/// Interview de Watcha

Publié le 15/03/2003 par Saimon

C'est après un gros retard dans les balances qui causera un gros bordel dans l'organisation que se déroule l'interview de Watcha en présence de Pendule (basse), Bob (chant) et Fred (guitare) pour parler ( enfin !! ) de leur nouvel album Mutant qui sort le 7 avril.

MF : 3 ans se sont écoulés depuis la sortie de Veliki Circus, vous avez beaucoup tourné, combien de temps vous a pris l'écriture de Mutant jusqu'au résultat final ?

Pendule : A peu prés ça, 3 ans, on a commencé à écrire dès la fin de Veliki Circus. Y'a toujours du temps entre l'enregistrement et la sortie du disque donc on avait déjà commencé à faire des petits trucs et comme on a beaucoup tourné après la sortie de Veliki ( 250 concerts ), pendant longtemps on a pas eu le temps de composer.

Fred: Mais c'est essentiellement la dernière année qu'on a composé.

MF : Vous avez décidez d'enregistrer, mixer et produire l'album vous même. Qui fait quoi ?

Pendule : En fait on l'a enregistré avec Fred, Manu et moi. C'était pas du tout un choix au départ, on a commencé par faire des démos pour démarcher les maisons de disques et même pour nous, la pré-prod dont on a fait presque tous les titres qui sont sur le nouvel album et on s'est bien fait chier sur les démos pour le son, et donc à partir de ces démos on a commencé à chercher des producteurs pour l'album. On les a envoyé et on a eu plein de touches avec des ricains, des anglais et même des gros gars qui voulaient mixer l'album. Donc on a commencé à enregistrer les batteries, c'est le seul truc qu'on a pas fait nous même pour des raisons techniques, et on a rapidement enregistrer un morceau dont on a envoyé les bandes à plusieurs mixeur et on a fait des essais. On a rien trouvé de concluant et puis on s'était tellement pris la tête aux maquettes qu'on savait vraiment ce qu'on voulait comme son, en plus on savait se servir de tous le matos donc on s'est dit qu'on préférait y passer beaucoup plus de temps, mais tout seul. Nos 2 précédents albums ont été enregistrés et mixés en 1 mois, et là c'est la même chose en 5 mois, parce qu'un vrai studio ça coûtait 10 000 balles par jour et là on a tout fait dans un home studio tous gratos, on a loué et voila.

Fred : En fait on s'est aperçu que le facteur temps c'était ce qu'il y avait de plus important dans un disque, sachant que nos 2 expériences ont été ultra rapides et impossible d'élaborer quoi que ce soit au niveau finesse. Et là en faisant des démos avec le temps qu'on avait envie, ça nous a donné le déclic pour aller plus loin. Par contre pour aller plus loin avec des gros ça coûte vraiment très très cher et on a pas le niveau, financièrement parlant.

MF : Le mixage a été très pointu, avec beaucoup de petits détails comme ça ...

Bob : Ouais, ils ont bien capté le message que je voulais faire passer, ils ont fait un énorme boulot.

Pendule : C'est justement tout ce que tu peux pas faire quand t'as pas le temps. Nous on regrette rien parce qu'on a tout essayé pour chaque morceau. Par contre y'a des regrets pour les 2 premiers albums.

MF : Vous avez enregistré l'album avec pro-tool, c'est encouragent pour les jeunes groupes.

Pendule : Mais grave de chez grave !! Faut juste avoir un peu de connaissance informatique et une oreille aussi, mais ça devient tellement abordable.

Fred : On s'est enregistré dans une cave en plus. C'est sûr qu'il y a des erreurs, on est les premiers à le dire, mais voila au moins on s'est pas pris la tête avec un autre gars qui nous connaît pas et on a pas eu à regarder la pendule toutes les 5mn parce que c'est 500 frs la minute.

MF : Sinon vous avez collaboré avec Claire Keim sur le nouvel album, comment s'est passé la collaboration ?

Pendule : Ben c'est une bonne copine à moi en fait. On voulait utiliser des samples des X-Men sur l'album mais pour des raisons de droit c'était impossible, et on aimait bien le truc d'avoir une voix féminine sur l'album, ça s'est fait en 5 min.

Bob : C'est sur le morceau le plus brutal en plus (rires).

MF : L'album est quand même très funky.

Pendule: Je pense pas qu'il soit très funky parce que si t'écoute vraiment que les parties musicales, bon, à part 1 ou 2 morceaux, y'a quand même encore beaucoup de trucs brutaux à part les voix qui gueulent moins.

MF : Ca fait beaucoup penser à du FFF métallique surtout pour la voix.

Bob : On peux parler de FFF au niveau des influences puisqu'ils aiment bien comme nous Fishbone, les voix un peu soul, mais je sais pas si on peu comparer ça à du FFF. On chante dans la même langue voila tout, c'est vrai qu'on aime bien FFF mais je sais pas si c'est une grosse influence pour moi, pour les voix.

MF : T'as beaucoup travaillé ta voix pour cette album.

Bob : Ben disons qu'ils ont été vachement exigeants avec moi, ils ne m'ont pas laissé une seconde de répit, pas une seule note, je devais recommencer à chaque fois, j'ai passé 2 ou 3 jours par morceau alors qu'avant c'était 2h ! (rires)

watcha_-_15-03-2003_-_photo.jpg

MF : Vous n'avez pas peur des réactions du public par rapport à l'album plus mélodique ?

Pendule : Pas du tout, on assume complètement, on a de bon échos.

Fred : C'est le publique qui est important mais pour l'instant le nouvel album est pas sorti.

Bob ,: Le vrai public de Watcha sait qu'un morceau n'est pas représentatif de l'album. Par exemple un gars qui connaît pas et qui va écouter "Cool", il va le trouver bien, vachement mélodique, ou alors il va dire putain c'est quoi ce groupe qui fait de la mélodie, il va pas aimer. Mais les gens qui connaissent Watcha savent qu'un truc c'est pas représentatif, Watcha c'est de la mélodie, des trucs techniques, des mises en place de fou, des instrumentaux ...Voila c'est ça Watcha, mais y'a quand même une couleur dans cet album, une unité avec un univers du cinéma quand même. Chaque chanson est illustrée par des petits bruitage ou un narrateur carrément, y'a des dialogues, des trucs de Matrix, des 3 Petits Cochons version moderne ... Pleins de thématiques qui sont des illustrations sonores ... Comme des courts métrages.

MF : C'est vrai, beaucoup de références au cinéma, ça reste une de vos influence ?

Bob : Ouais on a quelques films en commun comme Fight Club ou Matrix mais bon sinon on a chacun nos trucs.

MF : Pourquoi Mutant ?

Bob : On trouve qu'on fait une musique pas très classable, enfin si, métal mais pas vraiment métal, en plus on aborde des thèmes de science fiction ... Puis même la mutation est présente, on la voit pas, demain tu viens me dire ouais on a inventé la télé transportation, on va trouver ça normal. Plus rien ne nous étonne.

MF : Vous allez être à Bourges, aux Artéfacts et vous jouez aussi a l'Olympia !

Bob : ouais ! 1er groupe métal français à l'Olympia !!

MF : Assez mythique non ?

Pendule : Ouais, moi c'est assez mythique pour ma grand mère (rires). L'Olympia maintenant, je suis un vrai musicien pour elle, ça a changé ça dans ma vie.

MF : Va-t-il y avoir des surprises ?

Pendule : Oui mais on peut pas en parler maintenant, c'est en train de se faire seulement, c'est pas défini. Mais en même temps on peut pas dire qu'on va faire un truc terrible là bas et se dire que ailleurs bon ben tant pis, c'est pas grave.

MF : Vous devez jouer le 20 mars au Zenith de Paris contre la guerre en Irak, c'est quelque chose qui vous tient particulièrement à coeur ?

Bob : On a trouvé ça normal d'agir vu ce qui se passe en ce moment, mais bon on est pas non plus des politiciens et on va pas sauver le monde. Par contre ça me tient plus à coeur des truc comme on a fait avec Sriracha par exemple ( contre le Sida ndlr ). De toute façon je suis assez méfiant avec le coté manipulation médiatique, on sait pas ce qui est vrai et ce qui est faux. Surtout que j'ai vécu ça avec la guerre dans mon pays. Puis surtout, je pense de toute façon que la musique doit rester un divertissement.

MF : Aujourd'hui on a l'impression que la scène française n'a plus rien à envier à la scène U.S.

Fred : Nan quand même pas, ils sont plus distribués que nous et mieux surtout niveau mondial.

MF : Et vous, vous y avez pensé au niveau mondial ?

Pendule : Ben oui, on fait l'album en Français et en Anglais.

Fred : Faut savoir qu'on a toujours chanté en français et en anglais.

Pendule: On voulait pas qu'un pays nous dise part exemple "ah ouais, nan, stop, il chante français !". On voulait pas que la langue soit une barrière. Mais bon on aurait préféré que ce soit français partout. Là si tu veux du français tu l'as, si tu veux de l'anglais tu l'as aussi.

Bob : Par contre au niveau vocal les voix sont assez différentes de la version française, les arrangements sont pas les mêmes, ni les textes.

MF : Donc une grosse tournée ?

Fred : Une tournée européenne se prépare avec des groupes comme nous dans leurs pays, mais bon voila on en sait pas plus. C'est une tournée itinérante en Grande Bretagne, Italie, Espagne, France.

MF : Sinon vous avez repris "And the beat goes on", tube disco funk, qu'est-ce qui a suscité l'envie de faire cette reprise ?

Pendule: Je sais pas, un gars avec des dreads noires et jaunes assis à coté de moi . ( rires ) ( c'est Bob ndlr )

Bob: Quand j'étais plus jeune j'aimais bien les trucs comme ça, funky, je vous rassure vous étiez pas né ( dit-il en me regardant ) ( rire ). Mais je trouve que quand un morceau est bon on peut l'adapter dans tous les styles. Par contre si tu fais une reprise métal d'une chanson rock, ça sera toujours moins bien tu vois, tandis que là en changeant radicalement de style ...

MF : Et vous avez réagi comment quand il vous a dit ça ?

Pendule: Hola ! On lui a rigolé au nez mon gars, on croyait qu'il était dingue ( rires ). Apres on a essayé, on a trouvé un riff en 2 secondes et puis on a trouvé ça pas mal. Mais on s'est pas dit qu'on allait le garder. On voulait d'abord le faire et ensuite voir si le résultat était sympa.

Fred : Mais c'est pas reconnaissable aux premiers accords. Les plus jeunes vont croire que c'est du Watcha.

MF : Comment voyez-vous Watcha plus tard ?

Bob : On sait jamais ce qui va arriver. Pour cette album on voulait être beaucoup plus énerver, chanter plus en Yougoslave par exemple. Finalement on l'a pas fait.

MF : Un projet d'album live ?

Pendule : On a déjà sorti une K7.

Fred : Puis on va faire un dvd qui sera sûrement enregistré aux Artefacts.

MF : Vous écoutez quoi en ce moment ?

Pendule : Ben moi j'écoute NERD, le dernier Korn il me gave.

Bob : Moi c'est My Vitriol.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire