/// BATUSHKA + SCHAMMASCH + TREPANERINGSRITUALEN

Petit bain - Paris (15/01/2018)

Publié le 22/01/2018 par Élodie Beaussart

Petit Bain – Paris a fait le plein d’amateurs de metal en quête de sensations mystiques le 15 janvier dernier.

Le sympathique bac flottant en bord de Seine, qui réunit bar et salle de spectacle, affichait complet pour cette soirée proposée par Garmonbozia Inc. qui accueillait trois groupes dont la recherche musicale est indissociable d’une vocation spirituelle.

Le concert débute par la performance atypique de TREPANERINGSRITUALEN, projet solo de « musique rituelle » dark/indus/minimal synth porté par le Suédois Thomas Ekelund et révéré par un nombre grandissant de fans dont certains ne se sont déplacés que pour lui.

 

Trepanenringsritualen (1)

 

Bien que l’aspect très violent et intimiste du projet puisse dérouter les oreilles profanes, force est de reconnaître que Thomas Ekelund trouve son public dans un show rituel dont l’authenticité humaine et artistique est incontestable.

 

Trepanenringsritualen (2)

 

La soirée continue avec l’apparition sur scène de SCHAMMASCH.

Le quintet Suisse - programmé au Hellfest l'été prochain - n’en finit pas de monter dans l’estime des fans de black metal avant-gardiste depuis la sortie du 3ème album « Triangle » en 2016. 

 

Schammasch (6)

 

L’intro tribale rappelle certaines entrées en matière d’un autre groupe de post-black metal français très apprécié du public, THE GREAT OLD ONES, mais l’ambiance du show est beaucoup plus intimiste, impression renforcée par les murmures et soupirs du vocaliste.

 

Schammasch (5)

 

C’est dans la longueur que les mélodies et les rythmes hypnotiques de SCHAMMASCH déploient leur force tranquille, dans un concert qui débute sous des éclairages froids et brumeux pour se terminer dans une explosion de couleurs dorées où apparaissent enfin les musiciens, comme révélés par la progression lente de leur musique. « From the light we are born and to the light we shall return » : le nom du groupe est en effet celui du dieu babylonien du Soleil, et c’est dans cette quintessence transcendantale que les Suisses terminent leur offrande.

 

Schammasch (4)

 

La scène se teinte de rouge tandis que BATUSHKA (« Père » en cyrillique) s’apprête à officier lors de cette date qui fait partie de leur « European Pilgrimage », sous le regard sanglant d’une Madone qui semble bénir toute la salle.

 

Batushka (1)

 

L’encens répand ses effluves dans le public, tandis qu’une multitude de bougies dispensent un éclairage doré sur le crâne humain disposé près du pupitre où prendra place le vocaliste.

 

Batushka (2)

 

Les huit Polonais investissent la scène, très impressionnants avec leurs épaisses robes aux motifs ésotériques et les masques qui dissimulent leurs visages (ils tiennent férocement à leur anonymat !).

 

Batushka (3)

 

Batushka (4)

 

La solennité de leur black metal orthodoxe, réalisé en direct comme une vraie messe, n’empêche pas les fans de tomber en transe pour quelques mosh pits et pogos dès le 3ème morceau de l’unique album du groupe, « Litourgiya », joué entièrement et dans l’ordre à chaque concert.

 

Batushka (6)

 

Batushka (7)

 

BATUSHKA emporte le public et termine sur une bénédiction, laissant un sourire extatique sur la plupart des visages des participants à cette soirée atypique.

 

Batushka (8)

 

Batushka (9)

 

 

Pour en savoir plus, voici les pages Facebook de :

 

Petit Bain - Paris

Garmonbozia Inc.

TREPANERINGSRITUALEN

SCHAMMASCH

BATUSHKA

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews