/// Summer Breeze 2008 Day 1

Dinkelsbühl (31/07/2008)

Publié le 31/07/2008 par Devildiva

Chaque année depuis 2003, il y a un rdv en été que je ne raterais pour rien au monde : le Summer Breeze Festival. Initialement implanté à Abtsgmund, le festival a déménagé non loin de là à Dinkelbuhl en 2006. Le Summer Breeze rassemble 30 000 personnes sur 3j et demi, la nouveauté de cette année est en effet l'ajout d'une demi journée supplémentaire le mercredi aprèm. Durant cette demi-journée, les festivaliers n'ont accès qu'à une partie du site et les concerts ont lieu sous la party tent. Une bonne initiative de la part des organisateurs permettant ainsi de distraire les festivaliers impatients. De plus que le ticket d'entrée n'est que de 60 euros (camping et parking inclus!!!!).
Le festival comprend 2 scènes, la Main Stage et la Pain Stage, des dizaines de stands de vêtements et t-shirts, un immense stand de fringues réservé aux groupes de l'affiche du fest ainsi que toute la panoplie du merch officiel, des stands de bouffe à gogo et il y en a pour tout les gouts (chinois, hamburger, pizza, bretzels…) mais rien de ne vaut un bon kebab galette pour tenir toute la journée happy
Sans oublier les stands de boisson, avec le breuvage local, comprenez la bière, déclinée sous toutes les façons, mais aussi les cocktails improbables des îles (avec shot de tequila à 1 euro), le stand Jagermeister (qui fait mal à la tête le lendemain), Jack Daniels, Vodka Red Bull et j'en passe.

La marque de fabrique du Summer Breeze c'est avant tout un festival à taille humaine sur un site plutôt vaste avec en général une affiche variée qui laissent la place aux groupes modestes en phase ascendante. Non pas que le Summer bannisse les grosses pointures commerciales du metal car il y a en général toujours quelques groupes légendaires ou de grande renommée (cette année Helloween) en guise de cerise sur le gâteau. Sans oublier l'organisation impeccable, groupes à l'heure, café gratuit au stand vip etc…

Le seul petit hic est l'absence d'écrans géants mais il demeure aisé de se rapprocher des scènes, enfin si vous aimez les pogos et les batailles de foin.

Il est 6h00 du matin et nous décidons, une fois n'est pas coutume de décoller aux aurores. Nous quittons notre fraîche Franche-Comté, direction Dinkelsbuhl , petite bourgade aux alentours de Stuttgart et à seulement 2h de la frontière (direction Strasbourg)
Le GPS, en bon blagueur, nous indique qu'il y aura 5h de route, ce qui devrait nous faire arriver sur les lieux aux alentours de 13h. Première pause pipi/café/clopes peu après avoir passé la frontière et comme on ne change pas les bonnes habitudes, nous avons donc droit à notre traditionnel contrôle de police. Pour une fois la Polizei est ma foi bien sympathique mais toujours aussi intriguée par les metalleux et leurs coutumes bizarres (qui a dit que boire de la bière le matin était bizarre…) Nous reprenons donc notre route tranquilles et sereins. Enfin pas pour longtemps puisque quelques dizaine de km plus loin, nous tombons en plein bouchon qui s'explique par la proximité de Europa Park, célèbre parc d'attraction allemand. Après une bonne heure de bouchon, nous revoilà partis plein badin mais ce n'était encore qu'une fausse joie puisque nous voilà de nouveau dans les bouchons et cette fois j'ai le pressentiment que ça va être long!' Il nous faudra 4h pour parcourir les 15 km restant jusqu'au site, la patience est donc de rigueur. Après avoir récupéré nos traditionnels sésames, nous pénétrons au camping VIP, quasi désert pour l'instant.
Il est 18h lorsque nous attaquons un apéro ma foi (ou plutôt mon foie) bien mérité. Pour la première fois donc, le festival accueille le public dès le mercredi avec une série de concerts ayant lieu sous la party tent.

Programme :
16:00 – 16:25 : Bloodwork
16:35 – 17:00 : A Dead Lament
17:10 – 17:35 : Black Throughts
17:45 – 18:10 : Dargolf Metzgore
18:20 – 18:45 : My Elegy
18:55 – 19:20 : Fuck Your Shadow
20:00 – 20:40 : Anima
20:55 – 21:40 : Lay Down Rotten
22:00 – 22:45 : The Rotted
23:05 – 23:55 : Hail Of Bullet
00:15 – 01:00 : Born From Pain
01:20 – 02:00 : Fleshcrawl

Nous arrivons sous la party tent aux alentours des 20h depuis les backstages avec une vue imprenable sur la scène ou se produit Anima. Comme pour nous mettre directement dans l'ambiance du festoche, les groupes s'enchainent à une vitesse folle et l'atmosphère devient vite chaude bouillante.
Les pogos sont de plus en plus vigoureux et les slams débordent de la party tent. Certain de mon équipe vont d'ailleurs vite en faire les frais. Pour ma part, je retiendrai surtout les prestations du groupe Hail of Bullets et Born From Pain qui ont enflammé la scène et fait de ce premier jour une mise en bouche mémorable. Attablés tels les vrais gaulois, nous échangeons nos premières impressions jusqu'à l'extinction des feux et regagnons nos pénates, extenués mais heureux. Malgré l'heure matinale, nous nous attardons aux alentours là où brillent encore quelques lueurs (en langage familier on dit : se taper l'incruste). Béa et moi, filons même jusqu'au maousse camping jeter un euil sur l'ambiance mais apparemment les nombreuses heures de bouchons ont eu raison de leur énergie. Il est 5h du matin, lorsque nous daignons nous ramasser dans nos tentes et donner un peu de répit à nos voisins (sad

La suite des aventures bientôt (Day 2/3/4).

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews