/// After Forever + Nightmare + Dark Moor + Amaran + Leiden

Ramonville (28/01/2004)

Publié le 28/01/2004 par Darkgrinder

Le concert débutant à 19h, à peine sortie du travail juste le temps d'avaler quelque chose en route que les musiciens étaient déjà sur scène. Alors une idée pour les organisateurs, à quand le goutter offert pour une place achetée ? Enfin, étant donné qu'il s'agit d'un café j'imagine qu'il doit être affaire de législation, café très spacieux qui ne sera rempli qu'à moitié ( ce qui est déjà honorable pour un concert de métal ).

Mais entrons dans le vif du sujet : Leiden ouvre le premier les hostilités .Le groupe toulousain, ayant quelque peu changé de voie entre ses deux albums, zappe sa première période gothic dark metal pour nous montrer ce dont ils sont capables avec leurs nouvelles compositions ( ou ancienne retravaillée pour "Le possédé" ) de leur album Empty. Leur neo gothic metal use des gros accords neo ( forcément ) sur lesquels se pose le chant de Bérengère aux accents gothic dépressif ou le chant guttural d'un guitariste. Evidement, il faut apprécier ce revirement, qui, bien que moins intéressant, trouve tout son sens en concert mais ne fait que peu réagir le public ( première partie oblige ).

Entre alors en scène le groupe suédois Amaran, proposant un heavy progressif assez "joyeux" ( atmosphère qui sera celle de la soirée ). En tête là encore une chanteuse, qui, il me semble, n'était pas vraiment dans le rythme. Si la musique était relativement envolée, son chant restait toujours d'une certaine lenteur ce qui avait tendance à déconcerter. Elle semblait vraiment prendre son pied, mais ruinait quelque peu les efforts des musiciens, notamment ceux du guitariste qui nous offrit des rythmiques et des solos plutôt intéressants, alliant travail et puissance.

Comme pour poursuivre sur cette impression de décalage, le groupe espagnol Dark moor monte sur scène en nous faisant part de la marque de fabrique heavy métal, qui consiste apparemment à jouer le début du premier morceau, musiciens sur scène, pour que le chanteur nous fasse une entrée bien kitch. En gros on ouvre une brèche inter dimensionnelle revenant quelques décennies en arrière. Je passe sur la dégaine des musiciens, ce fut plutôt comique mais ce serait bas de s'attaquer à cela. Heavy metal donc, comprenant rythmiques pas franchement magiques mais quelques solos plutôt sympathiques. Pas vraiment convaincant ... pourtant Dark Moor, grâce à son chanteur plutôt charismatique ( ça change de ses comparses ), réussit à faire bouger le public. La musique est plutôt moyenne, mais le pire arrive lorsque comme interlude ( sans intérêt ) le gratteux nous sort une reprise foireuse d'un morceau de Mozart. Ridicule sans aucun doute mais là encore le public réagit bien.

Enfin, nous assistons à la venue des dinosaures. Le groupe français Nightmare avec ses dizaines d’années d’expérience derrière lui nous sort la fameuse entrée heavy ( youpi, ne manquait que la moto ce soir là ). La musique de Nightmare est par contre plus convaincante que celle de Dark Moor, plus franche et mieux gérée. Un heavy metal se rapprochant de celui d'Iron maiden ( époque première période de Bruce Dickinson ) en plus posé et comprenant notamment un chant dark en plus du chant heavy principal. Mais les morceaux tirèrent parfois un peu en longueur. Ceci dit l'expérience est bien là et les solos très bien exécutés ( que serait le heavy sans solos ? ). Cela aurait était vraiment bon si ce n'était que le chanteur nous faisait profiter de son jeu de scène et de son passe temps favori, le « j'aime faire applaudir le public » ou encore le « allez public chante avec moi », et à cela s'ajoutaient ses mimiques clownesques. Tout ça pour dire que s'il était légitime que le public réagisse à la musique de Nightmare, le voir ainsi répondre aux appels du clown qu'il y avait sur scène est à mon avis digne du public de Johnny Hallyday ( en gros metalleux ou pas, nous sommes aussi stupides que les autres ). Mais le fait est que Nightmare, très bien accueilli, ira jusqu'à voler la vedette au dernier groupe de la soirée.

La tête d'affiche se pointe alors sur scène. Le groupe en provenance des Pays Bas ouvrant sur un titre de leur dernier cd, Exordium, nous offre là encore une entrée heavy metal. La prestation du groupe est vraiment très réussie. Heureusement Exordium n'a que peu de titres, ce qui nous permet de jouir des deux premiers albums qui sont de meilleure facture. Compositions intéressantes et originales liées à l'émotion qu'elles procurent forment la clef d'une alchimie des plus porteuses. Mené par la chanteuse qui mérite amplement son titre de soprano tant son timbre est sublime et bien utilisé, After Forever nous fait part des morceaux les plus enchanteurs et puissants de son répertoire. Subsiste par contre quelques ombres au tableau : tout d'abord le guitariste chanteur à quelque peu mal à la gorge et ne chante pas toujours, laissant au public le soin de le remplacer ( et un public qui s'essaie au chant dark death, ce n'est pas franchement convaincant ). Pour compenser ce vide, on appréciera l'humilité de celui-ci avouant son manque ' je me demande vraiment dans quel état il va finir la tournée ). On a alors tendance à penser qu'il s'agissait de l'actuel guitariste chanteur d'Epica qui réalisait la majeure partie des vocaux. Deuxièmement, certains morceaux ne sont pas joués intégralement, pourquoi ?

After Forever affirme donc bien ses prétentions et nous fait un spécial guest "rien que pour nous" en faisant monter le chanteur de Dark Moor sur scène pour la fameuse reprise d'Iron maiden, "The evil that men do". Dans un concert heavy ça plait toujours, j’espère part contre qu’ils ne la jouent que dans de telles occasions, car si celle-ci est réussit, elle n’atteint pas la qualité des autres morceaux. Malheureusement le concert finira vers 23h30, on aurait vraiment aimé qu'After Forever poursuive encore. Un concert accompagné d’une ambiance des plus conviviales, qui aura ravi les adeptes du old heavy.

http://www.afterforever.com
http://www.nightmaremusic.com
http://www.dark-moor.com
http://www.amaran.net
http://www.leiden.fr.st

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews