/// ENSIFERUM "ONE MAN ARMY TOUR" + INSOMNIUM + OMNIUM GATHERUM

LA LAITERIE ( Strasbourg ) (20/03/2015)

Publié le 22/03/2015 par olivier no limit

Arrivons sans se presser ce vendredi soir, après avoir avalé un dönner sur le pouce. C’est là qu’on aperçoit la queue devant la salle mythique (pour nous) de la LAITERIE : il y en a du monde !

Et puis les portes s’ouvrent et nous avançons par à coup.

Comme à mon habitude je me place devant.

Arrive OMNIUM GATHERUM ;

Ce groupe Finlandais de death mélo ouvre honorablement le bal.

De suite le public réagit bien.

Ils nous offrent un death très musical, un peu prog, nerveux par moment, porté par un clavier et des riffs typiques du genre, pendant que le front man, Jukka Pelkonen, visiblement heureux d’être là s’en ouvre au public.

Trois petits tours et puis s’en vont.

Pas mal, je ne suis pas transcendé, mais c’est pas mal.

Les gens devant la scène (il y a un public assez jeune ce soir, du moins devant les barrières) commence à s’impatienter.

Et déboule … INSOMNIUM

Et là je me prends une grosse claque !

C’est tout de suite un autre niveau.

Le growl du chanteur / bassiste Niilo Sevänen est aussi profond et guttural que celui d’un DARK TRANQUILLITY : profond, rageur ;

Les mélodies et les riffs sont prenants, mélange de death mélo, d’airs traditionnels Finlandais. Entre moments un peu épiques, prog et rage brutale ourlée de belles envolées, car ils toujours portés par des harmoniques qui font chaud au cœur.

il y a aussi des moments proches du doom, lourds, angoissés qui tranchent avec leur cavalcades soniques.

C’est bien simple : je retrouve le même plaisir en écoutant leur musique que lorsque j’écoutais les premiers IN FLAMES !

J’irai serrer plus tard la main du front man pour les remercier d’être …aussi bons dans leur domaine.

D’ailleurs je viens de m’acheter leur discographie complète.

Bref, le public est devenu un peu fou et punaise c’était bon ;

C’est au tour du maitre du bal d’entrer :

ENSIFERUM

Et là c’’est le délire aussi bien sur scène que dans la salle. Y’a pas à dire, le public Français peut être un public de fou furieux ;

Et c’est cool.

Du folk metal enragé porté par des musiciens qui ont tous une sacrée présence.

Du bassiste en kilt, Sami Hinkka, en passant par Emmi Silvennoinen et « son clavier à bretelles », sans oublier Markus Toivonen et Petri Lindroos qui sont royaux !

Ça joue bien, ça échange avec le public, ça laisse pulser une ribambelle de titres enflammés.

Un flok metal entrainant, plein de mélodies épiques, mais qui peut être boosté par un metal ultra speed plein de rage maitrisée !

Il y a même un titre qui ressemblait à du thrash speed.

Un long set, des musiciens étonnés et ravis par l’accueil. Puis un rappel ou chaque musicien échangent son instrument s le temps d’un titre de JUDAS PRIEST !

Bref, c’était la folie, de celle qui te rend heureux d’aimer le metal, car ce fut une soirée où les Vikings prirent d’assaut Strasbourg. Pour notre plus grand plaisir.

SET LIST Omnium Gatherum :

1. Luoto
2. New Dynamic
3. Soul Journeys
4. The Sonic Sign
5. The Unknowing
6. New World Shadows
7. Everfields

SET LIST insomnium

1. The Killjoy
2. While We Sleep
3. Every Hour Wounds
4. Daughter of the Moon
5. Black Heart Rebellion
6. Where the Last Wave Broke
7. The Promethean Song
8. Drawn to Black
9. Ephemeral
10. Weighed Down With Sorrow

SETLIST Ensiferum

March of War
Axe of Judgment
Heathen Horde
Into Battle
Little Dreamer (Väinämöinen, Part II)
Warrior without a War
Ahti
Smoking Ruins
Two of Spades
Unsung Heroes
Burning Leaves
One Man Army
Victory Song
RAPPEL:
Breaking the Law
(Judas Priest covers)
From Afar
Token of Time
Iron

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews