/// Arch Enemy, Crucified Barbara

Z7, Pratteln (CH) (14/10/2012)

Publié le 17/10/2012 par Dzo

Les femmes sont à l’honneur ce soir, et résident en maîtresse de cérémonie. Et avec la prestation qu’ont offerte les ravissantes Crucified Barbara, on peut dire que le public suisse en a eu pour son argent!

C’est avec une grande motivation que les quatre suédoises investissent la scène, sur une intro qui fera monter la pression dans la fosse, remplie de mâles à la testostérone à cran. Puis, sans se faire prier, le combo balance ‘Crucifier’ du dernier album, au refrain efficace et implacable.

Le son est vraiment énorme, suffisamment pour que ça mérite d’être souligné! On perçoit parfaitement chaque instrument, y compris la basse qui apporte la lourdeur nécessaire aux morceaux bien rock’n’roll de la troupe féminine. Les nanas ont la pêche, ça balance de la tignasse blonde, envoie du lourd avec un show énergique, carré et bien rôdé. On sent que les Crucified Barbara alignent morceaux après morceaux avec une aisance déconcertante, pour le plus grand plaisir des yeux et des oreilles du public.

Le groupe quitte un moment la scène pour revenir avec ‘Count In Me’, un morceau plus posé acoustique, joué dans l’obscurité de la salle. Les suédoises finiront leur show en apothéose sur la classique ‘In Distorsion We Trust’, devenue un peu la classique zik de fin. Un concert bien rock’n’roll vraiment sympa qui change un peu du Black et du Death qu’on mange toute l’année!

 

cb_midnight-case-tour

 

Setlist : (incomplète)

Crucifier
Sex Action
Jennyfer
Losing The Game
Rock Me Like The Devil
Shut Your Mouth
Motorfucker
Into The Fire
Rules And Bones
Count Me In
In Distortion We trust

 

Une fois la tornade suédoise passée, on reste dans la même contrée pour accueillir la tête d’affiche de ce soir, à savoir Arch Enemy, dirigé par la charismatique Angela Gossow.

Le groupe débarque sur scène avec un nouveau gratteu à son bord, sous les acclamations d’un public visiblement chaud comme la braise, chauffé à blanc par le show des Crucified. Deux écrans sont postés de chaque côté de la scène, faisant défiler diverses images en fonction des chansons.

Arch Enemy est une formation habituée des tournées qui n’a plus rien à prouver, si ce n’est montrer qu’Angela n’a rien perdu de son chant Death guttural à vous retourner le bide.

Entre deux morceaux, cette dernière balancera en français ‘voulez-vous coucher avec moi?’, ce qui ravira les mâles toujours en rut du public. On aura également le droit à un solo de batterie de Daniel Erlandsson, efficace et parfaitement exécuté.

Malgré une bonne ambiance dans le Z7, le son est tout de même nettement moins bon que Crucified Barbara, en même temps il faut avouer que ces dernières ont placé la barre très haut à ce niveau là.

Les gros classiques du groupe défileront comme ‘My Apocalypse’ ou la désormais mythique ‘Dead Eyes See No Future’. Petit regret, c’est que la setlist est tout de même pas mal axée sur le dernier album, que je ne connais pas. Au final, un show vu et revu sans grande surprise, mais qui fait toujours son effet et a ravi le public qui a répondu présent une fois de plus face au chant guttural toujours aussi impressionnant d’Angela Gossow.

Cette soirée sous le signe de Venus était donc bien sympathique et aura tenue toute ses promesses, même si Crucified Barbara aura presque volé la vedette à Arch Enemy

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews