/// Great Dane Fest

La Chimère (Lille) (01/03/2008)

Publié le 01/03/2008 par Synthetic

Le label Great Dane Records organisait un festival regroupant trois de ces groupes à l'occasion de la sortie du nouvel opus de Dylath-Leen.

L'affiche était composée d'Ö-nirik, de Nirnaeth et de Dylath-Leen.
Petit bémol: Malgré une bonne volonté plus qu'évidente montrée par les artistes les sets n'étaient pas à piquer des hannetons au niveau du son. En effet l'ingé son n'a pas su régler les soucis qui se sont posés au niveau sonore rendant par la même occasion le son vraiment très brouillon d'un bout à l'autre du festival.

20h. Ö-nirik prend place sur la scène avec un Death metal accrocheur, vraiment dynamique et structuré. Le set diversifié permet de se rendre pleinement compte des capacités des membres du groupe, concernant en particulier le chant et le lead guitar.

C'est ensuite au tour de Nirnaeth de venir nous donner un bon coup de pied au cul avec un Black/Death on ne peut plus rentre dedans. Comme à leur habitude le set pue le talent à plein nez. La rigueur est impressionnante, ils sont carrés, ils enchaînent les titres à la perfection sans aucune baisse de régime, toujours au taquet à tel point que Yamaël fait presque peur quand il joue : regard fixe, buste quasiment immobile etc...et pourtant rien n'est à jeter dans ce qu'il joue..
Nous avons d'ailleurs eu la chance d'entendre leur dernière composition tout aussi fracassante que le reste. Il n'y a rien à dire, plus ils jouent plus ils assurent. Nirnaeth ne joue pas pour nous, non, Nirnaeth nous fait partager sa musique au plus haut point et ça se ressent énormément.

Après plus de 30 minutes de vide suite au set de Nirnaeth, Dylath-Leen montre (enfin) le bout de son nez. Je ne connaissais le groupe que par une écoute distraite de leur musique et j'avoue volontiers que ce fût une surprise très agréable.
Leur set se déroule difficilement suite à de nombreux soucis de son (guitares coupées, chant inaudible) alors malheureusement la seule chose que j'ai pu constater c'est la voix de K-ty qui rappelle immanquablement celle de Gossow sans que ce soit dérangeant bien au contraire.
La présence discrète des claviers constitue également un point positif à mon goût, de même, j'ai hâte de revoir ce qu'ils valent réellement face au public.

Partager cet article

Commentaires des internautes

Vous devez être connecté pour ajouter des commentaires

/// Contenu similaire

/// Interviews