/// Enthroned, Forgotten Tomb, Impiety, Blutmond

Dynamo, Zurich (CH) (30/11/2012)

Publié le 09/12/2012 par Dzo

Après une semaine de boulot, le Vendredi soir tant attendu arrive enfin. Pour ce soir, deux choix s’offrent à moi, soit me poser comme un beauf devant Koh-Lanta en suivant les stratégies du parfait petit survivant du Dimanche, soit filer en Suisse avec mes compères à Zürich voir Enthroned. Bon, ok, go pour la Suisse.

Après deux heures de route jonchées de radars et de feux rouges, nous arrivons à Zurich près du Dynamo, salle où va se produire notamment Impiety, Forgotten Tomb et Enthroned à l’occasion de la sortie de leur dernier album, ‘Obsidium’. Autant dire qu’on a à faire à une belle brochette de nationalités et de styles différents, pour une fois qu’on ne se tape pas que des nordiques sur scène.

Bon, avant de se retrouver en salle, il aura fallu partir en croisade dans les rues avoisinantes pour trouver une place de parking. Vraiment, ce coin est agonisant pour se garer, on s’en rappellera. Finalement, on parviendra à mettre la voiture dans un parking sous terrain, en priant que ce dernier soit toujours ouvert quand on reviendra.

Nous arrivons enfin à la salle Dynamo, qui est en fait une sorte de complexe composé de plusieurs salles à différents étages. L’évènement sur Facebook (éternelle référence) comptait une quarantaine de participants, le constat en arrivant dans la salle est qu’il doit y avoir à peine plus de monde, à tout casser cinquante pelés, chose assez étonnante au vue de l’affiche proposée.

Nous arrivons pendant que Blutmond joue, un groupe suisse qui ouvre les hostilités. Dur de décrire le style, une sorte de Black avangardiste avec des passages expérimentaux intéressants, et d’autres clairement plus chiants. A noter la présence d’un saxophone dans le groupe, qui n’apportera pas vraiment l’effet escompté. A voir ce que ça donne en cd.

impiety

Avant d’assister au show d’Impiety, rapide passage au bar pour se ravitailler en binouzes. Mais rapide et suisse ne vont pas bien ensemble, car la serveuse me dit qu’ils ne prennent pas les euros, c’est donc une tentative en langage franco-allemand-anglais qui s’installe pour tenter de marchander. Finalement, on payera le prix de trois bières suisse l’équivalent de neuf bières allemandes, mais bon pas le temps de se lamenter, direction la scène.

Le temps de bien se positionner (ce qui n’est pas dur vu le nombre de personnes présentes), que les Singapouriens montent sur scène. Pointes, chaînes et corpse paint en règle, le quatuor n’a visiblement pas l’intention de faire dans la dentelle. Et dès les premières notes, c’est un déluge d’agressivité sans concession qui transparaît. Malgré que cela reste assez redondant dans les compos, c’est une branlée énorme que nous inflige Impiety, un peu comme un crucifix inversé planté dans le fion qui te chatouille les boyaux.

Leur batteur est une véritable machine de guerre inépuisable, tandis que les autres membres au crâne luisant déversent leur haine entre gros riffs, poses de grands méchants et paroles blasphématoires. Par moment, les compos du groupe me font même penser à du Sadistik Intent. Par contre, leur passage fut très court car Impiety n’interprétera que six morceaux à tout casser. Show qui a à peine dû frôler la demi-heure, regrettable car le groupe a une dévotion folle envers sa musique et l’a bien démontré ce soir. Certains attendaient ‘Sacrifice’, la mythique reprise de Bathory qui apparaît sur l’un des derniers albums, mais en vain malheureusement.

Hormis ça, c’était une très bonne découverte en live. Petite dédicace au sosie de Johnny Harley qui aura fait une danse du ringard à côté de moi tout le long du show, avec lunettes de soleil, parce que c’est bien connu, il y a du soleil en salle à 22h en Novembre!

Changement de registre avec Forgotten Tomb. Dernièrement, le groupe a délaissé le côté dépressif depuis deux trois albums au profit d’un Dark / Black un peu plus accessible. A voir les morceaux qu’ils vont donc proposer ce soir, et s’ils vont jouer plus longtemps que leur prédécesseurs.

Forgotten Tomb

Après quelques rapides balances, le groupe enchaîne rapidement sans se faire prier. Le son est plus audible qu’Impiety, il faut dire que c’est nettement moins rentre dedans aussi. Au niveau de la setlist, les italiens ont optés pour un mix en interprétant les valeurs sûres comme ‘Todestrieb’ et d’autres morceaux plus récents comme ‘Reject Existence’ qui fait toujours son petit effet. Même si je n’ai rien à reprocher au groupe, je trouve quand même que Forgotten Tomb reste un groupe assez plat et linéaire en concert, j’avais déjà fais ce constat en les voyant une précédente fois, après ce n’est que mon avis. La formation finira sur un medley bien ficelé entre ‘Dishearnement’, ‘Alone’ et ‘Steal My Corpse’, devant un public complètement amorphe. Leur passage était plus long que les Singapouriens, avoisinant approximativement 45 minutes.

Après un quart d’heure de battement, c’est déjà au tour d’Enthroned de monter sur les planches du Dynamo, avec un public toujours aussi clairsemé qu’à notre arrivée. Durant l’attente, une nana complètement bourrée viendra nous interpeller en parlant un dialecte que seule elle comprendra. On arrivera tout de même à déchiffrer que nous n’avions rien à faire ici parce que nous sommes français et qu’on ne la comprenait pas. Pas sur que c’est nous qui n’aurions pas dû venir…

La salle est plongée dans l’obscurité, tandis que les belges gagnent la scène sur l’intro de ‘Tetra Karcist’. Tout de suite, la pression monte et le peu de public qu’il y a semble se réveiller. Le line-up a pas mal bougé depuis la dernière fois où je les ai vus en 2007 avec Gorgoroth, puisque je reconnais uniquement le chanteur Nornagest, qui s’est rasé la tête entre temps.

La setlist de ce soir est principalement axée sur les trois derniers albums, beaucoup plus ésotériques que les précédents opus. ‘Obsidium’ sera représenté par la chanson éponyme, ‘Deathmoor’ et ‘Sepulchred Within Opaque Slumber’. Le combo belge interprétera également les excellentes ‘The Burning Dawn’ et ‘Vermin’ de ‘Tetra Karcist’, qui mettra tout le monde d’accord.

Mais Enthroned ne délaisse pas les chansons des premières heures du groupe pour autant, en interprétant notamment ‘Radiance Of Mordacity’ et ‘Under The Holocaust’. Par contre si je ne me trompe pas, aucune chanson de ‘Xes Haereticum’, pas même l’incontournable ‘Vortex Of Confusion’.

Enthroned

Même si j’aime beaucoup le précédent chanteur, la prestation de Nornagest au chant me conforte dans l’idée que je le préfère à ce poste que son prédécesseur. Après les puristes n’iront certainement pas dans mon sens. Tout comme Impiety, le nouveau batteur des belges est impressionnant par sa rapidité d’exécution et sa précision. Chaque morceau est expédié avec une facilité déconcertante.

Durant le show, des sieg heil de quelques blaireaux viendront pimenter l’ambiance, ce qui agacera profondément Nornagest. Il y aura également quelques hippies qui camperont assis dans la fosse en faisant je ne sais quoi. A se demander ce que ces gens foutaient là; le public était assez spécial ce soir là, faut bien le dire.
Après une setlist assez conséquente mais qui défile vite, le groupe quitte un moment la scène pour un rappel. Ils reviendront quelques instants plus tard sous les acclamations d’un public toujours aussi peu présent, le temps d’interpréter encore deux morceaux qui clôtureront cette soirée.

Revoir Enthroned était donc plaisant, même si je n’ai pas vraiment réussi à rentrer dedans, excepté quelques morceaux clés. La faute aux conditions de la soirée sans doute.

Au final, bilan plutôt mitigé sur le ton de la soirée et la salle qui n’est pas terrible, même si j’ai été agréablement surpris par Impiety. Puis comme je l'ai dis plus haut, Enthroned est un bon groupe en live, mais à revoir autre part la prochaine fois.

 

Setlist:

Intro / Ingressus Regnum Spiritus
Deathmoor
Obsidium
Deviant Never Angelus
The Burning Dawn
Ha Sheitan
Through The Cortex
Sepulchred Within Opaque Slumber
Horns Aflame
Radiance Of Mordacity
Under The Holocaust
Nehas’t
Vermin

Rappel

Rion Riorrim
The Ultimate Horde Fights

 

 

Photos Enthroned: ICI

Photos Forgotten Tomb: ICI

Photos Impiety: ICI

Photos Blutmond: ICI

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews