâtre de Denain, à l'occasion de la 2ème édition du festival metal In Theatrum Denonium le 4 mars dernier, que Benjamin Guerry, compositeur, chanteur et guitariste du groupe de post-black metal THE GREAT OLD ONES, a bien voulu répondre aux Elodie's Seven Questions.

Benjamin, tu es compositeur, chanteur et guitariste dans The Great Old Ones. Pour les gens qui ne connaîtraient pas encore, comment peux-tu décrire le groupe et le concept du groupe ?

Musicalement parlant, je dirais que c’est du black metal atmosphérique, donc un black metal à tendance plus moderne avec des mélanges un peu post-rock. La base est très black metal, avec du blast et une musique plutôt sombre, mais avec un côté ambient. Au niveau du concept, comme le nom du groupe l’indique,tout est basé sur l’univers de l’auteur américain H. P. Lovecraft.

 

Justement, le nouvel album de The Great Old Ones, « EOD : A Tale Of Dark Legacy », est conçu comme une suite du « Cauchemar d’Innsmouth » de Lovecraft. Pourquoi avoir choisi cette nouvelle, est-ce qu’elle a une importance particulière pour toi ?

Déjà,il fallait choisir le concept, donc j’ai eu l’idée de faire une suite, pour éviter de refaire toujours la même chose. Ensuite, la nouvelle me plaisait énormément, j’aime beaucoup son cadre : une vieille ville portuaire où l’on sent que les choses ne se passent pas normalement… Ça marche très bien ! En plus, c’est l’une des rares nouvelles de Lovecraft où il y a de réelles séquences d’action. Donc j’ai eu envie d’écrire une suite, dans laquelle un descendant du protagoniste de la nouvelle originale se lance sur les traces de son ancêtre, et il lui arrive un peu les mêmes choses, mais de manière plus frontale !

 

a3803423324_10

 

Le dernier album peut presque être comparé à un « thriller » acoustique, avec des moments de faux calme qui préparent des explosions de violence… Au sein du groupe, comment travaillez-vous la musique de manière à ce qu’elle exprime le mieux possible la complexité de l’univers lovecraftien ? 

Ce que tu décris, c’est je pense une certaine forme de cohérence, et cela s’explique par notre méthode de travail : le groupe, je l’ai formé tout seul, donc j’ai toujours tout composé, les textes et la musique. Cela permet forcément d’atteindre cette cohérence, étant donné que pendant la composition,je ne me confronte qu’à moi-même ! C’est donc un véritable travail personnel qui me permet d’aller au fond de mes idées, sans contrainte. Après,je fais écouter les morceaux aux autres et ils me font un retour, et selon ce qu’ils me disent, je garde le morceau, je le modifie ou je le dégage ! Au final, j’envoie les parties à chacun pour qu’on bosse les morceaux ensemble en répét’, et chacun apporte ensuite sa propre sensibilité à travers son interprétation.

 

Jeff Grimal – en plus de réaliser l’artwork des albums – est aussi chanteur dans The Great Old Ones. Pourquoi avoir fait ce choix de fonctionner à 2 chanteurs au lieu d’un seul ?

Jeff a été le premier à me rejoindre quand j’ai formé le groupe. J’avais composé quasiment tout seul le premier album, et quand j’ai décidé de mettre le projet en marche, j’ai cherché à monter un line-up pour jouer en live. Et en fait, ça s’est fait tout seul, dès le début : Jeff a pris un micro et il s’est mis à gueuler aussi ! On a trouvé ça cool et on a décidé de se partager le chant ! Et puis, visuellement, ça donne quelque chose de différent :il n’y a pas de frontman, et en fin de compte ça correspond très bien à notre musique. Après, c’est moi qui décide de la répartition du chant : comme ce n’est pas du chant clair, je fais des choix en fonction de la musicalité, exactement comme je peux le faire pour les autres instruments.

 

Décor

 

Est-ce que tu as déjà d’autres idées pour les futurs albums, quelles sont les nouvelles de Lovecraft à partir desquelles tu souhaiterais travailler les prochaines fois ?

Je ne me suis pas encore vraiment penché sur la question. Avant même de réfléchir à « Quelle nouvelle ? », je préfère déjà penser au concept en général, toujours dans l’idée de faire évoluer les choses. J’essaie toujours d’évoluer : sur « Al-Azif », c’étaient plusieurs histoires différentes, sur « Tekili-Li », le 2ème album, c’était une adaptation directe des « Montagnes Hallucinées »,et là sur le dernier, c’est une suite… Donc justement, mon but, c’est de ne pas refaire la même chose avec le 4ème album, et je suis en réflexion par rapport à ça ! Si on ne faisait qu’adapter des nouvelles de Lovecraft,peut-être que ça plairait aussi, mais pour nous ça serait moins intéressant que de proposer quelque chose de différent à chaque fois…

 

À part Lovecraft, est-ce que tu aimes lire d’autres auteurs dans les littératures de l’imaginaire, horreur,fantastique, ou SF ?

Il y a Edgar Poe, qui n’est pas très loin de Lovecraft ! En horreur, je suis un grand fan de Stephen King aussi, qui est beaucoup plus moderne que Lovecraft,j’aime énormément. Après, j’aime beaucoup les thrillers, surtout l’œuvre de Maxime Chattam : il y a une certaine forme de violence que je trouve intéressante, et puis il évolue beaucoup d’un livre à l’autre. Et enfin, je suis un grand amateur de BD, je lis tous les styles ! Du manga, du Comics, du roman graphique, que ce soit sombre ou pas… Je suis très bon public en bande dessinée !

 

C’est la 1ère fois que The Great Old Ones joue au théâtre de Denain, que penses-tu de cette salle ?

Quand on est arrivés, la première chose qu’on a dite, ça a été« Wow ! ». D’abord en voyant la salle, puis en découvrant la fresque au plafond… C’est vraiment magnifique, c’est parfait. J’attends de voir ce que ça va donner pour notre show. On ramène toujours des décors sur scène,pour apporter une ambiance particulière : le portrait de Lovecraft, et une sculpture un peu « cthulhienne » ! Le théâtre se prête donc énormément à notre show, c’est un cadre super, car on essaie toujours de faire un spectacle, pas seulement un concert. En plus, ce soir, c’est sold-out, il va y avoir du monde, donc on est très heureux de terminer la tournée dans un endroit comme celui-là ! Et encore merci à tous ceux qui nous soutiennent !

 

Fresque

 

Retrouvez toute l'actualité de THE GREAT OLD ONES sur leur page Facebook.

Et l'actu du festival In Theatrum Denonium ici.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire