/// DEFICIENCY / EVILE / TESTAMENT

METZ (17/05/2015)

Publié le 18/05/2015 par olivier no limit

Faut être un peu fêlé du bulbe, pour prendre la route un dimanche soir, s’avaler deux cent kilomètres de bitume. Mais bon, ce soir, au programme, à METZ, grâce aux associations " Damage Done Prod " et " l'EPCC Metz en Scènes " ,on va voir DEFICIENCY, EVILE et TESTAMENT.

Petite salle sympa nichée au milieu d’un citée, une organisation bien huilée (bon peut être un peu plus de sandwichs). Je retrouve les habitués, comme par exemple Boris, casquette vissé sur le crâne qui fait beaucoup de concert, et qui comme moi, a l’habitude de se coller devant à la barrière.

Arrivent nos amis de DEFICIENCY et pour un set, trop court, ils nous assènent dans le conduit auditif, leur thrash moderne, technique, mélodique et cependant bien violent.

 Je connais Laurent, le chanteur guitariste, depuis un bail, ayant fait sa connaissance au GARAGE à Saarbrücken lors d’un set d’EXODUS.

 Ce mec et sa bande sont vraiment très calmes en ville et complétement possédés sur scène !

 À chaque fois que je les vois, je trouve qu’ils montent d’un cran dans le professionnalisme et bien qu’étant plus un fan de thrash old school, je me suis pris une bonne claque, car leur musique est maitrisée, mature et sommes toute assez eclectique.Dommage que leur et ne dure pas plus.

 

 Ensuite c'est au tour des Anglais d’EVILE de mettre le feu aux planches,nantis de leur nouveau guitariste (si j'ai bien tout compris ).

C’est sûr, Matt Drake ( chant et guitare) et sa clique nous portent en plein cœur un thrash influencé par METALLICA, mais certains riffs sont plus sombres un peu à la WARBRINGER où….

 et puis…et puis…… zut !

Au diable les influences, les comparaisons !

 Ce soir j’ai eu plaisir à voir un combo qui maitrise l’Old school à merveille, entre riffs qui cassent la nuque, belles envolées de solos, et surtout de ces mid tempos qui te donnent envie de sauter partout.

  Energique, racé et accrocheur est leur thrash sur scéne !

 

Enfin, arrivent les géants de TESTAMENT.

Quel plaisir que ce concert qui ne va durer qu’un peu moins d’une heure et demie, sans rappel, mais qui va être si dense et si électrique, que la foule va devenir fine folle.

Chuck Billy, charismatique, harangue le public avec passion.

 Les deux guitaristes « Eric Peterson », « Alex Skolnick » font de leurs instruments des armes soniques.

le bassiste ,Steve DiGiorgio, à la trois cordes fretless ou à la six cordes assure comme une bête.

 Quant au batteur, Gene Hoglan, c’est du « à fond la caisse », car ce soir ils ne vont pratiquement jouer que des compositions issues des premiers albums !!!

 Géant !

 

 Et défilent les titres suivants :

Over the wall
The hauting (premier album)
Rise up
More Than Meets The Eye
The preacher (deuxieme album)
Do or die (premier album)
First Strike Is Deadly (premier album)
A Day of Reckoning (deuxieme album)
Eerie Inhabitants (deuxieme album)
The New order (deuxieme album)
. Trial by Fire (deuxieme album)
Into The Pit (deuxieme album)
 Disciples Of The Watch (deuxieme album )
Practice What You Preach (troisieme album)
The Formation of Damnation

 

Vous mordez l’esprit?

Vous ne comprenez pas?

 

Alors voilà je vais vous le dire enpleine face : vous avez loupé quelque chose !

 

Juste encore deux remarques à faire, avant que vous ne pensiez à sauter de dépit par la fenêtre.

Avant que le set ne commence, il y a un rodies qui a fait le signe de croix avec un truc à l’encens devant chaque emplacement des musiciens !

Ensuite, Chuck a reconnu un type dans le public à qui il avait fait une dédicace il y a quelques années. Sacrée mémoire et un certain respect des gens, je trouve.

En tous les cas, ce soir, le thrash était chaud brûlant !

Plus rien à dire.

 

SAUTEZ !!

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews