/// Munshy + Kwamis + Domb

Paris (09/10/2003)

Publié le 09/10/2003 par Lud'o

Voila une jolie soirée en perspective pour ce vendredi soir d’automne ; une affiche éclectique qui saura attirer son monde ( la salle affichait complet dans le courant de la soirée ), composée des groupes Domb, Kwamis et Munshy. « Eclectique », c’est bien là le qualificatif adéquat puisque ces trois formations n’ont pas franchement beaucoup de points en commun.

Domb ouvre donc le bal avec sa musique tribale ( percus and co ) qui a, aux vues des réactions du public, son petit succès. Soyons francs, je ne connais pas le répertoire du groupe et je n’ai pas pu assister au set de façon suffisamment attentive pour émettre une critique ( bhen voui, votre serviteur vous a préparé plein de choses pour cette soirée, on peut pas tout faire ! ), mais il semble que Domb ait réalisé une prestation sympathique et festive.

Après la fête, la rage. Kwamis prend la scène d’assaut et va en faire, comme à chacun de ses concerts, son terrain de jeu, ou mieux : son champ de bataille, terme plus approprié à en voir toute l’énergie que les 6 zikos dégagent en live ! Le son est plutôt bon ( la batterie de Manu, putain mes aïeux !!! ) et malgré quelques soucis de santé de saison, les Kwamisards se montrent largement à la hauteur ( Frax avait la crève ? Ah bon ? Pas remarqué moi ! ). Les deux hurleurs passent autant de temps dans la fosse que sur la scène tandis que ça bastonne dur du coté des 3 tripoteurs de cordes. Mention spéciale au bassiste Julien qui ne lâche jamais l’affaire et qui se donne à fond dans son set. Ca sent bon la sincérité tout ça, et les fans qui sont venus piter ce soir l’ont bien compris et s’en donnent à cœur joie ! Bref, pendant 40 minutes s’enchaînent une tripotée de titres tels que "J’t’empaille", "Contamination", "Rock n’ Roll Forever" ou "Punky Brooster", et la prestation de ces furaxs du Metal-HxC couillu ne souffre d’aucune mollesse, Kwamis se fait mal et nous fait du bien !

Munshy retrouve le Glaz’art après l’ouverture du concert de Eths en mai dernier, et il faut croire que cette date a encore ouvert de nouvelles portes au groupe dit de « Trip-hop Metal ». Du monde s’entasse donc face à la scène pour assister à un show plus qu’agréable, agrémenté d’alternance de passages calmes et plus énervés comme le veut la musique de Munshy. De nouvelles compos accompagnent les « classiques » du maxi comme le très fort "Liberate". Et là encore le public répond présent comme pour me faire dire que la soirée ne souffre d’aucune faille, si l’on fait toutefois abstraction de l’insoutenable chaleur qui règne dans cette salle. Enfin, la passion a su vaincre la chaleur ce soir, et personne ne s’en plaindra.

www.munshy.net
www.kwamis-hxc.com

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews