/// Watcha + Lofofora + Aqme + Eths

Cannes (14/03/2003)

Publié le 14/03/2003 par Saimon

Chaude soirée ce 15 mars à Cannes où passe le Sriracha ( ce soir AqME, Watcha et Lofofora ) en présence de Eths et de Onfz-D. Une affiche comme ça dans le Sud Est, on y croyait plus, mais qui sait, peut être que le sud devient rock, en tout cas merci à l'association Vélodog pour se bouger les fesses et organiser des soirées comme celle-ci dans cette région de soit disant retraités.

L'ouverture du show est assurée par un groupe locale, de Nice plus précisément, nommé Onfz-D. Retenez bien ce nom car vous risquez d'en entendre parler, le groupe va sortir une démo enregistrée avec l'ingé son de 3po2 incessamment sous peu, et au vue de la prestation scénique que nous livre la formation, ça va faire mal ! Carré et très bien construit, le groupe est à l'aise malgré la pression d'un tel événement et fait l'unanimité au sein du public.

Mais voila que débarque Eths ... Sans doute le groupe le plus violent ce soir. Un set monstrueux des marseillais ( comme d'habitude me direz vous pour ceux qui ont déjà vu ), le son est très bon et les titres s'enchaînent sans laisser un moment de répit au public. "Pourquoi", "Volée" et particulièrement "Le Projet Humain" nous montrent la puissance scénique du groupe qui ne fait que gagner l'estime de tous. Candice assure parfaitement sa place de frontwoman et ses attitudes uniques font le charme de Eths en live. "Encore" clôture le set et achève une dernière fois le public. Seul regret, le groupe n'a pas joué "A la Droite de Dieu", un des morceaux phares de Autopsie. Ce combo reste quand même un des meilleurs groupes français du moment sur scène, à ne pas manquer !

Changement de décor et c'est au tour d'AqME d'entrer en scène. Entre Eths et Lofofora, la tâche n'est pas facile pour eux, mais le groupe s'en sort pas mal. Bien que n'étant pas fan de Sombres Efforts mais plutôt de University of nowhere, le groupe prend une littéralement une autre dimension sur scène. "Superstar", "Je Suis", "In memarium" prennent réellement de l'ampleur, le son est parfait et le groupe se déchaîne. Presque tous les titres de l'album sont joués et on sent vraiment le travail fourni par le groupe, et même si Sombres Efforts ne vous a pas plus, AqME saura vous faire passer un bon moment en live. Le show se termine par contre par une nouvelle compo du groupe, très punk, qui laisse perplexe ...

C'est maintenant au tour de Lofofora, tête d'affiche de cette soirée Sriracha. Le groupe commence par "Le fond et la Forme", histoire de mettre tout le monde en jambes. Pierre, le nouveau batteur ( ex Artsonic ) est vraiment à l'aise et parfaitement en place, il rythme le set d'une main de maître et les morceaux du nouvel album défilent dont le fameux "Comme à la Guerre", très réussi. Puis soudain en pleine chanson le groupe s'arrête de jouer : Reuno comme à son habitude ( mais il à raison !! ) pousse sa gueulante contre la sécu qui y allait un peu trop fort. Puis il 'invite le public à se soulever contre ce gros porc de Le Pen qui sera dans 2 semaines à Nice. Jeunesse du Sud est vous savez ce qu'il vous reste à faire. Le concert reprend. "J'aime les herbes de Provence" nous balance Reuno ... "le thym, le romarin ... l'orange bud ... la jackerer ... la WHITE WEEDO !" et c'est parti pour une des meilleurs chansons du groupe. C'est d'ailleurs un des seuls morceaux qui ne soient pas du dernier album ... dommage ... on distinguera un petit bout de "Envie du tuer" mais rien de plus ... Enfin soyons clair la prestation du groupe reste quand même excellente.

Et c'est déjà le dernier groupe qui entre en scène : Watcha. Beaucoup de nouveaux morceaux sont joués et on remarque que Bob chante de plus en plus alors que les riffs se font plus funk. "Concrete Lie" met en marche l'engrenage qui va mettre claques sur claques aux pogoteurs et autres slammeurs. "Sam", "Cupide", "X-mass"sont de véritables tueries en live, le groupe mélange les albums et nous livre un set carré de chez carré. Pendule assure le spectacle à lui tout seul et éclipse littéralement les autres sur scène. "Clash" et "101 Radio Racket" confirment le talent scénique du groupe. Dommage cependant que le groupe n'ait pas joué "And the beat goes on" reprise de Cool and the Gang, ni "L'Indigestion". Le set se finit comme à son habitude par "Sam 2", histoire d'achever tout le monde et d'en mettre une dernière fois plein les oreilles au public, et un des plus gros concert qui soit passé depuis longtemps dans cette région se termine.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews