/// Yyrkoon + Sweet Silence + Decline of Humanity

Amiens (02/04/2003)

Publié le 02/04/2003 par FLH

Ok les gars, il est 20h30, j'arrive à La Lune, je me tape un whisky histoire de me rincer le gosier, je regarde sur l'écran de contrôle, les gars s'apprêtent à investir la scène. Les Sweet Silence ouvrent les hostilités avec leur power métal, le son est monstrueux, le public est en forme et les gars nous donnent du plaisir ! C'est sans concession, efficace, il y a du groove, bref un bon trip ! Hallucinant, ce n' était qu'une batterie électronique, ça ne se sent pas du tout et c'est très très carré, bien !

Un petit quart d'heure de changement de backline, deux/trois réglages, un deuxième whisky et c'est au tour d'Horesco Referens de prendre la scène d'assaut. Changement de style, eux sont plutôt dans le trip heavy dark, c'est couillu précis, les mecs jouent tous torse poil, c'est fun et ça passe comme une lettre à la poste.

Yyrkoon devait jouer en tête d'affiche mais un impératif à la con change l'ordre, c'est pas grave, de toute façon Yyrkoon ça le fait ! C'était pour moi la bonne occase pour tester le nouveau line up sur scène, et ces mecs là tuent ! Tout le monde est à sa place, ça percute, ils nous jouent l'intégrale ( pratiquement ) de Dying Sun, y'a de la sueur, du headbanging, et dans la salle une sacré baston de flotte ! Ces mecs là, il faut les voir sur scène, je vous le conseille, c'est du black heavy de première qualité et à mon avis c'est certainement le meilleur groupe français de heavy black, bref j'adore !

Un dernier petit whisky ( hey oui ) et c'est D.O.H. qui monte sur scène avec son thrash impitoyable à 100 à l'heure. Les D.O.H. ont eu la dure tâche de finir la soirée et passer après Yyrkoon n'est pas chose aisée, mais ces mecs là ont du métier et il n'y a pas de soucis, ça joue, ça t'explose bien la gueule et voilà un très bon show qu'ils nous ont offert. C'est du tout bon, ça s appelait Blasterie métal et c'était à Amiens. @+ les gars

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews