/// ARCHGOAT

LE PETIT BAIN (02/10/2017)

Publié le 03/10/2017 par Élodie Beaussart

C'est toujours un plaisir d'assister à un concert au Petit Bain, tant cette salle combine originalité (il s'agit d'un bac flottant sur la Seine juste en face de la Bibliothèque François Mitterrand) et qualité du son et des prestations.

Ce lundi 2 octobre 2017, le Petit Bain accueillait un concert organisé par Garmonbozia Inc. et réunissant quatre groupes pour le plus grand plaisir des amateurs de musique brutale et extrême.

 

La soirée commence avec Eggs Of Gomorrh, groupe suisse formé en 2008 qui balance d'emblée son black metal rapide et brut de décoffrage. 

 

Eggs Of Gomorrh

 

Le groupe enchaîne morceaux récents (leur premier album Red Prophet est sorti en 2016 chez Vault Of Dried Bones) et plus anciens issus de leurs précédentes démos, une mise en bouche brutale et efficace qui emporte l'adhésion du public de la première heure !

 

C'est au tour des Islandais de Svartidaudi, groupe formé en 2002, de se frotter à la scène qui parfois tangue un peu, ce qui donne l'impression d'être sur une mini-croisière metal ! 

 

Svartidaudi (1)

 

Forts de leur premier album Flesh Cathedral sorti en 2012 chez Terratur Possessions, les insulaires du Grand Nord installent une ambiance onirique, développant un black metal expérimental et atmosphérique aux morceaux longs et envoûtants.

 

Svartidaudi (3)

 

L'atmosphère se réchauffe, peut-être grâce au chanteur et bassiste qui se fait plaisir en sirotant, à même le goulot, un whisky d'une célèbre marque écossaise...

 

Svartidaudi (2)

 

D'autres Suisses se présentent sur scène, le duo atypique du groupe Bölzer formé en 2008 et dont le premier album Hero est sorti en 2016 chez Iron Boneheads Productions.

Une odeur de forêt de pins envahit la salle, le chanteur et guitariste au look très folk débarque pieds nus et en gilet de cuir.

 

Bölzer (1)

 

La musique de Bölzer est inclassable, mélange de batterie black, de riffs death et de chant pagan, le tout assez décalé et audacieux.

 

Bölzer (2)

 

Le chanteur se fend de quelques phrases en français pour annoncer "une petite surprise", laquelle consistera en le retour du vocaliste de Svartidaudi venu poser sa voix sur l'un des derniers morceaux.

 

Enfin, la nuit est tombée, la bière a coulé, le public est chaud et prêt à accueillir la tête d'affiche de la soirée, le mythique groupe de black metal finlandais Archgoat.

La scène se décore de crucifix inversés, le logo démoniaque du groupe est hissé et une clameur accueille les musiciens qui ont sorti leur troisième album The Apocalyptic Triumphator en 2015 chez Debemur Morti Productions.

 

Archgoat (1)

 

Et ça commence sans préliminaires, avec "Nuns, Cunts & Darkness" et sa poésie blasphématoire rehaussée de sons de cloches.

L'ambiance est lancée : un black metal lourd et bestial, interprété par des musiciens aussi impressionnants qu'impassibles.

 

Archgoat (3)

 

"Lord Of The Void" poursuit l'entreprise de désacralisation avec son mid-tempo très death metal.

Les oreilles et l'esprit maintenant déflorés peuvent accueillir "Apotheosis Of Lucifer", hymne à "la Lumière qui ne s'éteint jamais".

Le magnifique "Grand Luciferian Theophany" déroule alors son récit initiatique. La foule scande d'une seule voix le "Hail Satan ! Hail Lucifer !" en hommage au "Pouvoir Incarné, Père de la Sagesse, Dieu de la Chair et Seigneur de la Terre".

 

Archgoat (2)

 

Le pogo s'intensifie sur "Blessed Vulva" avec ses accélérations brusques et sur le jouissif "Black Mass", avant de devenir franchement frénétique sur "The Apocalyptic Triumphator".

C'est le fabuleux "Goat And The Moon" qui retentit maintenant, rendant hommage à Baphomet, le prince à tête de bouc. "Ceci est mon culte, ceci est mon chemin", scande le placide vocaliste et bassiste Rainer "Lord Angelslayer" Puolakanaho.

 

Archgoat (4)

 

Le temps de souffler quelques secondes tandis que retentissent des cris de jouissance féminins accompagnés de bêlements de bouc, et les Finlandais enchaînent sur le sombre "Day Of Clouds" et ses riffs rehaussés d'orgue.

 

Archgoat (5)

 

"Rise Of The Black Moon" achève de conquérir le public, bientôt assommé par le dernier morceau, le violent "Hammer Of Satan".

 

Archgoat (6)

 

C'est une bien belle soirée qui s'achève au bord de Seine, le temps d'ôter ses protections auditives et de retrouver la réalité !

 

Retrouvez toute l'actualité du groupe Archgoat sur leur page Facebook.

La page de Garmonbozia Inc. est ici, et voici celle du Petit Bain.

 

- SET-LIST -

Intro : Invocation

Nuns, Cunts & Darkness

Lord Of The Void

Apotheosis Of Lucifer

Grand Luciferian Theophany

Blessed Vulva

Black Mass

The Apocalyptic Triumphator

Goat And The Moon

Vuohi

Day Of Clouds

Rise Of The Black Moon

Hammer Of Satan

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews