/// Alcest, CROWN

Le Grillen, Colmar (15/01/2014)

Publié le 25/02/2014 par Dzo

En ce soir de semaine, je gagne le Grillen de Colmar pour mon premier concert de cette année 2014, soirée où sont à l'honneur deux groupes français: les colmariens de CROWN qui vont jouer une fois de plus à domicile, et Alcest, qui vient de sortir il y a quelques jours Shelter, successeur de Les Voyages de l’Ame. Deux formations au contraste musical marqué, qui devrait ainsi plaire à un large public.

20h30, CROWN ne se fait pas prier et investit discrètement la scène dans l’obscurité. L’entité est récemment devenue un trio, puisque Frederyk Rotter (Zatokrev) est de nouveau de la partie comme c’était le cas lors de leur tournée avec Godflesh l’année dernière (live report de leur passage à Strasbourg ici et les photos ).

Une fois de plus, la musique puissante du groupe fait son effet et plonge le public, venu en masse ce soir, dans un état de fascination et d’emprise non dissimulable.

Les titres de Psychurgy seront représentés en masse, notamment avec le très prenant ‘Alpha: Omega’ où Frederik donnera de la voix au côté de Stephane Azam, ce qui a comme effet d’alourdir encore d’avantage l’atmosphère du concert. Show d’ailleurs agrémenté d’effets visuels à la fois psychédéliques et avangardiste qui défilent en fond de scène sur un écran avec un jeu de lumières adapté, afin d’accentuer le côté sombre et mystérieux du groupe. Les titres s’enchaînent rapidement; l’ambiance retranscrite sur scène reste fidèle à l’album et l’EP, grâce notamment à un son limpide et puissant. Face à ce mur de son pachydermique, on ne peut que se laisser porter par la lourdeur des riffs des huit cordes de CROWN qui terminera sur la lancinante ‘Mare’ du premier EP (chronique ici). Une fois de plus, le groupe offrira une prestation sobre mais toujours aussi rudement bien menée.

Photos de CROWN

 

Dur de rivaliser après une telle première partie aussi efficace qu’éprouvante, pourtant c’est bien Alcest qui trône en tant que tête d’affiche et qui a la lourde tâche de garder le public en éveil. Le quatuor, qui vient de sortir son nouvel album, va donc devoir se surpasser pour continuer dans la lignée de CROWN, mais le pari n’est pas gagné car les styles des deux formations sont radicalement opposés.

Après les avoir vu au Party San l’été dernier, j’avais trouvé la prestation d’Alcest plutôt sympa, sans non plus aller jusqu’à me transcender. Mais ce soir, c’est hélas une toute autre histoire. Dès les premières notes, la mayonnaise ne prend pas et le Grillen se vide peu à peu. Il est vrai que passer de la lourdeur exacerbée de CROWN aux notes légères et aériennes d’Alcest est plus que déroutant, surtout que le groupe a poussé son post rock dans ses derniers retranchements avec Shelter, délaissant son Black Metal natif aux oubliettes depuis quelques années maintenant.

Autant l’atmosphère prodiguée sur cd peut plaire et faire son effet, mais la prestation du quatuor français ce soir ne convainc pas les personnes venues majoritairement pour voir CROWN, qui sont rapidement plongées dans une léthargie palpable, et de ce fait, quittent rapidement la salle. Par contre, les fans du groupe, qui sont aussi quelques uns (surtout quelques unes) mine de rien, semblent prendre plaisir face au show aérien proposé ce soir, notamment sur des titres comme ‘Opale’ du dernier opus, et ‘Autre Temps’.

Deux sons de cloches bien distincts ressortiront de ce concert, ceux qui auront aimés, et ceux qui sont restés indifférent au show, favorisant rapidement le coin fumeur à l’extérieur qui avait presque autant d’affluence que la salle elle-même. Les chuchotements et le chant clair de Neige n’auront donc vraiment pas fait l’unanimité ce soir malgré un nouvel album très novateur.

Photos d'Alcest

 

Malgré ce semi-coup d’épée dans l’eau, la soirée fut couronnée de succès niveau affluence pour un concert qui avait lieu en plein milieu de semaine, même si la tendance était plus axée sur CROWN a confirmé sa place de leader de soirée.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews