/// Except One - Yorblind - Magoa - Trepalium

Le Divan du Monde - Paris (18/10/2014)

Publié le 14/12/2014 par Mindkiller

Il est de ces concerts où l'on va car le groupe nous laisse curieux. Ne serait-ce que par le mélange opéré par le groupe. Trepalium est de ceux là. Le mélange de jazz et de thrash death est plutôt intéressant. Et même s'il se rapproche plus d'un groove metal, c'est plus qu'intéressant, du moins par les titres écoutés sur le net. Malheureusement mon engouement n'est pas le même pour les autres groupes de la soirée. Mais il arrive que des groupes me surprennent à ce niveau. Je me dirige donc sur la capitale en embarquant un ami pour ce concert. Et cet ami ayant très bon goût, du moins très proche des miens, le fait qu'il aime Trepalium me rassure.

Arrivé au Divan du Monde qui ouvre avec un peu de retard. Je découvre cette salle, plutôt intéressante, mais toute petite. Autant dire qu'elle est très vite bondée, et ce soir, malgré de la place pour circuler, la foule reste dense. C'est une aubaine pour le premier groupe à jouer, à savoir Except One. Autant le dire tout de suite, ce groupe ne sera pas celui qui sera le plus inoubliable de la soirée. Mais cela s'excuse par la jeunesse de ses musiciens. Cependant, ils ont de l'énergie à revendre et se font plaisir. Mais ça manque de netteté et de propreté dans le jeu. La batterie est parfois approximative et le son des guitares est plutôt brouillon. Un groupe qui demande donc un peu plus de travail, d'autant que la chanteuse n'est pas mauvaise en tant que frontman. Mais le travail est encore à fournir pour ne pas rester dans la vague de groupes anecdotiques. C'est donc après un show en demi teinte que Yorblind investi les planches. D'office, on sent que le groupe est bien plus rôdé que le précédent. la musique est à la fois plus carrée et plus propre. Et même si elle est un peu trop mélodique pour moi, elle se veut tout de même plus brute et plus travaillée que le groupe précédent. Cependant leur death mélodique ne me parle pas. On notera toutefois la présence scénique du chanteur ainsi que l'effort des musiciens pour livrer un show énergique. Cependant il m'est totalement impossible d'en dire plus sur le groupe puisque je le découvre. S'il y a peut être un bémol à y ajouter est le manque de communication avec le public entre les morceaux. Mais ils font le job, et ils le font pas trop mal.

Le groupe a succéder sur les planches a lui bien plus d'un gros groupe. Si la musique et l'attitude du groupe n'est pas ma came, on ne pourra reprocher au chanteur une forte présence et une maîtrise de la scène. D'ailleurs le groupe n'est pas mauvais en soi. Le soucis est que je ne suis pas du tout client de ce type de metal. Je vais donc essayer de rester le plus objectif possible. Tout d'abord nous avons un groupe carré avec un son qui colle totalement au genre. Le son est d'ailleurs très propre et les musiciens se démène pour son public. Le chanteur sait arpenter sur scène et aller vers son public pour une réelle communication avec la foule. Cependant, l'absence d'engouement pour le metalcore me fait quitter la salle en attendant Trepalium.

Le groupe à venir est donc le plus attendu pour moi de la soirée. Vendu comme un très bon groupe par plusieurs amis, et les vidéos vues sur le net, me font m'attendre à un show vraiment énergique. Et c'est ce qu'il en a été. Le groupe est à la hauteur de sa réputation et la musique est vraiment bien plus puissante en live. De plus le groupe a visiblement su écouté ses fans puisqu'il semble, d'après les amis présent qui les suivent depuis un moment, qu'ils sont revenu à leur amour pour la fusion entre jazz et thrash death. Le public répond d'ailleurs plutôt bien pour ce concert et le groupe donne vraiment ce qu'il a. Certesertes on pourrait reprocher l'attitude un poil nochalante du chanteur qui donne l'impression d'être ivre sur scène, mais ça donne cependant une authenticité au groupe. Les musiciens eux assurent en plus autant le spectacle que le chanteur est un showman. Il manquera cependant un petit quelque chose pour moi pour que je sois pleinement dans l'ambiance du concert. Mais ce n'est en aucun cas dû au groupe qui délivre une musique énergique et qui, même si alambiqué et vraiment très bien construite, reste fluide et relativement accessible. Ce qu'il manque en fait vient surtout de mon appréciation des groupes de première partie qui n'ont pas réussi à faire prendre le soufflé. C'est dommage car bon nombre de personne dans la salle ont réussi à encore mieux savourer le concert que moi. Toujours est-il que ce groupe a été une bonne petite révélation pour moi. Après trois groupes qui font une musique qui ne me plait pas plus que ça (mais où la qualité reste là si l'on est amateur du genre), ce groupe est un vent de fraîcheur pour moi. Alors n'hésitez pas à aller applaudir ce groupe sur scène. Musique et humour (parfois qui tombe à plat, comme cette blague destinée aux journalistes de l'assistance, et en particulier à ceux de Rock Hard et Hard Rock Magazine) sont au rendez-vous. et cette touche jazzy/groovy est plus que plaisante. 

Ainsi donc la soirée, qui pourtant partait pas si bien que ça, finit sur un groupe qui me réconcilie avec le metal français ayant des touches modernes. Cependant, on ne le dira jamais assez, les groupes de premières parties sont on ne peut plus important pour le public. Une première partie qui ne correspond pas à nos attentes peuvent modifier complètement notre façon de voir le groupe. Cependant, un énorme bravo à Blender Production (dont je demande publiquement pardon pour le retard de ce Live Report) qui nous offre des concert qui font bouger la capitale pour autre chose que des grosses têtes d'affiche. Merci à eux de croire aux "petits" groupes hexagonaux. Et qu'ils continuent sur cette lancée. 

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews