/// BRUTALE COALITION: RECUEIL MORBIDE / BENIGHTED / LOUDBLAST

GRILLEN (COLMAR) (13/03/2014)

Publié le 15/03/2014 par olivier no limit

Ce soir je suis au GRILLEN (COLMAR) pour assister au BRUTAL COALLITION qui regroupe trois groupes :RECUEIL MORBIDE , BENIGTHED et LOUDBLAST. Une soirée vraiment marquante, aussi ne vous attendez pas à un live report classique, mais, plutôt à un ressenti car J’étais venu pour BENIGHTED, je ne fus pas déçu, seulement voilà….mais commençons par le commencement.

Je suis heureux, je suis dans mon élément, avec mes potes et dans une ambiance loin des cons et du quotidien. Je suis au GRILLEN, petite salle où j’ai vu des tas de concerts tous aussi chauds les uns que les autres.

RECUEIL MORBIDE Groupe franc comtois arrive et nous délivre un petit set d’ouverture bien sympathique, du bon death brutal, old school carré et bien mené. De quoi nous mettre l’eau à la bouche. Quelques fans applaudissent et le public réagit favorablement. L’air de rien ils tournent depuis 13 ans et ont à leurs actifs déjà 4 albums. Ce ne sont pas des novices et cela se sent.

 

Puis BENIGHTED prend possession des planches. Je ne les connaissais pas jusqu’à ce que je découvre leur dernier né « carnivore sublime », une vraie tuerie. Et là je retrouve live le plaisir que j’ai eu à les écouter en cd.

Cousins germains des ABORTED, ces mecs mélangent brutal death, grind, thrash, groove avec une férocité aussi coupante que celle d’une blessure par scalpel : ça tranche dans le lard mais c’est aussi amené avec précision et une certaine finesse. Ils sont tous bons mais le chanteur est charismatique, et de son gosier sort aussi bien des « grouik » que des growls de tueur. Mais celui qui m’a marqué, bien que d’habitude j’observe plutôt les guitares, et bien c’est le batteur : quelle bête !! Il a joué avec des groupes comme SEPULTURA, cela ne m’étonne pas, il est vraiment d’un niveau « haut de gamme ». Bon, totalement survolté, ne baissant jamais la garde, un métronome dans la zone rouge. Quant aux compos elles m’assassinent les uns après les autres, à commencer par les classiques (Nemesis, Collapse), mais aussi par pas mal de titres du dernier né. Un régal, un groupe soudé, une arme de précision.

Enfin c’est le tour de LOUDBLAST le père du death Français. Je connais Buriez de nom, vu qu’il produit pas mal de groupes dans l’hexagone et qu’il revient souvent dans la bio des groupes que j’ai pu chroniquer, mais j’avoue, avec honte, que je ne connaissais que très peu de leurs titres.

Alors j’étais venu pour BENIGTHED, seulement voilà, plus les compositions de LOUDBLAST défilaient, plus je me prenais une claque ! Du bon vieux death old school drivant des instants doomesques, , speed, thrashy le tout enveloppé de l’aura sombre du death, on se serait cru en Floride. Quel feeling, quels riffs. Moi et mes potes étions fin fous de plaisir à l’écoute de titres comme : Steering for Paradise,Flesh,Empriness Crushes my Soul,From Dried Bones,Never Ending Blast,Frozen Moments Between Life and Death,The Abstract God,The Bitter Seed,A Bloody Oath,Taste Me,The Horror Within,Cross The Threshold,My Last Journey.

Et cerise sur le gateaux les trois groupes remontent ensemble sur scène et nous assènent un “refuse/resist” de SEPULTURA, d’anthologie.

En plus, que ce soient le public ou les musiciens que des gens sympas. Ce n’est pas demain la veille que je me passerai du metal, j’en boufferai tous les jours jusqu’à ce que je crève !

Une soirée sous le signe de la brutalité et du plaisir!

 

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews