/// Summer Breeze 2008 day 4

Dinkelsbuhl (16/08/2008)

Publié le 16/08/2008 par Devildiva

Groupes de la journée :
Debauchery
The Old Dead Tree
Autumn
Hackneyed
Endstill
Keep Of Kalessin
Dismenber
Agrypinie
Naera
Dismenber
Ensiferum
Primal Fear
Hacride
H Blockx
Misery Speak
Sonic Syndicate
Misanthrope
Heaven Shall Burn
Destruction
Novembre
Mustasch
Jack Frost
Cradle Of Filth
Dark Fortress
Anathema

Encore un réveil difficile sous un temps quelque peu nuageux. Nous rejoignons les herbes folles du festival vers 15h afin de lorgner Dismenber. Nous reprenons nos quartiers au stand Red Bull en attendant sagement Ensiferum. Il est 17h lorsque les guerriers Finlandais envahissent la Main Stage avec pour chacun un drapeau à l'effigie de leur patrie en guise de pagne. Et je vous assure que depuis le photopit la vue n'est pas mal du tout happy C'est d'ailleurs peut-être leur jeu de gambettes qui a ramené le soleil… Ayant auparavant raté le groupe plusieurs fois je me devais d'assister à leur show et en plus du visuel j'ai beaucoup apprécié leur Folk Metal incisif et technique. Dans l'assemblée, des troupeaux de guerriers, tous cornes à la main, slament et headbanguent à tout va.
Epuisés par nos 3 jours de bringues et de concerts, nous assistons au concert de Primal Fear et Sonic Syndicate, avachis dans l'herbe. Le Metalcore mélodique distillé par ces derniers ne fait pas vraiment mouche mais rassurez-vous les nouveaux poulains de l'écurie Nuclear Blast ont encore de beaux jours devant eux.
Ah la beauté, la jeunesse, le talent, oui ça laisse rêveur mais c'est tellement mieux encore de se prendre une bonne claque par les "vieux" roublards que sont Misanthrope. Quelle joie de revoir ce groupe qui a bercé mon adolescence à coup de "bâtisseurs de cathédrales" et que je retrouve après tant d'années dans une forme olympique et qui plus est, à l'affiche d'un prestigieux festival metal teuton.
Mr de L'Argilière se donne à 100% et tout le groupe a l'air d'être très heureux d'être là et toute cette joie et cette fougue est très communicative (et que ça fait du bien d'entendre des discours en Français car pour ceux qui n'ont jamais fait l'expérience des festivals en Allemagne, l'allemand est une langue criée donc épuisante). SAS fait sauter le champagne pour le dernier titre (et se verse toute la bouteille sur la tête!) en guise d'adieu.
De retour du coté de la main stage ou à déjà commencé Heaven Shall Burn. Leur Deathcore influencé par Bolt Thrower, At The Gates, Earth Crisis ou encore The Haunted séduit un large public qui n'en finit donc jamais de slamer et jouer dans la paille. En somme une bonne mise en bouche pour patienter jusqu'à 21h40 heure à laquelle doivent jouer les rois du Thrash européen : Destruction.
La foule s'est compactée au maximum pour applaudir le trio allemand qui comme à son habitude a mis les petits plats dans les grands. Au menu, danseuses affriolantes harcelées par un Butcher assoiffé de sang, explosions et pyrotechnie en tout genre. En somme du grand spectacle, enfin avec les moyens du bord. Pour terminer, Destruction nous livre un "Bestial Invasion" qui va mettre tout le monde sur les rotules.
Nous repartons au QG frigorifiés. Inutile de vous expliquer pourquoi nous faisons l'impasse sur Cradle Of Filth… les courageux ayant assister au show, nous sont revenus depités…
Ici la fête bat son plein, il y a une ambiance du tonnerre et ma dernière vodka Red Bull ne réussira pas à me donner des ailes. Je quitte donc la tente vip à contre cœur mais l'appel de la tente à été la plus forte. Je rentre donc harassée au camping et je m'endors sur les fabuleux titres d'Anathema. Oui je sais c'est un sacrilège de ne pas être allé les voir mais mettre Anathema en dernière position du festival est également un sacrilège. Enfin, il faut surtout dire que les organisateurs ont surtout vu juste pour calmer l'audience et nous faire comprendre qu'il était temps d'aller se coucher.
Au milieu de la nuit, le reste de la colère de dieu arrive au camping et nous content leur fin de soirée mouvementée (déchéance et décadence au vip et Butcher en folie) tandis que je retourne à mes rêves (que je dors dans un lit, que je prend une douche bien chaude, que je mange une bonne choucroute…)

Et moi je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures, en espérant vous croiser cette année au festival!
Merci à Olive, Arnaud, Edouard, Alex, Béa, Romain, JC, Martin, Joe, Andreas, Jean, Mike, Chrigel, Sven et tous les autres!

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews