/// CROWN, Zatokrev, ASIDEFROMADAY

Le Grillen, Colmar (07/05/2013)

Publié le 15/05/2013 par Dzo

Cette soirée du Mardi 7 Mai au Grillen de Colmar est un évènement spécial, attendu par bon nombre de personnes. En effet, le duo CROWN, qui a récemment joué au mythique Roadburn Festival en Hollande, va officier en tant que tête d’affiche, à l’occasion de la sortie Psychurgy, leur premier full lenght (si on considère The One comme un EP) signé chez Candlelight qui a fait l’unanimité en matière de critiques positives.

Pour les accompagner dans cette richissime soirée, c’est ASideFromADay qui s’y colle, une formation de sludge qu’on retrouvait quelques semaines auparavant à l’Impetus Festival au côté de Cult Of Luna. En plus des français qui ouvriront les hostilités, on retrouve également Zatokrev, qui avait déjà joué ici l’année dernière avec CROWN justement.

A l’occasion de la release de Psychurgy, le stand de merchandising est relativement complet, que ce soit en tshirt, cd ou une affiche créée spécialement pour l’évènement, limitée à vingt exemplaires.

Il est approximativement 21h30, c’est devant une salle assez clairsemée que les français d’ASideFromADay débutent leur show, la foule étant divisée entre le coin fumeur et le bar, où est notamment proposé la « Superstrong » pour les plus audacieux, une bière artisanale qui frôle les 10°.

La musique du groupe évolue dans un style croisé entre le Sludge et le Post Metal, les compositions sont plutôt bien rodées, arpentées de petites touches électroniques. Au fur et à mesure, la salle finira par se remplir, même si le public reste assez léthargique face aux morceaux pourtant bien construits d’ASideFromADay. Malgré l’ambiance un peu molle du genou, la prestation de la formation fut honorable pour une ouverture de soirée.

Au tour de Zatokrev d’alimenter le public en notes sombres et tranchantes. Je n’ai assisté qu’à la deuxième partie de leur prestation, les ayant déjà vus quelques fois auparavant. Après quelques morceaux, le groupe fera deux reprises étonnantes de Body Count, ces derniers portant d’ailleurs tous le tshirt à l’effigie du groupe. Après cela, les suisses termineront leur prestation sur ‘Zato Krev’, un morceau de leur premier opus. Près de dix minutes où Zatokrev se déchainera littéralement avant de quitter la scène sous les acclamations d’un public visiblement convaincu.

Maintenant que les deux premiers groupes ont livré leur prestation, les choses sérieuses commencent. La batterie est désossée et retirée de la scène, tandis que des rampes de néons un brin futuristes sont plantés de part en part de la scène. Il y a également un écran géant qui arbore le mur du fond. Le duo Stéphane Azam / Pascal Guth peaufine les réglages de leurs imposantes huit cordes, tandis que la foule s’affère devant la scène.

_mg_0854ok_imagelarge

Quelques minutes plus tard, les lumières se tamisent, le Grillen est plongé dans le silence et l’obscurité; la tension en devient presque palpable. Ayant eu la chance de chroniquer l’album, je ne découvrirai donc pas l’univers de Psychurgy ce soir, mais au vu du contenu de celui-ci, c’est un voyage sans retour vers des galaxies lointaines qui s’annonce (chronique de l'album ici).

Après un petit interlude, le duo débute sur ‘Cosmogasm’ de l’EP The One, avant de rentrer dans le vif du sujet avec Psychurgy, album qui va être interprété dans son intégralité ce soir, pour notre plus grand plaisir. Arrivé sur ‘Abyss’, caractérisée par une lourdeur écrasante avec ses riffs, les têtes bougent doucement en rythmes, la fosse est embrigadée dans l’univers sombre et mystérieux de CROWN. Les deux hommes jouent dans la pénombre, ponctuellement éclairés par les lumières parfois bleues, parfois rouges, tandis que diverses images psychédéliques défilent sur l’écran du fond de scène. Le son est lourd, massif, parfaitement retranscrit par rapport à l’opus.

L’unique présence des deux hommes sur scène et l’absence de batteur physique accentue encore plus le côté froid et industriel du concept. L’atmosphère prodiguée par le chant de Stéphane Azam et ce jeu de gratte pourtant simpliste mais tellement efficace est réellement prenant, l’immersion dans l’univers de CROWN est totale. La traversée continue avec la pachydermique ‘Blood Runs’, suivie par la très hypnotique ‘Empress/ Hierophant’, une des meilleures pistes de l’opus à mon goût. Même combat avec ‘Serpent And Fire’ avec son passage un peu plus lumineux et entêtant.

_mg_0868ok_imagelarge

Les morceaux défilent rapidement sans que l’ennui n’ait le temps de s’installer, chaque compos retranscrivant une ambiance et des sentiments homogènes. Comme il l’avait annoncé sur les réseaux sociaux, le groupe interprètera trois chansons accompagné d’un invité mystère. Arrivé au moment de jouer le morceau éponyme, c’est Frederyk Rotter, guitariste/chanteur de Zatokrev qui rejoint les deux hommes sur scène, ce dernier ayant également participé en tant que chanteur sur l’opus. L’interprétation de ce morceau à trois est là aussi un moment intense, parfaitement exécuté, et une fois de plus au risque de me répéter, très prenant.

Vient ensuite le tour de l’agressive ’Alpha/Omega’ d’être jouée, sûrement le moment que j’ai préféré du concert. Ce mélange entre la rythmique presque Black Metal et cette ambiance pachydermique offrant une cohérence d’une grande qualité. Une fois l’interprétation intégrale de Psychurgy faites (mis à part ‘Telepath’ qui ne sera pas joué ce soir), CROWN revient une nouvelle fois sur The One en jouant ‘Orthodox’ et en finissant sur la lancinante ‘Mare’, qui fait toujours son effet.

Après un tel concert, difficile de rester indifférent à la musique envoûtante de CROWN. Indéniablement, le duo colmarien a su envouter son public et l’emporter dans une spirale qui nous conduit dans l’univers si mystique qu’il construit habillement avec une grande dévotion depuis deux ans. Une prestation immersive qui ne laissera aucun spectateur présent ce soir là indifférent.

C’est sur cette note très positive que la soirée s’achève déjà, le stand de merchandising a été pris d’assaut peu après, preuve du succès de la prestation de CROWN ce soir. Prochain rendez-vous du duo infernal le Vendredi 17 Mai à La Laiterie de Strasbourg où ils tiendront la première partie du mythique monument Godflesh.

 

Setlist:

Interlude I
Cosmogram
Abyss
Interlude II
Blood Runs
Empress / Hierophant
Serpents And Fire
We Will Crush The Open Sky
Interlude III
Psychurgy (guest Frederyk Rotter)
Alpha / Omega (guest Frederyk Rotter)
Orthodox
Interlude IV
Mare (guest Frederyk Rotter)

 

Photos ASIDEFROMADAY

Photos Zatokrev

Photos CROWN

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews