/// Furia + Horresco Referens + Ataraxie + The Last Embrace + Garden of Decay

Paris (27/05/2004)

Publié le 27/05/2004 par Lud'o

Une soirée aux couleurs éclectiques nous a été efficacement organisée par l‘assos Rock For Show et nos confrères du zine Metalchroniques ce vendredi soir à la petite Loco. 6 groupes de genres et d’origines différents sont à l’affiche ; 6 groupes de Metal, y’a pas à chercher plus loin !

Le seul hic de la soirée c’est le changement d’ordre de passage des 2 premiers groupes. Garden Of Decay devait initialement ouvrir mais la générosité des parisiens de Drifting Breed a été telle qu’ils ont laissé leur place aux Belges ! Au final, je n’ais rien à vous dire au sujet de Driftng Breed ( si ce n’est que j’ai aimé le titre des balances … ) étant donné que j’occupais l’entrée de la salle d’une distribution intensive de flyers à nos couleurs ! Dég !

Garden Of Decay jouait pour la première fois à Paris ce soir et les belges ont plus qu’assuré leur entrée en matière. Leur Power-Thrash élégant et original bouge le p’tit monde venu ce soir et l’alternance des deux vocalistes ( chant gueulé et clair pour Quentin et vocaux proches de ceux de Nightwish pour la damoiselle Claude ) donne du punch à leur set. Alimenté de titres comme "Regenerate" ou "Visions", extraits de leur mini album, et conclu par une reprise du "For Whom the Bell Tolls" de Metallica, ce set met en confiance ceux qui, comme moi, découvraient le combo.

Pour tout vous dire, j’ai surtout écouté The Last Embrace. Le groupe le plus « reposant » de ce soir donne dans un répertoire proche de celui de The Gathering qui se serait lié à la musique plus Rock de leurs jeunes confrères de Joypang. Pas étonnant que The Last Embrace aient ouvert pour les hollandais à l’Elysée Montmartre il y a quelques mois. Agréable donc.

Ataraxie donne dans un tout autre style. Un style peu exploité en France, surtout avec autant de talent : le Death-Doom. Une pesanteur plane sur la salle durant les 5 titres de leur set. Une réelle profondeur se dégage de la musique d’Ataraxie et Jonathan ne laisse entrevoir aucun souci à passer du chant Death ( quelle voix ! ), au Black, autant qu’au chant parlé. Fred, cheveux au vent ( au ventilo plutôt … ) exécute ses soli avec émotion et cette alternance de passages plombés et ténébreux et de blasts ultra violents est parfaitement maîtrisée. "The Other Path" et "Another Day of Despondancy" nous émeuvent tout en nous excitant. Très bonne surprise !

Lorsque Horresco Referens entre en scène, c’est à ce moment que les mots « rock » et « show » prennent tout leur sens. Tout de peau et de vinyle vêtus ( torse nus et avec des froques en vinyles quoi … ), les parisiens rois du Lust Metal, se la donnent à fond sur leurs instruments respectifs et la puissance qu’ils dégagent est blindée d’une pure énergie « Rock N’ Roll » ! Rash navigue sans complexes entre fluidité et agressivité au micro et aucun de ses acolytes ne bandent mou ! C’est l’heure du headbanging intensif ! Pas de répit pour le groupe ni pour les fans ! "Gorgeous", "Everlasting" ou encore "Purity O’ Sex" électrisent le show d’Horresco. Saluons l’excellente prestation du nouveau batteur ( ex-Celtic Blood, comme par hasard héhéhé … ) qui n’en était qu’à son troisième concert avec le groupe. Un gros bravo à Horresco !

Ne connaissant Furia que de nom sans jamais ne m’être penché sur leur cas, mon envie était alors de découvrir ce groupe passivement en live avant de me prononcer sur quoi que ce soit. En deux mots : LA CLAQUE ! Si Horresco avait bien surchauffé la foule et fait transpirer la scène, Furia fait littéralement flamber la fosse et émietter les planches : sens de la mise en scène avec un écran balançant des animations numériques ( et leur logo enflammé, quelle classe ! ) en fond, son parfaitement audible, distinct et propre, musiciens vivant leur art et un chanteur MOR-TEL ! Damien, n’a pas arrêté une seule seconde ! Un tour dans la foule avec le micro par ci, un slam par là, une danse du cul, une batterie de headbangings et des sauts divers de partout … le chanteur ne tient pas en place et n’en perd pas son souffle pour autant, il fait même tout ça avec un sourire très naturel ! Le gaillard a même réussi à me faire bouger sur leurs titres, moi, le parfait ( ex, dorénavant ) inculte en matière de Furia …

Un succès total que cette soirée. Une première qui, comme annoncée par les organisateurs, connaîtra une suite l’an prochain dans la grande salle de la loco. Merci messieurs !

Remerciements particuliers à Phil, Rano, Fred et Quentin (la Belgique EST la bière ! )

http://www.gardenofdecay.com
http://www.thelastembrace.com
http://www.ataraxie.doom-metal.com
http://www.horrescoreferens.com
http://furia.metal.free.fr

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews