/// Rocksound Festival

Huttwil (Suisse) (06/06/2008)

Publié le 06/06/2008 par DevilDiva

C’est par un matin pluvieux et brumeux de juin que nous quittons notre patelin de Haute-Savoie, direction Huttwil, un petit village suisse aux abords de Bern.
Après 2 heures de route, nous arrivons à destination, il est 15h et les lieux sont quasi désert.
Nous découvrons un minuscule camping implanté entre le lieu du festival et un terrain de triathlon. Afin de patienter joyeusement jusqu’à l’ouverture du site, nous explorons le camping et entamons l’apéritif. La pluie se transforme en crachin et on prend vite conscience que nos 2 nuits au camping risquent d’être très humides et animées.

17h, le festival ouvre ses portes et nous récupérons nos pass press qui nous sont gracieusement offerts par les organisateurs.
Le site se compose d’une immense salle (qui fait aussi office de patinoire) avec gradin sur les cotés ainsi que plusieurs bars, stand merchandising et baby foot ! juste à coté de la salle est installée la deuxième scène, extérieure celle-ci et beaucoup plus petite, entourées par de nombreux stands.
Nous réalisons que notre pass press ne nous servira pas à grand-chose, hormis l’accès au photo pit. En effet, il n’y a qu’une minuscule pièce avec 2 ordinateurs pouvant être utilisées par les détenteurs du pass press.

Il est 18h30, lorsque Korpiklaani débarque sur la petite scène. Il commence à faire froid et le crachin ne cesse pas. Peu importe, nous sommes là pour nous amuser et nous voilà partis dans le pit pour entamer les chansons folk et joyeuses de Korpiklaani. Dès les premières notes du titre « Bier », nous filons nous ravitailler et ainsi leur faire honneur. Ce fût mon premier concert de Korpiklaani et je ressors enchantée et enjouée de ce show. Leur folk metal fait mouche et c’est un bonheur d’entamer quelques danses Folk avec nos amis Helvètes.

Il est maintenant l’heure pour nous de découvrir Alter Bridge, groupe de rock américain formé en 2004, suite au split de Creed. Leur rock alternatif, même s’il est très bien foutu, ne m’accroche pas les oreilles. La salle bénéficie d’un très bon son mais excessivement fort.

Vient le tour d’Eluiveitie. L’ambiance bat son plein et même s’il s’agit encore d’un groupe Celtic/Folk Metal, le public jubile. Il faut dire que le joyeuse bande est en terre conquise, puisqu’ils résident non loin du site (à Zurich). Contrairement à la musique de Korpiklaani, celle d’Eluveitie affiche des teintes Death qui rend l’ambiance plus folle. Seul hic, il se met maintenant à pleuvoir des cordes et je ressors du photo pit, trempée et mon appareil photo aussi. La grande majorité du public est Suisse-Allemand et ce style de musique semble les ravir. Les 9 musiciens doivent faire preuve de dextérité pour ne pas se tamponner car la scène extérieure est relativement petite. Après 1heure de show, le groupe est lui aussi trempé et leurs instruments n’ont visiblement pas été épargnés.
Quelques titres issus du set list :
Inis mona
Grey sublime archon
Of fire wind and wisdom
Bloodstained ground
The somber lay
Your gaulish war
Tegernako

Il est temps de rejoindre la salle chauffée où se produit Queensryche. Les gaillards ne marquent pas de signe de fatigue et nous propose un meli melo de leur discographie et en guise de cerise sur le gâteau, leur indémodable Operation Mindcrime. L’aménagement de la scène est particulièrement réussi grâce à l’immense batterie entourée de chaines et autres accessoires chromés. Nous assistons à une bonne moitié du concert et dès 22h30, nous décidons d’aller nous envoyer quelques saucisses made in Switzerland. Le choix de bouffe est restreint et quand la faim nous taraude on ne fait pas les difficiles, surtout que la bière, elle, est excellente.

A l’extérieur, la température a encore chuté et la pluie continue. Nous décidons de faire l’impasse sur Ensiferum, qui est le 3ème groupe Folk de la journée avec cette fois quelques touches Black.

Il est minuit, lorsque le groupe le plus attendu de la journée fait son entrée sur scène. Il s’agit du mythique groupe Europe. Joey Tempest a pris un peu de bouteille et sa coupe de cheveux ne ressemble plus à celle qu’il abordait dans les années 80 mais peu importe, c’est quand même Europe, le groupe légendaire suédois du Glam Rock et rien que pour ça notre périple valait le déplacement.
Au programme Pretenders, Wings Of Tomorrow, Seven Doors Hotel, Superstitious, Yesterday’s News, Let The Children Play, Rock The Night et en guise de bouquet final, eh bien justement : Final Countdown. Il aurait fallu attendre 1h30 du matin pour y avoir droit et même si nous sommes extenués avec les pieds en compote, nous ressortons enchantés du concert.
De retour au camping, nous entamons une dernière marche, naviguant tant bien que mal entre les tentes et finissons la soirée sous une tonnelle avec des Suisses Allemands qui ont visiblement bien l’intention de festoyer avec nous jusqu’au bout de la nuit.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews